C’est pas moi, c’est eux, slogan favori de B. Beschizza

Vous trouverez ci-dessous la tribune du mois de Juin des élus socialistes et républicains d’Aulnay-sous-Bois qui siègent au Conseil municipal:

Il a modifié notre dernière tribune : tour de passe-passe, changement de photo, de signataire. Veut-on brouiller les pistes en laissant supposer qu’elle émane des élus PS et non du collectif de soutien au CAP ?

Casse du service social à Aulnay, c’est pas moi !

Pourtant, il a décidé de supprimer brutalement la convention du service social signée avec J.C Abrioux, par laquelle le département en finançait 80% soit 750 000 €/an. Il n’a pas hésité à  mettre en difficulté les 4 000 familles suivies: fermeture du service, les Aulnaysiens renvoyés vers les assistantes sociales d’autres communes !

Conséquences désastreuses en terme d’accès aux droits, de lutte contre l’exclusion, d’accompagnement social, de prévention et de protection des mineurs en danger… Lire la suite

Publicités

La tribune de l’opposition du mois de Mars

Main mise de la droite sur le Grand Paris

2016 voit la naissance de la Métropole du Grand Paris et de 12 territoires.

Cette nouvelle organisation voulue par la gauche a pour objectif de mieux répondre aux besoins des habitants: pallier le manque de logements, lutter contre les inégalités territoriales en matière de santé, d’éducation, d’emploi, d’environnement et créer une solidarité financière entre les communes.

Face à la superposition complexe de couches administratives et d’intérêts souvent opposés, la Métropole devra avoir des compétences et des moyens suffisants pour enclencher une dynamique autour d’un projet commun.

Lire la suite

La tribune de l’opposition du mois de Janvier

Quel soutien maintenant de l’Île-de-France pour la Seine Saint-Denis ?

 La lutte contre les inégalités sociales et territoriales aura été la marque de la gauche à la tête de l’Île-de-France. Gratuité des livres dans les lycées, financements pour le logement et les transports publics, carte Imagine’R et Pass navigo abordables, soutien aux associations, c’est ce choix de « moins pour l’ouest favorisé, plus pour l’est démuni » qui est remis en cause.

A Aulnay-sous-Bois, malgré une abstention importante et une extrême-droite inquiétante, la gauche et les écologistes rassemblés ont reçu le soutien de 45 % des électeurs, loin devant la liste conduite par le maire de la ville, lui infligeant un revers personnel et pour les idées qu’il incarne. Lire la suite

La tribune de Daniel Goldberg pour remobiliser le peuple de gauche contre la défiance politique et électorale

Ainsi donc va la vie politique de notre pays, de sursauts sans lendemain en sursis répétés, parfait calque de la crise sociale et de société qui couve, dans un climat alourdi par les attentats. Pour la gauche, se résigner au paysage des élections régionales constituerait une impasse si on veut encore croire au progrès comme valeur d’avenir. Plutôt que de viser la deuxième place du second tour de 2017 ou l’emporter dans le cadre de triangulaires, elle doit s’atteler à élargir le champ des possibles: c’est l’objet même de l’action politique que de ne pas se résigner aux contraintes. Elle doit savoir tendre la main à celles et ceux qui sont disponibles pour transformer, pour agir, pour être utiles, à tous ceux qui ont la République au cœur, mais qui sont exigeants à ce que les promesses d’égalité se vérifient dans nos vies. Lire la suite