Police de sécurité du quotidien: double discours et revirement du Maire

Cet été, le Ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb a annoncé la mise en place d’ici la fin de l’année d’une police de la sécurité du quotidien.
C’est donc la volonté de renouer avec l’idée d’une police de proximité mise en place par Lionel Jospin en 1998, axée sur la prévention, plus proche du terrain et ouverte au dialogue avec les citoyens.
Dès 2003 N.SARKOZY caricature le dispositif en déclarant aux policiers : « «vous n’êtes pas des travailleurs sociaux». La droite et une partie de la police dont B. BESCHIZZA, responsable syndical dans la police, dans la ligne de conduite de son mentor N.SARKOZY, cassent alors systématiquement ce dispositif qui disparaît avant d’avoir pu réellement faire ses preuves.

Lire la suite

Publicités

Oxygène, septembre 2017 : la Beschizzamania poussée à l’extrême !

Pour cette rentrée, nous sommes gâtés. Pas moins de 8 photos du maire en action ! B.Beschizza au milieu de la foule, B.Beschizza inaugurant tout ce qui se présente. Photo grand format pour l’inauguration de la mairie annexe de la Rose des Vents suivie d’une page complète sur le soi-disant nouveau pôle de centralité regroupant des soi-disant nouveaux services.

Comme à l’accoutumé, ce fut une inauguration en catimini, entre élus de la majorité, le maire n’ayant invité aucun conseiller municipal de l’opposition ! Et dans son discours, il aurait largement insisté sur son rôle essentiel dans l’implantation de cette mairie dans les nouveaux locaux !

Une fois de plus, B.Beschizza ne fait qu’inaugurer des structures existantes dont le déménagement était prévu depuis des années, que ce soit la mairie annexe, la poste, la crèche de la Bourdonnais, les commerces. (Oxygène nov 2011 – oct 2012).

Lire la suite

Explosion des tarifs des services municipaux: les impôts déguisés de M. Beschizza

Le conseil municipal du 28 juin a voté les tarifs pour le « Nouveau CAP », le conservatoire de musique et de danse, l’école d’art.
POUR : les élus de la majorité – CONTRE : les élus de l’opposition.

Les tarifs au « Nouveau Cap »
Très peu de renseignements pour la prochaine année scolaire puisque certains ateliers ne sont plus cités comme l’accompagnement à l’écriture – interprétation et l’atelier cuisine. Existent-ils encore et à quel tarif ? Pas de réponse claire.
Une seule certitude à partir de septembre 2017 : un tarif unique pour les ateliers musicaux et théâtre. C’est gentiment présenté comme une simplification de la tarification mais c’est surtout plus cher car alignement des tarifs sur le plus élevé avec en prime une forte revalorisation !

Lire la suite

7 bureaux de vote pour la primaire citoyenne de la gauche à Aulnay

Face au danger de voir notre pays gouverné par François FILLON ou Marine LE PEN, le peuple de gauche doit choisir son candidat pour porter ses valeurs de progrès social et d’écologie.

Ainsi, les 22 et 29 janvier auront lieu les primaires citoyennes de la Gauche en vue de désigner le candidat à l’élection présidentielle de mars prochain.

Nous vous proposons 7 bureaux de vote qui regroupent plusieurs quartiers. La liste ci-jointe vous permettra de trouver le lieu où vous devrez voter, l’un des 7 points proposés incluant le bureau de vote indiqué sur votre carte d’électeur .

Lire la suite

Sécurité : la Municipalité fait payer aux Aulnaysiens les suppressions décidées sous le gouvernement Sarkozy

Vous trouverez ci-dessous la tribune du mois de décembre 2016 des élus de l’opposition, signée par notre député Daniel Goldberg concernant la sécurité.

A grand renfort de publicité, B. Beschizza et ses élus veulent faire croire qu’ils ont la solution miracle aux problèmes de sécurité. Tout est bon : lettre payée par les habitants sans possibilité pour l’opposition de s’exprimer, mise en cause systématique de l’Etat alors que notre pays a besoin de cohésion et de respect de nos institutions.

Il est temps de rétablir la vérité : c’est le gouvernement Sarkozy – Fillon – Juppé qui a organisé la destruction de 13 000 postes de policiers et de gendarmes quand notre majorité en aura recréés 9 000. Leur erreur dramatique a eu des conséquences car on ne passe pas facilement de 488 policiers formés en 2012 à 4 600 en 2016 et autant en 2017, dont 300 nouveaux arrivent dans notre département en ce moment. Lire la suite

Le super centre nautique de B. BESCHIZZA, un projet qui fait des vagues …

Le problème à résoudre pour B. BESCHIZZA et sa majorité, c’était de mettre une croix sur l’ancienne piscine, d’échafauder en douce les plans d’un centre nautique prestigieux … puis de faire croire à la population qu’elle avait participé activement au projet …

Mais comment faire ? Rien de plus simple !

1ère étape que personne ne conteste : on ferme la piscine endommagée.

2ème étape : on demande aux maîtres-nageurs d’aller se rhabiller et on garde secrète, le plus longtemps possible, l’estimation des travaux nécessaires au sauvetage de la piscine.

3ème étape : on décide au bout de quelques mois de ne pas faire les réparations, sans justifier ce choix à la population, on liquide vite fait le matériel de la piscine puis on change la destination du site sur le PLU : plus de piscine mais possibilité de nouvelles constructions de quatre étages.

4ème étape : tout est prêt pour le super projet !

L’ancienne piscine sera rasée, une vaste campagne de pub dans les boîtes aux lettres et dans Oxygène va faire rêver ces aulnaysiens qui réclament à corps et à cri une nouvelle piscine !

5ème étape : la plus délicate… les demandes d’informations devenant de plus en plus pressantes, des réunions publiques sont enfin organisées. Lire la suite

Place J.C.Abrioux (ex- Camélinat) : le projet de « super bétonnage » du Maire !

Rappel des informations sur le legs Pecoroni, réserve foncière pour le collège et actions des élus socialistes.

Monsieur Pecoroni a légué à la Ville en 2010 sa propriété de 1 291 m2 mitoyenne du collège « Le Parc » pour un projet à usage scolaire ou périscolaire (logements instituteurs, terrain de jeux ou de sports, classes, piscine, gymnase…)

Pour le maire d’alors G. Segura et l’ensemble du conseil municipal, ce legs était l’occasion inespérée de pouvoir reconfigurer avec le Département, le collège « Le Parc »: reconstruire de nouveaux locaux sur ce terrain pour régler enfin les problèmes d’organisation et de sécurité dus aux 3 sites et avoir 2 vrais pôles fonctionnels, de part et d’autre de la place.

La nouvelle municipalité avec M. Beschizza a racheté le pavillon mitoyen de 317 m2 situé 13 Place Camélinat en septembre 2014 pour le même projet, portant la réserve foncière à 1 608 m2.

Coup de théâtre en Décembre 2015: M. BESCHIZZA décide de tout vendre à un promoteur !

Afin de bloquer cette opération qui ne respecterait ni le testament ni l’avenir du collège, nos elus socialistes ont voté CONTRE et ont déposé un recours au Tribunal administratif.

Lire la suite

De nouveaux locaux pour la « Ressourcerie 2mains »

Le jeudi 29 septembre, la Ressourcerie 2 mains a inauguré ses nouveaux locaux situés au 1-13 rue Edouard Branly à Aulnay (zone industrielle de la Garenne, quartier Balagny, piscine).

Une belle inauguration en présence du Président de l’association et de l’équipe encadrante, de salariés, de bénévoles, de nombreux élus, des principaux partenaires et de tous ceux qui ont voulu visiter les locaux et témoigner leur sympathie pour cette association importante.

Une visite guidée très intéressante a permis de découvrir les 1174 m2 comprenant de grands espaces de rangement par type d’objets (meubles, vaisselle, vêtements, appareils divers…), les ateliers de menuiserie ou d’électricité pour vérifier, réparer, revaloriser les objets, un espace de sensibilisation au recyclage avec un atelier d’activités créatives et enfin, dans un cadre très accueillant, une boutique de 270 m2 proposant les objets recyclés à petits prix. Lire la suite

Une inauguration du Parc Félix Fessard « aux petits oignons »

Tout était parfait le 7 juin pour l’inauguration du Parc paysager Félix Fessard : les pelouses bien tondues, un ruban tricolore qui attendait d’être coupé, la présence des architectes et paysagistes, de la directrice des Espaces verts, des agents municipaux, des élus, les cyclistes de la « fête du vélo» dont le parcours passait par ce parc … et d’une poignée d’habitants des immeubles voisins.

Il y avait aussi, bien que pas du tout invités et sans doute pas du tout attendus, d’anciens élus dont l’ancien maire Gérard Segura et enfin le député Daniel Goldberg.

Le maire B. Beschizza a débuté son discours, après un regard vers l’ancien maire, en déclarant qu’il était bien agréable pour un élu de faire des inaugurations. Il a insisté sur le fait qu’aménager une ville, c’était aussi prévoir des espaces verts et que les habitants, selon une phrase qui lui est chère ont besoin de « bon et de beau ».

Alors un petit rappel s’impose …

La création de ce parc, pratiquement terminé depuis 2 ans mais qui attendait les derniers aménagements, a été décidée par les élus de l’ancienne majorité .
Lire la suite

Discrimination à l’adresse : Daniel Goldberg fait un premier bilan

En 2013, lors du débat à l’Assemblée nationale sur la loi réformant la politique de la ville portée par François Lamy, Daniel Goldberg a permis la reconnaissance du lieu de résidence comme facteur potentiel de discrimination.

Cette disposition adoptée à l’unanimité par les députés constitue une avancée majeure pour l’égalité des droits.

A présent, la loi, en particulier l’article 225-1 du code pénal, reconnait ce que l’on appelle communément la « discrimination à l’adresse ». Le lieu de résidence constitue ainsi le vingtième critère de discrimination qu’un citoyen peut évoquer, au même titre que l’origine, le sexe ou l’âge par exemple.

L’inscrire dans la loi, c’était permettre à toute personne d’engager une démarche pour faire valoir ses droits si elle s’estime victime de son adresse pour l’accès à l’emploi ou à un certain nombre de services. Cette évolution a également une vocation pédagogique auprès des décideurs économiques et des institutions de notre pays : comment par exemple peut-on justifier que tel ou tel habitant n’ait pas accès à des services postaux ou à des taxis parce qu’il habite un endroit en proie à de l’insécurité ?

Deux ans après la promulgation de la loi, Sylvine Thomassin, Maire de Bondy, et Daniel Goldberg, Député de Seine-Saint-Denis, souhaitent faire un premier bilan de cette disposition dans le cadre d’une réunion publique qui se tiendra :

Mercredi 11 mai à 19h30 à l’Hôtel de ville de Bondy

 Ils ont invité Jacques Toubon, Défenseur des Droits, dont la mission est de défendre de manière indépendante l’accès aux droits des citoyens et de promouvoir l’égalité, et Said Hammouche, Directeur de Mozaïk RH, cabinet de recrutement et de conseil en ressources humaines spécialisé dans la promotion de la diversité.