Projet immobilier à la future gare du Grand Paris, Eiffage et Verrecchia remportent la consultation.

Depuis 2014, avec l’arrivée de Bruno Beschizza et de son équipe « Aulnay Respectueuse », il faut chercher dans la presse pour avoir des informations sur les projets concernant le devenir de la Ville.

Il s’agit pourtant de projets importants qui nécessiteraient une consultation réelle et régulière des aulnaysiens. Or, le débat démocratique n’existe pas à Aulnay. Tout se passe de façon confidentielle, dans la plus grande opacité, pour des invités triés sur le volet, ce qui démontre bien qu’en fait, tout est déjà décidé ! Lire la suite

Publicités

Constructions sur l’axe Mitry – Princet : un tissu d’erreurs volontaires sur le site de la Ville !

La carte ci-dessus montre le projet Mitry – Princet de 2012.

Le site de la ville met un coup de projecteur sur le projet Mitry Princet, en déclarant « Coup de frein sur le bétonnage ! ». On croit rêver, quand on assiste depuis 2014 à une accélération incroyable du bétonnage dans Aulnay sud et centre et qu’il est prévu un nombre délirant de logements à proximité de la future gare du Grand Paris. Lire la suite

Avis défavorable au CDG Express , B. Beschizza et sa majorité se rallient à l’avis des élus de l’opposition.

Hier soir en conseil municipal, les élus devaient se prononcer sur le projet du CDG Express. Or, au Conseil territorial lundi soir, B. Beschizza Président du CT avait retiré son texte où il demandait « un avis favorable au projet » face à la forte opposition des élus prêts à voter CONTRE. D’où une situation rocambolesque au conseil municipal, car B. Beschizza ayant changé d’avis depuis lundi, allait en tant que Maire, demander à sa majorité de voter CONTRE son propre texte proposant encore un « avis favorable ».

Les présidents des différentes sensibilités politiques se sont exprimés, pour notre groupe PS et Radicaux, Guy Challier, président de groupe.

Nous irons déposer demain la contribution du groupe des élus PS et Radicaux à l’enquêteur public à Aulnay, lors de sa dernière permanence.

Bruno Beschizza ira-t-il lui aussi , déposer sa contribution en son nom et pour sa majorité , en donnant à présent un « avis défavorable au projet du CDG Express » ? Lire la suite

Avis sur le CDG Express : la volte-face de B. Beschizza, Président du Conseil Territorial Paris Terre d’Envol.

Hier soir lundi 12 novembre, au Conseil territorial de l’intercommunalité Paris Terre d’envol, le Président Bruno Beschizza s’apprêtait à faire voter une délibération dans laquelle il proposait aux élus d’émettre «  un avis favorable à la demande d’autorisation environnementales concernant le projet de liaison ferroviaire directe entre Paris et l’aéroport Charles de Gaulle ».

Face à la montée des protestations des élus présents au conseil territorial opposés au projet, en accord avec de nombreux usagers et les associations de défense de l’environnement, Bruno Beschizza a fait volte face et a pris la décision de retirer sa délibération qui allait être retoquée par les élus. Lire la suite

Place J.C Abrioux ex Camélinat : un parking souterrain contesté à 6,3 millions d’euros.

Au conseil municipal du 18 juillet, nous avons pris connaissance, par décision du Maire, du lancement de la conception – réalisation du futur parking souterrain sous la place.
Bouygues Bâtiment Ile de France a remporté le marché et devrait construire un parking de 102 places sur 2 niveaux pour 6,3 M d’euros dans un délai de 19,5 mois (7 de conception, 12,5 de réalisation). Un prix exorbitant qui met la place de parking à peu près à 62 000 € ! Lire la suite

Quartiers populaires : l’urgence d’une obligation de résultats !

Vous trouverez ci dessous la tribune du Groupe des élu(e)s Socialistes, Radicaux et Républicains, signée par Latifa BEZZAOUYA ,Conseillère Municipale

Alors que le gouvernement actuel s’enorgueillit de ses annonces successives, beaucoup d’habitants n’en voient pas la couleur et la vie dans les quartiers populaires est en attente de solutions de long terme. Si certains progrès ont eu lieu, comme le dédoublement des classes dans certains CP, ils ont été possible grâce au recrutement de 60 000 postes d’enseignants sous le précédent quinquennat, postes détruits en 2010 sous N. Sarkozy…quand J‑M. Blanquer était directeur de l’administration scolaire !

C’est pour cela que le rapport de Jean-Louis Borloo est arrivé au bon moment et qu’il faut soutenir sa démarche. Il pointe l’urgence de la situation pour ne pas couper un certain nombre de quartiers de l’ensemble du pays. Emploi, formation, sport, ressources des communes, beaucoup de sujets sont abordés avec un fil rouge qui est le fait de passer d’une obligation de moyens à une obligation de résultats. Il est donc désolant que le gouvernement renonce à le prendre en compte réellement.

Mais il faut aussi arrêter les hypocrisies : on ne peut soutenir la démarche de J-L. Borloo et refuser de lutter contre les inégalités territoriales bien présentes à Aulnay-sous-Bois où la municipalité ne mène pas la même politique publique dans tous les quartiers. On ne peut pas dire soutenir cette démarche quand on refuse de dire que l’ouest parisien et nombre de communes dirigées par des maires LR refusent de partager les richesses produites bien souvent par le travail d’Aulnaysiens.

Parce que la France a besoin des habitants des villes comme Aulnay-sous-Bois, nous continuerons de porter l’exigence d’égalité et de justice pour nos quartiers.

Legs Pecoroni: 1ère alerte avec la démolition des pavillons !

Les panneaux autorisant la démolition des pavillons jouxtant le collège Le Parc viennent d’être posés !
Permis de démolir le pavillon de la maman de Mme MAROUN, 1ère adjointe.
Permis de démolir les pavillons situés sur le legs de Monsieur PECORONI, ancienne Charcuterie à l’angle et les pavillons attenants rue Langevin.

Oui, ces biens sont devenus propriétés de la ville : le legs accepté en 2012 et le pavillon 13 Place Camélinat acheté en septembre 2014 pour agrandir la réserve foncière, ce qui est précisé dans la délibération « cet achat faciliterait la réflexion en cours sur la recomposition du collège Le Parc ».

Alors attention ! Les démolitions sont programmées mais restons vigilants ! Les terrains ne doivent en aucun cas faire l’objet d’une vente au promoteur M.VERRECHIA !
Ils ont été légués pour être proposés au Département pour une future extension du Collège Le Parc !

ENSEMBLE , FAISONS RESPECTER LA VOLONTE DE M. PECORONI,
ENSEMBLE, SAUVONS CE PROJET INITIAL POUR OFFRIR LE MEILLEUR A NOS JEUNES!

Les élus socialistes

Le stade de Coursaille en couverture d’Oxygène : ironie ou incroyable maladresse ?

Connaissant les projets actuels du Maire à propos de cette piscine, comment ne pas être surpris par cette photo qui semble dire :

Voyez comme notre piscine municipale est belle ! Une structure remarquable et de magnifiques bassins extérieurs …. eh bien, cette piscine va être démolie!

Comme le souligne l’Association « Aulnay environnement » dans son communiqué du 9 février,

« Voilà qu’Oxygène apporte un argument de poids contre la destruction de l’ancienne piscine, en affichant en première page une superbe photo de la piscine qu’ont fréquenté les Aulnaysiens. L’élégance et la qualité architecturale du site sautent aux yeux. Le bulletin étant distribué à tous les habitants de la commune, le caractère patrimonial de l’ensemble devient pour tous évident…. » (inventaire du Conseil Général article L.123.7 du code de l’urbanisme : le stade nautique de Coursaille, bâtiment remarquable).

Malgré le temps perdu , il est encore possible de réfléchir aux 2 principales options: sauver la piscine actuelle en la rénovant (réfection totale et mise aux normes estimée à 9 millions), avec éventuellement de nouveaux espaces , ou tout raser pour une super piscine de 32 millions. Lire la suite

Le projet de super piscine: l’opposition alerte le maire

Hier, mercredi 1 février a eu lieu le premier Conseil municipal de l’année 2017, de nombreuses délibérations étaient à l’ordre du notamment celle sur la piscine.

Vous trouverez ci-dessous l’intervention du Président du Groupe des élus socialistes et Républicains concernant la délibération sur le projet d’une super-piscine du maire.

« Monsieur le Maire,

Je voudrais apporter une précision ,qui est loin d’être un détail, sur la définition même du type de contrat que vous vous apprêtez à faire voter par le conseil municipal.

Il s’agit en fait d’une conception réalisation et gestion englobant le financement de l’investissement.

Il s’agit bien d’un contrat assimilable à un partenariat public/privé (PPP) rebaptisé pour l’occasion Délégation de service public concessive.

Qu’ est-ce-que cela veut dire pour les Aulnaysiens ? Lire la suite

Quel projet pour le terrain du CMMP dépollué par l’ancienne municipalité ?

Le devenir du terrain de l’ancienne usine d’amiante (le CMMP) a été évoqué lors du conseil municipal du 14 décembre , un dossier majeur traité par l’ancienne municipalité.

Rappel des faits : En 1997, un riverain de l’usine décède d’un cancer provoqué par l’amiante alors qu’il n’en manipulait pas. Pendant plus de 10 ans, la famille et les associations se battent pour faire reconnaître la responsabilité du CMMP qui a broyé l’amiante pendant 40 ans et demandent sa démolition , mais elles se heurtent à l’inaction des pouvoirs publics.

En Octobre 2006, la démolition de l’usine commence, à ciel ouvert. Arrêt en urgence du chantier un mois plus tard, la pollution extrême nécessitant une démolition sous bulle étanche. Lire la suite