Depuis 2014, un bétonnage galopant mal assumé

L’urbanisme de B. Beschizza suscite une telle désapprobation des aulnaysiens qu’un tract de 4 pages au financement douteux, a été distribué dans le sud pour tenter de justifier par des chiffres faux et des informations erronées, son hyper bétonnage.
Il est dit: Ségura voulait 660 logements par an, Beschizza en fait 200.
FAUX. L’ancienne municipalité, elle aussi contrainte par l’Etat à faire 660 logts/an et face à un retard de construction de 20 ans (9 000 demandes en attente) a construit 210 nouveaux logts/an.
Axe Mitry Princet :1 700 logements sur 15 ans avec Ségura, ramené à 700 par Beschizza. Certes, mais déjà 500 sur Princet-Soleil Levant en 3 ans. Combien en 15 ans ?
Avec Ségura: « un bétonnage souvent en pleine zone pavillonnaire ». FAUX ! Les constructions permises principalement autour du centre gare y sont minimes par rapport à aujourd’hui. Lire la suite

Publicités

Oxygène d’Octobre : encore une tribune scandaleuse des « Républicains et personnalités locales » !

Dans Oxygène de ce mois- ci nous atteignons le sommet de l’hypocrisie de la majorité municipale : « Vain acharnement judiciaire »

C’est un comble, venant d’une équipe qui utilise à foison la protection fonctionnelle, donc l’argent des aulnaysiens (je pensais que la ville était endettée proche de la faillite dixit la majorité à chaque conseil municipal) pour attaquer en justice plusieurs blogs « citoyens » de notre ville. Ces blogs défendent la liberté d’expression que cela plaise ou non à Mr Bruno Beschizza. A ce que je sache, il n’y a pas eu atteinte à son encontre ni à sa fonction. Ses plaintes ridicules font passer notre ville auprès de la justice et de la police judiciaire (qui ont autre chose à faire) pour une ville où les élus et les citoyens seraient incapables d’ avoir un débat citoyen apaisé.

Lire la suite

Oxygène, septembre 2017 : la Beschizzamania poussée à l’extrême !

Pour cette rentrée, nous sommes gâtés. Pas moins de 8 photos du maire en action ! B.Beschizza au milieu de la foule, B.Beschizza inaugurant tout ce qui se présente. Photo grand format pour l’inauguration de la mairie annexe de la Rose des Vents suivie d’une page complète sur le soi-disant nouveau pôle de centralité regroupant des soi-disant nouveaux services.

Comme à l’accoutumé, ce fut une inauguration en catimini, entre élus de la majorité, le maire n’ayant invité aucun conseiller municipal de l’opposition ! Et dans son discours, il aurait largement insisté sur son rôle essentiel dans l’implantation de cette mairie dans les nouveaux locaux !

Une fois de plus, B.Beschizza ne fait qu’inaugurer des structures existantes dont le déménagement était prévu depuis des années, que ce soit la mairie annexe, la poste, la crèche de la Bourdonnais, les commerces. (Oxygène nov 2011 – oct 2012).

Lire la suite

Sécurité : la Municipalité fait payer aux Aulnaysiens les suppressions décidées sous le gouvernement Sarkozy

Vous trouverez ci-dessous la tribune du mois de décembre 2016 des élus de l’opposition, signée par notre député Daniel Goldberg concernant la sécurité.

A grand renfort de publicité, B. Beschizza et ses élus veulent faire croire qu’ils ont la solution miracle aux problèmes de sécurité. Tout est bon : lettre payée par les habitants sans possibilité pour l’opposition de s’exprimer, mise en cause systématique de l’Etat alors que notre pays a besoin de cohésion et de respect de nos institutions.

Il est temps de rétablir la vérité : c’est le gouvernement Sarkozy – Fillon – Juppé qui a organisé la destruction de 13 000 postes de policiers et de gendarmes quand notre majorité en aura recréés 9 000. Leur erreur dramatique a eu des conséquences car on ne passe pas facilement de 488 policiers formés en 2012 à 4 600 en 2016 et autant en 2017, dont 300 nouveaux arrivent dans notre département en ce moment. Lire la suite

Plutôt que des insultes, la municipalité devrait s’expliquer sur ses choix

Dans le dernier Oxygène, M. Fleury, maire-adjoint, a choisi l’insulte comme mode de débat. En bon élève de Donald Trump, il pense sans doute que « plus c’est gros, plus cela passe ». Et bien non, d’autant que ses critiques devraient au moins dire les réalisations d’avant 2014 qu’il n’aurait pas engagées. Fallait-il, par exemple, ne pas démolir le CMMP pour protéger les enfants, ou bien ne pas engager la rénovation urbaine de la Rose des vents ?

Et qu’en est-il aujourd’hui : le projet du nouveau commissariat retardé car le Maire n’a pas voulu du terrain pourtant validé par toutes les autorités ; la nouvelle piscine fléchée sur le site PSA et donc hors des quartiers de vie, et avec des équipements qui ne sont pas en rapport avec nos besoins avec un coût de 32 millions d’euros ; la démolition du Galion en sur-place car les habitations pour reloger les 176 familles aulnaysiennes ont été différés,…

Lire la suite

La répétition des contre-vérités : marque de fabrique de B. BESCHIZZA

A défaut d’avoir un maire à plein temps nous avons un acteur à plein temps. Dans le magazine municipal Oxygène de ce mois-ci B.BESCHIZZA se met en scène en affirmant dans son éditorial de nombreuses contre-vérités. Nous connaissions sa passion pour la magie, mais de là à transformer des contre-vérités en vérités…. C’est un sacré numéro.

1ère contre-vérité : « Il n’y aura pas de hausses d’impôts » en 2016. Le maire omet de dire qu’il a opté pour un transfert d’impôts sur les usagers par une hausse des tarifs des services publics au lieu d’avoir une position de solidarité de tous selon ses moyens. Lire la suite

B. Beschizza : une nouvelle entorse à la démocratie!

Comme indiqué lors d’un précédent  article, le maire et sa première adjointe ont refusé de donner la parole aux Aulnaysiens  venus nombreux au  Conseil municipal du 6 avril 2016 pour poser directement leurs questions au maire sur la situation et le devenir du CAP.

Les élus socialistes de notre ville ont donc décidé d’ouvrir leur tribune de mai au Collectif de soutien au CAP afin qu’il puisse s’exprimer dans le journal municipal.

Mais quelle surprise à la lecture d’Oxygène de constater des modifications dans cette tribune : tour de passe-passe avec un changement de photo et changement de signataire !

Pourquoi le Maire, directeur de publication, n’a-t-il pas publié la photo du CAP transmise en même temps que l’article et pourquoi avoir changé le signataire ?

Que signifie cette manipulation scandaleuse ? Veut-on « brouiller » la lecture de la tribune par ce changement de photo, en laissant supposer qu’elle émane du Président du groupe socialiste et non du Collectif de soutien ? Lire la suite

La tribune de l’opposition du mois de Février

Quand Bruno Beschizza confond vœux et meeting électoral UMP.

Nous vous présentons nos meilleurs vœux de bonheur, de santé et de réussite. Que 2016 soit sous le signe du partage, de la solidarité et du vivre ensemble pour vous et vos proches.

Après ces vœux nous tenons à exprimer notre désapprobation totale face  à l’attitude irrespectueuse du Maire lors de la présentation des vœux à la population, le samedi 9 janvier à Scohy.
Lire la suite

Chronique d’Alain PACHOUD : PALME d’OR de l’hypocrisie !

Dans le dernier numéro d’OXYGENE (bulletin municipal qui ressemble désormais plus à du gaz carbonique qu’à de l’oxygène), la tribune du président du groupe LR dépasse toutes les limites de l’hypocrisie

On nous avait habitués aux tribunes de la 1ère adjointe Séverine Maroun,  tout en finesse d’analyse politique au ras des pâquerettes version bazooka mais ce mois-ci une nouvelle étape a encore été franchie. Après nous avoir fait une petite introduction sur la nécessité de renouvellement du débat public et je cite « de débattre avec respect, projet contre projet » monsieur Pachoud consacre l’intégralité de sa tribune à déverser toute la bile sur le Président de l’Assemblée Nationale Claude Bartolone. J’ignorais que ses mots employés tel que bassesse, couardise et bavasser relevaient d’un débat respectueux, ni que ce type de propos permettait de renouveler le débat public

Pas un mot bien entendu sur le contexte de cette déclaration de Claude Bartolone, ni sur le fait qu’elle répondait à d’autres déclarations de sa candidate Valérie Pécresse.

Pas un mot non plus sur le vote des aulnaysien(e)s qui ont préféré Claude Bartolone à Valérie Pécresse

L’unité nationale vous avez dit ………..

Marc MOREL

La tribune de l’opposition du mois de Janvier

Quel soutien maintenant de l’Île-de-France pour la Seine Saint-Denis ?

 La lutte contre les inégalités sociales et territoriales aura été la marque de la gauche à la tête de l’Île-de-France. Gratuité des livres dans les lycées, financements pour le logement et les transports publics, carte Imagine’R et Pass navigo abordables, soutien aux associations, c’est ce choix de « moins pour l’ouest favorisé, plus pour l’est démuni » qui est remis en cause.

A Aulnay-sous-Bois, malgré une abstention importante et une extrême-droite inquiétante, la gauche et les écologistes rassemblés ont reçu le soutien de 45 % des électeurs, loin devant la liste conduite par le maire de la ville, lui infligeant un revers personnel et pour les idées qu’il incarne. Lire la suite