Bravo à l’équipe de France, Championne du monde !

Bravo à ces 23 jeunes qui ont fait preuve d’un formidable esprit d’équipe et de qualités mentales qui visaient la réussite collective et non l’exploit individuel. Et bravo à Didier Deschamps qui a su rassembler, fédérer et emmener ses joueurs dans une équipe gagnante !

C’est la victoire d’une équipe à l’image de la société française, multiculturelle et pleine de ressources. Huit joueurs sont issus des banlieues dont Kylian M’BAPPE, Paul POGBA, N’Golo KANTE et Samuel UMTITI qui, de par leur diversité, nous ont administré la preuve irréfutable que la différence est une extraordinaire richesse.

Aujourd’hui, comme en 1998, la France savoure l’exploit de son équipe nationale métissée. C’est l’un de ces rares moments de bonheur collectif où tout un pays se retrouve dans une gigantesque fête multicolore.

Mais cela n’efface en rien les difficultés actuelles, notamment dans les quartiers populaires, ni les discriminations, ni l’intolérance grandissante d’une partie de la population. Il faut prolonger ces moments de joie et de fierté nationale par la quête d’une meilleure cohésion et ne pas se satisfaire d’une fête de quelques jours.

Vive la France républicaine solidaire et unie dans le respect mutuel et le bien-vivre ensemble !

Publicités

Suite au tract « Notre place Abrioux », quelle véracité accorder aux informations des blogs Aulnaylibre et 93600infos.fr ?

Deux blogs locaux Aulnaylibre (fondé par l’Adjoint au Maire chargé du budget) et 93600infos.fr (blog de la personne chargée de la communication web de la mairie) ont publié courant Juin un tract non signé concernant le projet d’aménagement de la Place J.C Abrioux ex Camélinat.

C’est un tract qui vante le projet du Maire en montrant la Place AVANT (photo d’une place sans voiture un jour de fête)- AUJOURD’HUI (photo de véhicules au 1er plan) et DEMAIN (croquis séduisant d’une place vide, de grands arbres et d’immeubles de standing).

Mais le hic, c’est que ce tract, soucieux d’accumuler les bons points en faveur du projet municipal, en fait beaucoup trop, avec des informations erronées et des « oublis » !

Incroyable mais vrai, le tract pirate le logo de l’Association Aulnay Environnement en créant un logo très ressemblant par le nom, la graphie et les couleurs. Lire la suite

Pour que Aulnay reste Aulnay !

A grand renfort de communication payée par nos impôts, B. Beschizza veut persuader de la justesse de ses choix. Pourtant, les Aulnaysiens n’en recueillent aucun côté positif.

Sur l’éducation, ce sont de multiples volte-faces depuis 2014, surtout par soucis d’économie, et rien pour compenser le passage à la semaine de 4 jours, qui correspond à un mois d’École en moins. Les TAP sont supprimés et les tarifs des activités périscolaires augmentés.

Pour l’aménagement, c’est un développement séparé des quartiers qui est mis en place, avec le refus de toute mixité de l’habitat et la construction massive de résidences de luxe qui ne permettent pas aux classes moyennes ou modestes de se loger.

La démocratie locale est en berne avec l’exclusion de ceux qui ne font pas allégeance : filtrage politique du public lors du dernier Conseil municipal, traitement différencié des élus dans l’accès à l’information et aux initiatives municipales, des poursuites judiciaires payées par les contribuables ou des conseils de quartier de propagande pour des projets déjà décidés (piscine, place Camélinat, terrains PSA,…).

Et même sur la sécurité, les choix discutables et très coûteux  montrent leurs limites, comme nous l’a rappelé malheureusement l’actualité récente. La sécurité, ce n’est pas que des caméras et des verbalisations, c’est aussi une présence humaine accrue sur le terrain, de prévention et de dissuasion.

En plus, le parti LR dérive maintenant vers des valeurs nationalistes et le repli sur soi. Nous ne voulons pas que, après avoir voulu transformer notre ville en Sarkoshow, puis en Fillontown, nous tombions maintenant en Wauquiezcity !

Nous souhaitons un bel été aux petits et grands.

B. Bechizza signe le « diktat financier » de l’ Etat « sans ciller » !

Beschizza a signé lundi dernier avec le Ministre des Comptes publics Gérard Darmanin ex LR, le CONTRAT instauré par le gouvernement. Les 2 hommes se connaissent bien, ce fut une signature avec courbettes et compliments pour les efforts d’un Maire qui s’engage à ne pas augmenter les dépenses de plus de 1,3 %. En réalité, le Ministre fixait l’augmentation à 1,5 % pour Aulnay mais le Maire a fait du zèle en voulant faire mieux, pas plus de 1,3 %  d’augmentation …. Lire la suite

En Seine-Saint-Denis, une rupture d’égalité inacceptable

Depuis des décennies, les difficultés de notre département et le manque de moyens sont bien connus.Les pouvoirs publics, pourtant, ne sont pas restés inactifs. D’indéniables efforts ont été consacrés, à la rénovation de l’habitat, à l’amélioration des transports en commun, même si elle reste trop lente, aux politiques sociales en direction des plus fragiles. Mais les inégalités entre territoires sont réelles: l’ Etat donne moins en Seine-Saint-Denis. Ce ne serait que justice que de planifier réparation et rattrapage en Seine-Saint-Denis et que dans ce département, les communes les plus riches partagent les richesses avec les communes plus pauvres.

C’est dire que le Plan Banlieue de Jean-Louis Borloo en faveur des quartiers en difficulté était attendu:

En voici les points essentiels : Lire la suite

Communiqué des Elus socialistes et radicaux et de la Section socialiste d’Aulnay-sous-Bois.

Soutien à la famille de Dalil et appel au calme.

Nous sommes profondément attristés par la mort de Dalil décédé suite à de violents affrontements entre jeunes dans le quartier de la Cité de l’Europe.

Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille qui doit affronter cette terrible épreuve et sommes de tout cœur avec elle.

Nous rendons hommage aux forces de police, aux médiateurs et aux Femmes Capables pour leur intervention durant les affrontements afin d’éviter un affrontement généralisé.

Le temps est au recueillement et au soutien de la famille.

Par respect pour Dalil et pour sa famille, nous lançons un appel au calme à tous afin d’éviter d’enflammer les quartiers et de provoquer un nouveau drame.

Quartiers populaires : l’urgence d’une obligation de résultats !

Vous trouverez ci dessous la tribune du Groupe des élu(e)s Socialistes, Radicaux et Républicains, signée par Latifa BEZZAOUYA ,Conseillère Municipale

Alors que le gouvernement actuel s’enorgueillit de ses annonces successives, beaucoup d’habitants n’en voient pas la couleur et la vie dans les quartiers populaires est en attente de solutions de long terme. Si certains progrès ont eu lieu, comme le dédoublement des classes dans certains CP, ils ont été possible grâce au recrutement de 60 000 postes d’enseignants sous le précédent quinquennat, postes détruits en 2010 sous N. Sarkozy…quand J‑M. Blanquer était directeur de l’administration scolaire !

C’est pour cela que le rapport de Jean-Louis Borloo est arrivé au bon moment et qu’il faut soutenir sa démarche. Il pointe l’urgence de la situation pour ne pas couper un certain nombre de quartiers de l’ensemble du pays. Emploi, formation, sport, ressources des communes, beaucoup de sujets sont abordés avec un fil rouge qui est le fait de passer d’une obligation de moyens à une obligation de résultats. Il est donc désolant que le gouvernement renonce à le prendre en compte réellement.

Mais il faut aussi arrêter les hypocrisies : on ne peut soutenir la démarche de J-L. Borloo et refuser de lutter contre les inégalités territoriales bien présentes à Aulnay-sous-Bois où la municipalité ne mène pas la même politique publique dans tous les quartiers. On ne peut pas dire soutenir cette démarche quand on refuse de dire que l’ouest parisien et nombre de communes dirigées par des maires LR refusent de partager les richesses produites bien souvent par le travail d’Aulnaysiens.

Parce que la France a besoin des habitants des villes comme Aulnay-sous-Bois, nous continuerons de porter l’exigence d’égalité et de justice pour nos quartiers.

Subventions Macron pour la rénovation d’écoles en zone prioritaire: une aubaine pour la ville !

Lors du dernier Conseil municipal, le Maire et son élue en charge de l’éducation ont présenté les projets de rénovation – extension des écoles Perrières et Savigny.
Il y a effectivement un réel besoin de rénover et de reconfigurer ces groupes scolaires des années 70 comportant des bâtiments disparates.
Un besoin renforcé depuis 1 an par le dispositif MACRON « 100% de réussite » qui prévoit notamment le dédoublement des classes de CP et CE1 dans les écoles situées en Réseau éducation prioritaire renforcée. D’où la nécessité de pouvoir disposer de locaux supplémentaires pour travailler en demi-classe, ce qui n’est pas le cas actuellement sur ces 2 groupes scolaires. Lire la suite

B. Beschizza impose un barrage filtrant lors du Conseil municipal du 23 mai

Pour le 3ème Conseil municipal consécutif, les élus et le public désireux d’assister aux débats étaient accueillis par les forces de police et des agents de sécurité. L’ordre donné par le Maire était clair : barrer la route aux personnes venues manifester leur soutien à Hadama Traoré, afin d’éviter toute perturbation en conseil municipal.

Certes, le Maire est responsable du bon déroulement du conseil et doit garantir la sécurité aux élus et aux personnes présentes, au sein de la Mairie. Il a le droit d’interdire l’accès de la salle municipale aux personnes qui risquent de provoquer des incidents.

Seulement voilà ! Sur quels critères filtrer les personnes ?Mercredi dernier, les forces de police ne pouvant pas identifier à coup sûr les personnes susceptibles de manifester, malgré l’aide apportée par un membre du cabinet du Maire, le filtrage s’est fait sur des critères arbitraires et discriminatoires puisque toutes les personnes noires ou maghrébines, d’emblée assimilées à des personnes venues montrer leur soutien à d’ Hadama Traoré restaient à la porte. Lire la suite

Protection fonctionnelle exclusivement réservée aux élus de la majorité ?

Récemment, 4 élus de la majorité dont le Maire ont fait l’objet de propos diffamatoires et injurieux sur les réseaux sociaux.

La loi précise que « La commune est tenue de protéger le maire ou les élus municipaux … contre les violences, menaces ou outrages dont ils pourraient être victimes à l’occasion ou du fait de leurs fonctions et de réparer le cas échéant, le préjudice qui en est résulté ».

Les 4 élus concernés ont déposé plainte, déclenchant de nouvelles procédures judiciaires.

4 délibérations demandant leur protection fonctionnelle ont donc été votées au conseil municipal du 23 mai. En clair, l’attribution de cette protection fonctionnelle permettra aux élus de faire payer les frais d’avocat par les aulnaysiens.

Les élus de l’opposition ont voté ABSTENTION et ont expliqué leur position . Lire la suite