B. Beschizza impose un barrage filtrant lors du Conseil municipal du 23 mai

Pour le 3ème Conseil municipal consécutif, les élus et le public désireux d’assister aux débats étaient accueillis par les forces de police et des agents de sécurité. L’ordre donné par le Maire était clair : barrer la route aux personnes venues manifester leur soutien à Hadama Traoré, afin d’éviter toute perturbation en conseil municipal.

Certes, le Maire est responsable du bon déroulement du conseil et doit garantir la sécurité aux élus et aux personnes présentes, au sein de la Mairie. Il a le droit d’interdire l’accès de la salle municipale aux personnes qui risquent de provoquer des incidents.

Seulement voilà ! Sur quels critères filtrer les personnes ?Mercredi dernier, les forces de police ne pouvant pas identifier à coup sûr les personnes susceptibles de manifester, malgré l’aide apportée par un membre du cabinet du Maire, le filtrage s’est fait sur des critères arbitraires et discriminatoires puisque toutes les personnes noires ou maghrébines, d’emblée assimilées à des personnes venues montrer leur soutien à d’ Hadama Traoré restaient à la porte. Lire la suite

Publicités