Legs Pecoroni, Place Camélinat : Beschizza relance de fausses informations pour discréditer l’ancienne municipalité !

Dans le journal Oxygène de Janvier, l’équipe municipale parle de son projet d’aménagement de la place Abrioux ex Camélinat avec l’ouverture d’une nouvelle école à proximité, en se gardant bien de parler du projet d’un immeuble sur le terrain légué par M. Pecoroni jouxtant le collège Le Parc.

Bien pire, M. Beschizza n’a pas hésité, comme il l’a déjà fait en réunion publique en 2016, à affirmer publiquement au conseil municipal de décembre 2018, que l’ancienne municipalité avait un projet immobilier sur ce terrain.

C’est FAUX, M. Beschizza utilise tout bonnement des documents non officiels, ressortis d’un tiroir par un ou des membres de son administration, des documents qu’il a pourtant remis fin 2016, à 2 associations aulnaysiennes et que nous avons en notre possession. Lire la suite

Publicités

Ecole privée hors contrat Philippe Grenier : B. Beschizza n’assume pas ses décisions.

En accordant un bail emphytéotique de 25 ans à l’EMJF, Espérance Musulmane de la Jeunesse Française, B. Beschizza a permis l’ouverture de l’ école privée de confession musulmane hors contrat Education nationale dans l’ancienne école publique de Bougainville. Une ouverture qui a suscité de vives critiques dans la presse et le désaccord des élus de l’opposition très inquiets du manque de contrôle des enseignements.

D’autant plus que le président de l’EMJF, M. Farsadou, pour promouvoir cette école privée , accusait avant la rentrée, l’éducation nationale « d’apprendre la masturbation aux enfants » parlait de « ces laïcistes qui ont enlevé le hijab de l’école, lancé une vendetta contre les jupes longues » et demandait si les parents attendaient « les sorties scolaires dans les Gay pride » pour retirer les enfants de l’école publique.

Comme d’ habitude, l’actuelle majorité a justifié sa décision en attaquant la municipalité précédente dans la tribune d’ Oxygène et dans le tract des « Amis de la Majorité Municipale» distribué aux aulnaysiens signé par B. Beschizza et par 5 élus appelés à la rescousse : le député, la sénatrice, la 1ère adjointe et les 2 présidents des partis LR et UDI ! Lire la suite

Abus sexuels dans l’église: le Sénat rejette la demande d’une commission d’enquête proposée par les sénateurs socialistes.

Les sénateurs socialistes ont voulu répondre favorablement à l’appel lancé par un groupe de personnalités et signé par de nombreux citoyens croyants ou non, pour la mise en place d’une enquête parlementaire sur les abus sexuels dans l’église. Ces sénateurs ont donc réclamé qu’une commission d’enquête puisse faire la lumière sur le passé et permette la mise à jour des mécanismes ayant conduit à nier massivement ces actes.

Résultats du vote: POUR la création d’une commission d’enquête 14 voix (les socialistes, les communistes, La République en marche) CONTRE 27 (Les Républicains et des centristes). Lire la suite

Centres de loisirs : le pilotage de la mairie jugé insuffisant par la Chambre Régionale des Comptes

Dès la rentrée de 2015, B. Beschizza et ses élus ont choisi de se décharger en totalité pour les activités des centres de loisirs : périscolaire (accueil des élèves le matin avant l’école, le midi,le soir après l’école) et extra-scolaire (mercredi, vacances) sur un prestataire extérieur, l’IFAC.
Tout comme les parents, les élus de l’opposition s’en étaient inquiétés, craignant la perte de lien et de suivi entre la mairie, les animateurs, les parents, les enseignants.
Aujourd’hui, la Chambre Régionale des Comptes signale des insuffisances de pilotage et des manquements ou irrégularités qui fragilisent juridiquement la commune. Elle recommande à la Mairie de renforcer ses exigences vis-à-vis de l’IFAC.
Elle écrit dans son rapport: « Les bilans annuels financiers et pédagogiques de l’IFAC sont sommaires, notamment en matière de taux d’encadrement des enfants et ne présentent pas les orientations ou priorités d’action pour l’année à venir… » Lire la suite

La mise en place de la réforme des rythmes scolaires à Aulnay: la vérité, toute la vérité !

La Chambre Régionale des Comptes a examiné la mise en place des rythmes scolaires dans notre ville de 2013 à 2017. Son rapport révèle les explications pas vraiment surprenantes car on les a souvent entendues depuis 2014 mais absolument pas conformes à la réalité données par Bruno Beschizza et ses élus pour justifier leurs difficultés à mettre en place la réforme. Lire la suite

Politique de B. Beschizza: baisse des moyens pour le scolaire et le périscolaire depuis 2014.

La Chambre Régionale des Comptes a élaboré un rapport, présenté le 26 septembre en conseil municipal, concernant l’ action municipale pour le scolaire et le périscolaire de 2013 à 2017.
Elle constate qu’ Aulnay-sous-Bois parvient à maîtriser ses dépenses dans ces domaines, grâce à un niveau moindre des moyens donnés aux écoles, aux dépenses maîtrisées pour le périscolaire, à des taux d’encadrement des enfants par les ATSEM (personnel en école maternelle) et durant les activités périscolaires qui ne vont pas au-delà des minimums imposés par les textes, à une importante réduction des dépenses en restauration scolaire ainsi qu’à la hausse des tarifs de la restauration et des activités périscolaires.  Lire la suite

Bruno Beschizza, incapable de répondre par lui-même aux rumeurs malsaines sur l’École, choisit de leur donner de l’écho !

Bruno Beschizza n’en est pas à son coup d’essai pour maltraiter l’École publique. Cet été, il a de nouveau participé à semer le doute au sujet des programmes enseignés aux enfants.

Il a ainsi apporté sa caution de Maire d’Aulnay-sous-Bois aux tentatives de désinformation qui circulent notamment sur les réseaux sociaux concernant la mise en place de cours d’éducation à la sexualité dès la maternelle. Il a même évoqué, sur un papier à en-tête officiel de la ville, le fait qu’il pourrait y avoir des « cours de masturbation sexuelle ».

Bien sûr, plutôt que de se forger lui-même une opinion, il ne prend partie et préfère écrire au ministre Jean-Michel Blanquer, le 27 août, pour avoir des « éclaircissements » ! Quel mépris vis à vis des personnels de l’Éducation nationale qui, tous les jours, ont à donner confiance aux enfants et aux parents dans l’École de la République. Lire la suite

Une école confessionnelle musulmane, hors contrat à ce jour, ouvrira en Septembre 2018.

Etape par étape, l’association aulnaysienne EMJF, Espérance Musulmane de la Jeunesse Française a réussi à obtenir de B. Beschizza la cession de l’ancienne école publique Bougainville pour la création de son école.
-1ère étape en Juillet 2017, B. Beschizza et ses élus prononçaient la désaffection et le déclassement de l’ école publique Bougainville vide depuis 2007, prêtée depuis 2010 à l’EMJF. Les élus de l’opposition avaient voté CONTRE car on pouvait à tout moment récupérer cette école en fonction des besoins et inquiets d’une vente possible à l’EMJF.
B. Beschizza avait alors répondu: «je m’engage à ne pas faire de cession »… «il n’y aura pas de cession, la parole d’un maire devant ses élus en Conseil Municipal». Lire la suite

Rythmes scolaires : analyse des scénarios proposés par la Mairie

Voici une analyse succincte du document remis aux enseignants et aux parents d’élèves qui permet de dégager les principales options de la mairie et qui reprend les avis de certains enseignants.

Tout d’abord, un rappel des propositions de l’ancienne municipalité.

Suite au travail mené pendant un an et demi avec l’inspection, les équipes éducatives, les structures de la ville, les parents d’élèves, les associations, un scénario avait été validé le 22 janvier 2014.

Lire la suite

Nouveaux rythmes scolaires à Aulnay : la municipalité continue de mépriser les parents!

Nous sommes scandalisés par les conditions dans lesquelles les décisions concernant les rythmes scolaires sont prises par B.BESCHIZZA et ses élus.

L’organisation de la semaine scolaire pour les enfants aulnaysiens est un sujet d’une grande importance. Une large concertation réunissant tous les acteurs : les inspecteurs, les enseignants, les parents, les représentants de la municipalité, l’IFAC, les services municipaux, les associations, aurait dû être menée depuis des mois puisque les 3 ans de dérogation prennent fin en juin.

Au lieu de cela, l’équipe municipale actuelle n’a organisé jeudi 23 février, qu’une commission périscolaire dont PERSONNE ne connaissait l’ordre du jour, où directeurs et représentants de parents d’élèves n’avaient aucun document papier sous les yeux mais devaient valider l’un des scénarios complexes projetés sur écran !!!!

Quelle mascarade ! Décidément, il est bien difficile pour cette équipe municipale d’organiser des débats démocratiques !

Enseignants et parents ont commenté les propositions mais ont refusé de valider l’un des scénarios.

Lire la suite