Tentatives de B. Beschizza pour faire croire à un virage écologique.

Cette semaine Le Parisien qui titre « A Aulnay, ceux qui coupent des arbres perdront des voix » parle des actions pour l’environnement dans notre ville depuis 6 ans. Quel est le bilan du maire sur cette question ?

C’est tout d’abord un échec retentissant pour B. Beschizza et ses élus et un vrai désaveu suite au projet Val Francilia dans le cadre de l’aménagement du site PSA qui prévoyait de faire au moins 2 500 logements sur 5 hectares du Parc Ballanger. Plus de 2 000 arbres et arbustes auraient pu être abattus. « Cela va totalement à l’inverse du sens de l’histoire et de la lutte contre le réchauffement climatique » avait déclaré René Bougourd, de l’association Aulnay-Environnement. Face à la forte mobilisation des citoyens, associations et élus, B. Beschizza a fait marche arrière mais comme le souligne Guy Challier, élu PS « On lui a demandé de graver dans le marbre sa décision de ne pas urbaniser une partie du parc, il ne l’a pas fait ! Pourquoi ? » . Lire la suite