Pour que Aulnay reste Aulnay !

A grand renfort de communication payée par nos impôts, B. Beschizza veut persuader de la justesse de ses choix. Pourtant, les Aulnaysiens n’en recueillent aucun côté positif.

Sur l’éducation, ce sont de multiples volte-faces depuis 2014, surtout par soucis d’économie, et rien pour compenser le passage à la semaine de 4 jours, qui correspond à un mois d’École en moins. Les TAP sont supprimés et les tarifs des activités périscolaires augmentés.

Pour l’aménagement, c’est un développement séparé des quartiers qui est mis en place, avec le refus de toute mixité de l’habitat et la construction massive de résidences de luxe qui ne permettent pas aux classes moyennes ou modestes de se loger.

La démocratie locale est en berne avec l’exclusion de ceux qui ne font pas allégeance : filtrage politique du public lors du dernier Conseil municipal, traitement différencié des élus dans l’accès à l’information et aux initiatives municipales, des poursuites judiciaires payées par les contribuables ou des conseils de quartier de propagande pour des projets déjà décidés (piscine, place Camélinat, terrains PSA,…).

Et même sur la sécurité, les choix discutables et très coûteux  montrent leurs limites, comme nous l’a rappelé malheureusement l’actualité récente. La sécurité, ce n’est pas que des caméras et des verbalisations, c’est aussi une présence humaine accrue sur le terrain, de prévention et de dissuasion.

En plus, le parti LR dérive maintenant vers des valeurs nationalistes et le repli sur soi. Nous ne voulons pas que, après avoir voulu transformer notre ville en Sarkoshow, puis en Fillontown, nous tombions maintenant en Wauquiezcity !

Nous souhaitons un bel été aux petits et grands.

Publicités

B. Bechizza signe le « diktat financier » de l’ Etat « sans ciller » !

Beschizza a signé lundi dernier avec le Ministre des Comptes publics Gérard Darmanin ex LR, le CONTRAT instauré par le gouvernement. Les 2 hommes se connaissent bien, ce fut une signature avec courbettes et compliments pour les efforts d’un Maire qui s’engage à ne pas augmenter les dépenses de plus de 1,3 %. En réalité, le Ministre fixait l’augmentation à 1,5 % pour Aulnay mais le Maire a fait du zèle en voulant faire mieux, pas plus de 1,3 %  d’augmentation …. Lire la suite

Après 4 ans de silence, quel avenir pour l’aménagement du terrain de la Croix Blanche ?

Alors que depuis 2014 l’ex terrain des Impôts ne fait l’objet d’aucune discussion entre la mairie et les aulnaysiens, que des tas de gravats s’entassent à présent au pied des chênes centenaires du site, on lit dans le 4 pages distribué dans les boîtes aux lettres intitulé Aulnay-sous-Bois préserve son patrimoine : « Intox, la ville n’a pas oublié le terrain de la Croix Blanche . »

Il ne s’agit pas d’ INTOX mais du CONSTAT des aulnaysiens parfaitement capables de s’exprimer sur les choix de cette municipalité en matière d’urbanisme.

On se doute bien qu’un projet verra le jour tôt ou tard mais les questions essentielles sont les suivantes : quel projet ? pour qui et à quel prix pour les habitants et pour la Ville ?

Caricature grossière et mensongère lorsqu’on lit: « la précédente municipalité avait pour projet de bétonner avec violence et sans concertation le terrain de l’ancien Hôtel des Impôts. » Lire la suite

Le retour à la semaine de 4 jours, c’est aussi un mois d’École en moins pour les enfants !

Depuis le début des débats sur les rythmes scolaires en 2013, les élus socialistes ont toujours défendu des mesures élaborées en pleine concertation avec les parents et les enseignants. C’était le sens de la vaste consultation organisée à la fin 2013 pour choisir notamment entre le mercredi ou le samedi travaillé…consultation que B. Beschizza a renié lorsqu’il a été élu maire en 2014, causant de multiples difficultés pour les familles aulnaysiennes pendant trois ans et des tensions inutiles avec l’Éducation nationale.

Aujourd’hui, nous prenons acte de la décision voulue par une majorité de familles et d’enseignants de la ville de revenir à une semaine où seules 4 journées sont travaillées. Néanmoins, nous réaffirmons que ce choix conduira à l’équivalent d’un mois d’École en moins par an pour nos enfants et est contraire à ce que font la plupart des pays européens en la matière.

Dans le dernier numéro d’Oxygène, l’adjointe au maire chargée de l’éducation applaudit cette évolution et critique avec force l’ancien gouvernement qui est revenu à une semaine de 4,5 jours…comme si les 4 jours travaillés avaient toujours existé ! C’est oublier que jusqu’en 2008 les enfants allaient à l’École 4 jours et demi par semaine et que c’est N. Sarkozy qui avait imposé la semaine de 4 jours…tout en supprimant 60 000 postes d’enseignants. C’est ignorer que les médecins et les spécialistes de l’éducation ont dénoncé la semaine de 4 jours comme « la pire des hérésies » si bien qu’en 2013, le retour à 4,5 jours a été approuvé par 72 % des français !

Rappelons d’ailleurs que le candidat Bruno Beschizza avait indiqué dans son programme, « nous nous engageons à profiter de la réforme des rythmes scolaires pour développer une aide individualisée pour les enfants en difficulté et développer pour tous des activités favorisant la réussite scolaire ». Belle promesse électorale mais, à Aulnay, la mise en place de la réforme a été une succession de mauvaises décisions qui ont nuit au parcours éducatif  des enfants : mécontentement des familles causé par le samedi matin imposé par B. Beschizza contre leur avis, mauvaise organisation des NAP (activités périscolaires) avec des moyens très insuffisants,… Lire la suite

Le député Alain Ramadier: positions et bilan depuis 6 mois.

En 6 mois : en commission, 36 présences et 16 interventions

Dans l’hémicycle, 25 interventions et 6 questions écrites

Il a voté CONTRE la loi de moralisation de la vie publique. Malgré les insuffisances et l’imperfection de ce texte, il faut reconnaître une avancée non négligeable puisque suite à l’affaire FILLON, le Gouvernement décide d’interdire, notamment pour les membres du gouvernement et les parlementaires, d’embaucher des membres de leur famille proche. Ne se démarquant pas de sa famille politique « Les Républicains » Alain Ramadier a voté CONTRE en reprenant l’argument commun fort surprenant de la droite: cette interdiction serait une « discrimination à l’embauche »! Les Républicains n’ont visiblement retenu aucune leçon des turpitudes de leur propre parti politique.

Il a voté POUR la loi d’habilitation qui en Septembre 2017 a autorisé le Président Macron à signer les 5 ordonnances réformant le code du travail. C’est contraire au principe de la séparation des pouvoirs : le pouvoir législatif exercé par l’assemblée nationale et le Sénat qui préparent, discutent et votent les lois et le pouvoir exécutif exercé par le Président et son gouvernement. Des ordonnances sont parfois prises pour faciliter l’élaboration d’une loi qui ne pose pas problème mais en septembre, les députés ont cédé leur pouvoir législatif au Président Macron pour une loi fondamentale touchant le monde du travail, en lui donnant l’autorisation de réécrire ce code sans que le Parlement ne soit associé. Et ces ordonnances, pour ceux qui avaient encore des doutes, démontrent bien qu’ E. MACRON mène une politique de droite, en donnant de nouvelles garanties au patronat tout en limitant les droits des salariés. Lire la suite

Signature officielle de l’acquisition des terrains PSA et présentation des grands projets d’Aulnay-sous-Bois : des élus de la République exclus par B. BESCHIZZA.

La cérémonie a eu lieu ce jeudi 30 novembre à 11 h30 à l’Espace Pierre Peugeot, sur invitation du Maire Bruno Beschizza et du Directeur Général Etablissement Public Foncier d’Ile de France ( EPF) Gilles Bouvelot.
Pour l’occasion, le Maire avait dressé une liste d’invités triés sur le volet, des personnalités telles que le Préfet de la Région Ile de France Michel Cadot, l’ensemble des élus de la majorité dont le nouveau député et la sénatrice, les représentants du Grand Paris Aménagement et de très nombreux chefs d’entreprise, commerçants, services de la Ville …
Puis il y avait les autres, les exclus, les indésirables : les conseillers municipaux de l’opposition de gauche et de la nouvelle opposition LREM… et les oubliés, notamment les représentants des associations de la Ville. Quant aux anciens salariés de PSA, le Maire a demandé qu’ils soient applaudi pour leur travail … mais ils étaient absents.
Evelyne Demonceaux, conseillère municipale PS a pourtant décidé d’assister à cet événement qui clôt un travail de longue haleine depuis 2011. Toutefois l’ élue a immédiatement été arrêtée dans le hall d’entrée par le Directeur général des services qui lui a demandé de sortir, n’étant pas invitée ! Mais pour elle, il n’était pas question « d’obéir » à cet ordre et après avoir été rabrouée sèchement par le Maire, elle est rentrée dans la salle. Nous avons appris par la suite que les élus LREM avaient été refoulés par la police municipale sur ordre de B.BESCHIZZA.
Voilà bien une fois de plus l’ attitude scandaleuse du Maire, qui sans aucun état d’âme, n’hésite pas à jeter dehors des élus de la République qui ne sont pas de son bord politique. Lire la suite

Présence tardive des enseignants dans les écoles : la lettre « hors sol » de la mairie

Fin septembre, une lettre signée de l’adjointe au Maire chargée de l’éducation a été adressée aux directrices et directeurs d’école maternelle et primaire précisant l’occupation des locaux scolaires.
«le personnel en charge de l’entretien et de la maintenance des locaux rencontre dans certaines écoles des difficultés pour effectuer leurs tâches … les locaux étant régulièrement occupés avant et après les heures de cours par le personnel enseignant.
Je vous rappelle que l’occupation des locaux scolaires avant 8h20 et après 17h30… doit faire l’objet d’une demande spécifique… la demande est effectuée sur le formulaire habituel de mise à disposition des locaux scolaires …»

Comme de nombreux enseignants, nous avons réagi à cette lettre pour le moins «maladroite»: Lire la suite

Oxygène d’Octobre : encore une tribune scandaleuse des « Républicains et personnalités locales » !

Dans Oxygène de ce mois- ci nous atteignons le sommet de l’hypocrisie de la majorité municipale : « Vain acharnement judiciaire »

C’est un comble, venant d’une équipe qui utilise à foison la protection fonctionnelle, donc l’argent des aulnaysiens (je pensais que la ville était endettée proche de la faillite dixit la majorité à chaque conseil municipal) pour attaquer en justice plusieurs blogs « citoyens » de notre ville. Ces blogs défendent la liberté d’expression que cela plaise ou non à Mr Bruno Beschizza. A ce que je sache, il n’y a pas eu atteinte à son encontre ni à sa fonction. Ses plaintes ridicules font passer notre ville auprès de la justice et de la police judiciaire (qui ont autre chose à faire) pour une ville où les élus et les citoyens seraient incapables d’ avoir un débat citoyen apaisé.

Lire la suite

Aulnay Environnement appelle à une manifestation !

L’association Aulnay Environnement appelle à une manifestation ce Samedi 16 Septembre 2017 de 11h à 12h Place Jean Claude Abrioux (ex Camélinat) afin d’ exprimer son refus du parking souterrain prévu sous la Place.

Tout comme Aulnay Environnement, nous, élus socialistes, radicaux et républicains ainsi que les sympathisants, sommes favorables à une place sans voitures.gouterrain

Mais 2 solutions pouvaient être envisagées pour garder un parking dans ce secteur: ou un parking souterrain ou un parking silo dans le quartier. Lire la suite

Bienvenue à Aulnay, ville surveillée en permanence !

Les panneaux d’entrées de ville donnent quelques indications sur une agglomération, renseignements obligatoires ou non, ils contribuent à donner une certaine image de la ville.
Ajouter ou retirer une information n’est donc pas neutre.

Ainsi en 2013, la municipalité était fière d’afficher 2 nouvelles plaques : celle de l’Office de tourisme crée en juillet avec une association et la liste des villes partenaires dans le cadre de la coopération décentralisée.
Une image positive d’Aulnay, ville fleurie récompensée depuis longtemps par 4 fleurs, au service des personnes pour tout renseignement touristique et ville ouverte sur le monde.

Que lit-on sur les panneaux en cet été 2017 ?
Les 4 fleurs sont maintenues. L’Office de Tourisme est devenu service municipal avec pub pour le Lion’s club et le Rotary Club. Auraient-ils financé ces panneaux ?
Rappelons que l’association qui avait porté l’office pendant 2 ans avec grand succès a été dissoute par le Maire, en Juin 2016, du jour au lendemain, laissant le personnel sous le choc.

Le panneau de la coopération décentralisée a été démonté puisqu’il n’y a plus rien depuis 2014.
Mais depuis peu, il a été remplacé par un panneau moins sympathique , un panneau de mise en garde: attention, Aulnay-sous-Bois sous l’OEIL VIGILANT des citoyens et de la police municipale.

Lire la suite