Affiches de prévention du sida : la justice donne tort à B. Beschizza et annule son arrêté

Le 21 novembre 2016, B. Beschizza décidait par un arrêté municipal pris sans aucune concertation, d’interdire sur la ville la diffusion d’une campagne nationale de prévention contre le sida. Il estimait que des affiches montrant des couples d’hommes s’enlaçant était « contraires aux bonnes mœurs » et qu’elles portaient « atteinte à la dignité au risque de heurter la sensibilité de l’enfance et de la jeunesse ». A grands renforts de communication, il s’engageait, avec d’autres maires L.R. dans tout le pays, dans une vision rétrograde de la société.

La réprobation enfla dans l’ensemble du pays, dans les médias, dans les milieux professionnels de la santé et de nombreux aulnaysiens ont été choqués de voir notre ville de nouveau associée à une polémique qui dégradait l’image de la commune. Lire la suite

Publicités

« La France a besoin de vous » : tribune de Daniel Goldberg

L’Assemblée nationale a commencé à examiner depuis la semaine dernière le projet de loi « Egalité et citoyenneté » sur lequel notre Député Daniel Goldberg a  déposé de nombreux  amendements pour lutter contre les discriminations à l’embauche. Travaillant sur ce sujet avec plusieurs acteurs des ressources humaines et de l’inclusion économique, il a co-signée une tribune sur ces questions publiée hier par Libération avec Benjamin Blavier, délégué général et fondateur de Passeport Avenir ; Ghislaine Caire, secrétaire générale adjointe du Syntec ; Saïd Hammouche, président de la Fondation Mozaïk ; Mohand Hebbache, directeur région IledeFrance, Humando ; Catherine Tripon, directrice des relations aux parties prenantes, Fondation FACE.

Vous trouverez ci-dessous la tribune du député Daniel GOLDBERG  qui prend à bras le corps la question de l’emploi des jeunes issus des quartiers prioritaires.

Oussouf SIBY 

«Dix ans après les émeutes des banlieues, les politiques publiques en direction des quartiers populaires offrent un bilan en demi-teinte. Si des actions positives ont été menées, force est de constater qu’il n’y a pas eu de véritable changement structurel de l’état des choses. La jeunesse de ces territoires moins privilégiés subit toujours une mise à l’écart économique : près de trois fois supérieure à la moyenne nationale. Les discriminations à l’emploi dont elle est l’objet sont non seulement fortement ressenties, mais démontrées et mesurées.

Lire la suite

Conseil citoyen : silence, on discrimine !

Force est de constater que le Conseil municipal du 27 janvier dernier a été l’occasion d’un triste cirque politique.

Les conseillers municipaux devaient se pencher, entre autres sujets, sur une délibération arrêtant la liste des membres du conseil citoyen, une instance de démocratie locale mise en place par la loi du 21 février 2014 concernant la politique de la ville. A Aulnay, c’est Monsieur RAMADIER, Adjoint au maire en charge de la politique de la ville, de la cohésion sociale et la lutte contre les discriminations, qui avait piloté le projet. Reconnaissons-le, tout s’était très bien passé jusqu’alors, si ce n’est le manque de volontaires prêts à s’engager dans le projet. Toutefois, un nombre suffisant d’habitants avait fini par être trouvé, notamment dans les quartiers concernés par ladite politique de la ville.

Parmi les volontaires, on comptait un certain Oussouf SIBY. Son nom vous est sûrement familier puisqu’il contribue très régulièrement à la tenue de ce blog et exerce également des responsabilités politiques au sein de la section du Parti socialiste d’Aulnay-sous-Bois.

Or, lors de ce fameux Conseil municipal, le Maire, Bruno Beschizza, a demandé à ses élus (ou plutôt ordonné) de se prononcer contre cette liste de membres du conseil citoyen au motif que Monsieur SIBY y figurait. Le Maire, prétendait alors que la présence d’un membre d’un parti politique contrevenait au principe de neutralité dudit conseil. Ce raisonnement est bien évidemment aussi malhonnête que fallacieux sur plusieurs points. Lire la suite