Conseil municipal du 7 Mars: réaction des élus PS, PCF, Radicaux

Lors de la séance du conseil municipal du 7 mars 2018, suite à la demande de prise de parole de Monsieur Hadama TRAORÉ, fonctionnaire de la ville au sujet de sa révocation de la fonction publique territoriale, le Maire a fait voter le déroulement du conseil municipal à huit clos par sa majorité.

Monsieur Hadama TRAORE a fait part de sa situation, soutenu par une délégation d’habitants venue pour le soutenir.

Aucune réponse ne lui a été apporté. Le Maire n’a pas été capable d’assurer la police de l’Assemblée malgré la présence massive de policiers nationaux et municipaux.

Au bout de quarante minutes et au regard d’une situation très tendue, les travaux du conseil municipal ne pouvant se dérouler, nous avons décidé de quitter la salle et de ne pas siéger à ce conseil. Le Maire a dû avoir recours à l’intervention des forces de l’ordre pour évacuer la salle, rendant impossible tout dialogue.

Nous, élus de l’opposition de Gauche, ne pouvons cautionner la méthode avec laquelle le Maire a demandé la révocation de cet agent et la sanction qui apparaît disproportionnée.

Nous souhaitons une issue différente pour le règlement de cette situation et tenons à noter notre stupéfaction de voir une telle sanction appliquée à Monsieur Hadama TRAORE.

Le contexte de ce soir rappelle l’acharnement de Monsieur BESCHIZZA à toute opposition de sa politique municipale :

Attaques contre les blogs citoyens et politique, assignation des élus d’opposition de Gauche au tribunal de grande instance de Paris, malaise au sein des services municipaux, des actions devenues le quotidien de la ville d’Aulnay-sous-Bois.

Nous sommes loin de la promesse électorale de mars 2014 « Aulnay Respectueuse ».

Les élus PS,PCF et Radicaux

Publicités

Retour à la semaine de 4 jours : la « com’ » de la mairie avant les conseils d’école !

Le Maire a lancé il y a 15 jours, une enquête auprès des parents pour connaître leur choix : POUR ou CONTRE la semaine des 4 jours.

Résultat : 86,7 % sont favorables à 4 jours d’école. Le résultat ne surprend personne puisque le ministre, dès sa prise de poste, avait donné la possibilité de revenir dès cette année à cette organisation et que 30% des communes avait fait marche arrière.
Mais la précipitation du maire pour communiquer « la bonne nouvelle » est telle , qu’il a déjà fait placarder sa lettre à la porte des écoles, annonçant le retour aux 4 jours avec les horaires pour la rentrée 2018 !

Or, petit détail, il reste l’avis obligatoire des Conseils d’école, ces instances réunissant les enseignants, le personnel municipal, l’IFAC et les parents.

Certes, le résultat de cette consultation est acquis mais le GAG, c’est que ces conseils d’école ne se tiendront que cette semaine et la semaine prochaine ! Lire la suite

Aulnay Environnement appelle à une manifestation !

L’association Aulnay Environnement appelle à une manifestation ce Samedi 16 Septembre 2017 de 11h à 12h Place Jean Claude Abrioux (ex Camélinat) afin d’ exprimer son refus du parking souterrain prévu sous la Place.

Tout comme Aulnay Environnement, nous, élus socialistes, radicaux et républicains ainsi que les sympathisants, sommes favorables à une place sans voitures.gouterrain

Mais 2 solutions pouvaient être envisagées pour garder un parking dans ce secteur: ou un parking souterrain ou un parking silo dans le quartier. Lire la suite

Une réunion publique d’un grand intérêt menée par le député!

Ce mardi 17 mai, le député Daniel Goldberg a organisé comme prévu une réunion publique à la salle Dumont.

Réunion très intéressante au cours de laquelle le député, comme il s’y était engagé en 2012, a une nouvelle fois rencontré les aulnaysiens pour rendre compte de son action menée ces 12 derniers mois, des initiatives à prendre d’ici la fin de la mandature et pour échanger librement avec eux.

Après un compte-rendu rigoureux de ses actions, Daniel Goldberg a souhaité s’exprimer sur 3 sujets actuels : le logement, dossier dont il est tout particulièrement chargé, le projet de loi « Egalité et citoyenneté », projet pour lequel il souhaite associer les habitants, recueillir leurs remarques et leurs propositions et en 3ème point, la Loi Travail.

2 heures d’échange intenses et riches ont permis aux personnes présentes d’évoquer la politique nationale et d’exposer leurs préoccupations quotidiennes : le logement, l’emploi ou le bien « vivre ensemble ».

Un beau moment de démocratie où le député a pu entendre les inquiétudes et les espoirs des participants et préciser ses points de vue sur l’ensemble des sujets évoqués.

La 2 ème réunion aura lieu demain:

 Vendredi 20 mai à 19h30 , salle Gainville, 22 rue de Sevran

Nous vous y attendons nombreux!

Oussouf SIBY

Conseil Municipal du 6 Avril : le maire refuse la parole aux défenseurs du CAP !

Ce mercredi 6 avril se tenait à l’hôtel de ville le conseil municipal avec comme point principal  à l’ordre du jour, le vote du budget. Fait rare, pour l’événement, une centaine d’Aulnaysiens sont venus en début de séance pour poser directement leurs questions au maire sur la situation et le devenir du CAP.

Rappelons que le CAP est un centre culturel important pour notre ville. Il propose des spectacles de qualité, des ateliers pédagogiques et une pratique musicale pour les jeunes ou les adultes. C’est un centre reconnu de Paris et de la région Ile-de-France pour sa création et sa production de musiques actuelles. Des spectateurs de toute la région s’y rendent ainsi régulièrement.

Or, sous sa forme actuelle, Le CAP est plus que menacé. La venue de ses défenseurs mercredi soir fait donc suite à l’absence totale de réponse de la part de la municipalité depuis maintenant plusieurs semaines et au refus de rencontrer le collectif de soutien.

Le maire, mercredi soir, dans une démarche de respect et de démocratie qui tomberait sous le sens dans n’importe quelle autre commune, aurait dû interrompre la séance pour donner la parole aux personnes venues exprimer collectivement leurs inquiétudes légitimes.

Mais Bruno Beschizza et sa première adjointe ont joué une autre carte, celle de l’autoritarisme, par un rappel véhément au règlement, avec l’interdiction formelle de prononcer la moindre parole et l’ordre de cesser de faire tout bruit ! Une seule réponse : le mépris. Malgré leurs protestations et celles des élus de l’opposition, le maire a refusé catégoriquement toute intervention et la séance a repris dans le chaos.
Lire la suite

Loi travail : Daniel Goldberg auditionne les syndicats

Le projet de réforme du code du travail a suscité de vives réactions de la part des responsables politiques, dans le monde du travail et dans l’opinion publique.

Vendredi dernier, notre député a auditionné durant sept heures les représentants des organisations syndicales et patronales de Seine-Saint-Denis afin de pouvoir échanger avec eux sur l’ensemble des points de cette réforme, de recueillir leurs avis, leurs critiques, leurs attentes et leurs propositions.

Daniel Goldberg a effectué cette audition en compagnie de Sylvine THOMASSIN, Maire de Bondy et Mélissa YOUSSOUF, conseillère régionale. Ils ont rencontré tour à tour les représentants de la CFDT, du Medef, de FO, de la CFTC, de la CGT et de l’UNEF.

Le projet de loi sera examiné en Avril, d’où l’importance pour le député d’avoir organisé au préalable l’audition des syndicats.

Oussouf SIBY

Avec B. Beschizza depuis 20 mois : Aulnay perdante, Aulnay à l’arrêt !

  • Des économies au détriment des Aulnaysiens, des services publics dégradés et plus chers ;
  • École : échec total de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, abandon du périscolaire à un prestataire privé, forte hausse des tarifs (cantine, périscolaire, centres de loisirs). On fait ainsi payer aux familles ayant des enfants scolarisés dans les écoles et collèges publics certains choix municipaux ;
  • Le service social sacrifié  par la suppression de la convention Ville / Département, des antennes sociales fermées, les familles renvoyées vers d’autres villes ;
  • Culture : budget à la baisse, inquiétude pour le devenir des structures (CAP, centre de danse, Créa,…) ;
  • Loisirs en berne cet été au Parc Ballanger – Fermeture de la piscine et sa démolition programmée – Patinoire : installée 3 semaines au lieu de 6 ;
  • Urbanisme : révision du PLU , consultation au rabais des Aulnaysiens avec des choix masqués et une réalité inquiétante . ANRU 2 à l’arrêt, aucune perspective pour les quartiers Mitry, Gros Saule ;
  • Logement : suspension de certains programmes de logements sociaux, mais lancement de plusieurs constructions massives dans différents quartiers de la ville sans concertation ;
  • Réindustrialisation du site PSA au point mort : des propositions d’aménagement changeantes et inefficaces ;
  • Vie associative « à minima », subventions réduites et paiement des locations de salles et matériel ;
  • Sécurité : des résultats bien loin de la communication municipale… ;
  • Propreté: la ville est sale malgré les efforts des agents.
  • Un Maire présent partout…sur les plateaux de télé, mais pas pour les Aulnaysiens : suppression du service audience à la population ;
  • Un Maire qui cumule les mandats : mairie, département, région, SEAPFA , Secrétaire National LR. Il aurait été honnête de dire aux Aulnaysiens au moment des élections que ce n’est pas être maire d’Aulnay qui l’intéressait !

Si par malheur B.Beschizza et V.Pecresse remportaient les élections régionales, ce serait ces politiques inégalitaire, sectaire et inefficace qui seront appliqués.

Oussouf SIBY

Education:des choix du Maire désastreux, les jeunes aulnaysiens méritent mieux!

A Aulnay-sous-Bois, les municipalités successives, de gauche comme de droite ont toujours eu comme objectif essentiel, l’épanouissement et la réussite scolaire de tous les enfants.

L’ancienne majorité de gauche a particulièrement oeuvré dans ce domaine: des écoles rénovées, de nouveaux centres de loisirs, une réforme tarifaire favorable aux familles, des intervenants municipaux dans toutes les écoles et plus d’un an de concertation pour préparer la réforme des rythmes scolaires.

Ainsi, avant les élections municipales, les engagements étaient clairs : choix du mercredi matin travaillé, conformément au vœu de 90% des parents, 3 heures de Temps d’Activités Périscolaires (TAPS) par semaine après la classe. Lire la suite

Les factures salées de la restauration municipale

Parents, accrochez-vous bien! Ou attentez encore un peu avant d’ouvrir vos boites aux lettres…

Depuis quelques jours les factures de restauration arrivent dans les foyers et la note semble bien salée. En effet Bruno Beschizza et son adjointe à l’éducation , Claire Fouque, ont décidé cette année une forte augmentation de la tarification. Pour beaucoup de familles cela passe du simple au double. On fait ainsi payer aux  familles ayant des enfants scolarisés dans les  écoles publics certains choix municipaux.

Oussouf SIBY