Budget 2017 : purge des services publics et un minimum d’investissements

Hier soir s’est tenu le Conseil Municipal, avec comme point d’orgue le vote du budget. Vous trouverez ci-dessous un résumé de l’intervention d’Evelyne DEMONCEAUX au nom des élus socialistes.

Le bilan de l’exercice financier 2016 se solde par un excédent de 6,8 M. Il n’ y a pas de miracle, pour réaliser ces économies, l’équipe municipale a mené la même politique qu’en 2015 : une réduction drastique des dépenses des services, la hausse des tarifs, une baisse des subventions aux associations tout en faisant un minimum d’investissements essentiellement financés par 16 M d’emprunts (37,5M en 3 ans). Lire la suite

Publicités

Orientations Budgétaires 2017: Le maire et ses élus poursuivent la casse du service public

Mercredi soir, le débat sur les orientations budgétaires pour 2017 a eu lieu au conseil municipal.

Guy Challier est intervenu au nom du groupe des socialistes et républicains.

Voici les grandes lignes de son intervention.

Quelques mots sur le bilan 2016 :

Le budget 2016 est équilibré mais la situation reste tendue, compte-tenu de dotations budgétaires en baisse et des charges de fonctionnement qui évoluent peu. La marge dégagée n’a pas permis de financer des investissements pourtant très limités, d’où un recours à l’emprunt. Lire la suite

Le projet de super piscine: l’opposition alerte le maire

Hier, mercredi 1 février a eu lieu le premier Conseil municipal de l’année 2017, de nombreuses délibérations étaient à l’ordre du notamment celle sur la piscine.

Vous trouverez ci-dessous l’intervention du Président du Groupe des élus socialistes et Républicains concernant la délibération sur le projet d’une super-piscine du maire.

« Monsieur le Maire,

Je voudrais apporter une précision ,qui est loin d’être un détail, sur la définition même du type de contrat que vous vous apprêtez à faire voter par le conseil municipal.

Il s’agit en fait d’une conception réalisation et gestion englobant le financement de l’investissement.

Il s’agit bien d’un contrat assimilable à un partenariat public/privé (PPP) rebaptisé pour l’occasion Délégation de service public concessive.

Qu’ est-ce-que cela veut dire pour les Aulnaysiens ? Lire la suite

NON à la privatisation des crèches Clémence Mentrel et La Bourdonnais !

Le 19 octobre, le Maire et sa majorité ont voté une délégation de service public pour la gestion de la nouvelle crèche Clémence Mentrel (18 rue des écoles) et pour la crèche municipale La Bourdonnais (déménagement prochain dans l’immeuble dit l’îlot Sisley.)

Quels sont les arguments du Maire et de ses élus pour justifier cette privatisation ?

« Ce n’est plus la ville mais le délégataire qui assume le risque financier… »

Afin de « rentabiliser » les structures, il est autorisé à remplir les places vacantes en les contractualisant avec des entreprises privées pour leurs salariés.

Il pourrait aussi proposer d’autres créneaux horaires que ceux des crèches municipales, mais à des tarifs non fixés par la ville.

Des mesures qui risquent d’amener une concurrence entre berceaux réservés pour le public et pour le privé.

« Le privé a davantage de compétences que la mairie pour recruter des agents qualifiés. 

C’est un personnel sous régime privé, plus souple que le régime public … » Lire la suite

Baisse des moyens pour les centres de planification familiale

Aulnay-sous-bois a 3 centres de planification familiale: l’un au CMES rue Coullemont, le centre Tourville rue Edgar Degas et le centre Croix Nobillon, rue de la Croix Nobillon.

Ces centres proposent des consultations médicales relatives à la maîtrise de la fécondité et organisent des actions d’information et de prévention sur la vie sexuelle, les conduites à risque, le soutien à la vie parentale, la protection de l’enfance …

Leur rôle est donc essentiel auprès des adolescents et des jeunes couples.

Depuis la loi de décentralisation de 1983, le Département est responsable de la mise en place de ces centres mais il établit une Convention avec les villes pour fixer le nombre de médecins, de conseillers conjugaux, d’infirmières, de secrétaires et la participation financière de chaque partie.

Mais décision brutale en décembre 2014 ! le Maire met fin à 2 conventions essentielles pour les aulnaysiens : la convention pour les centres de planification (effet au 31 déc 2015) et la convention pour le service social. Lire la suite

Place J.C.Abrioux (ex- Camélinat) : le projet de « super bétonnage » du Maire !

Rappel des informations sur le legs Pecoroni, réserve foncière pour le collège et actions des élus socialistes.

Monsieur Pecoroni a légué à la Ville en 2010 sa propriété de 1 291 m2 mitoyenne du collège « Le Parc » pour un projet à usage scolaire ou périscolaire (logements instituteurs, terrain de jeux ou de sports, classes, piscine, gymnase…)

Pour le maire d’alors G. Segura et l’ensemble du conseil municipal, ce legs était l’occasion inespérée de pouvoir reconfigurer avec le Département, le collège « Le Parc »: reconstruire de nouveaux locaux sur ce terrain pour régler enfin les problèmes d’organisation et de sécurité dus aux 3 sites et avoir 2 vrais pôles fonctionnels, de part et d’autre de la place.

La nouvelle municipalité avec M. Beschizza a racheté le pavillon mitoyen de 317 m2 situé 13 Place Camélinat en septembre 2014 pour le même projet, portant la réserve foncière à 1 608 m2.

Coup de théâtre en Décembre 2015: M. BESCHIZZA décide de tout vendre à un promoteur !

Afin de bloquer cette opération qui ne respecterait ni le testament ni l’avenir du collège, nos elus socialistes ont voté CONTRE et ont déposé un recours au Tribunal administratif.

Lire la suite

Conseil Municipal du 6 Avril : le maire refuse la parole aux défenseurs du CAP !

Ce mercredi 6 avril se tenait à l’hôtel de ville le conseil municipal avec comme point principal  à l’ordre du jour, le vote du budget. Fait rare, pour l’événement, une centaine d’Aulnaysiens sont venus en début de séance pour poser directement leurs questions au maire sur la situation et le devenir du CAP.

Rappelons que le CAP est un centre culturel important pour notre ville. Il propose des spectacles de qualité, des ateliers pédagogiques et une pratique musicale pour les jeunes ou les adultes. C’est un centre reconnu de Paris et de la région Ile-de-France pour sa création et sa production de musiques actuelles. Des spectateurs de toute la région s’y rendent ainsi régulièrement.

Or, sous sa forme actuelle, Le CAP est plus que menacé. La venue de ses défenseurs mercredi soir fait donc suite à l’absence totale de réponse de la part de la municipalité depuis maintenant plusieurs semaines et au refus de rencontrer le collectif de soutien.

Le maire, mercredi soir, dans une démarche de respect et de démocratie qui tomberait sous le sens dans n’importe quelle autre commune, aurait dû interrompre la séance pour donner la parole aux personnes venues exprimer collectivement leurs inquiétudes légitimes.

Mais Bruno Beschizza et sa première adjointe ont joué une autre carte, celle de l’autoritarisme, par un rappel véhément au règlement, avec l’interdiction formelle de prononcer la moindre parole et l’ordre de cesser de faire tout bruit ! Une seule réponse : le mépris. Malgré leurs protestations et celles des élus de l’opposition, le maire a refusé catégoriquement toute intervention et la séance a repris dans le chaos.
Lire la suite

Tribune de l’opposition du mois d’Avril 2016 !

Budget 2016 : transfert d’impôt sur les usagers

Les Orientations Budgétaires montre un budget 2015 tout juste équilibré et des choix pour 2016 alarmants. Pour ajuster son budget, le Maire veut faire porter l’effort financier, non pas sur l’ensemble des aulnaysiens mais sur les usagers des services de la ville. D’où l’augmentation des tarifs cantine, centres de loisirs qui ont lésé tant de familles.
Or nous sommes tous, selon notre âge ou nos besoins, des usagers bénéficiant de l’éclairage, des routes, des parcs, des écoles ou des aides aux aînés.
Augmenter les tarifs, c’est transférer l’impôt sur les usagers en pénalisant les jeunes ménages, les familles ou les retraités aux revenus modestes.
Un budget doit être basé sur la solidarité, chacun cotisant selon ses moyens.
Par souci d’économies, des services sont par ailleurs dégradés (fermeture des antennes sociales, piscine condamnée, CAP menacé) et des associations sont en difficulté.
Quant aux 3 priorités du Maire : sécurité, propreté, réussite éducative, elles sont en déficit de résultats !
Malgré 29 M d’emprunt en 2 ans, les investissements ont chuté à 17,5 M en 2015 et seront de 20 M à partir de 2016. C’est l’arrêt ou le ralentissement des programmes urbains et le risque d’une dégradation rapide du patrimoine puisque 20 M couvriront à peine les travaux courants.

La Métropole du Grand Paris veut lutter contre les inégalités territoriales. Il aurait été important que le Maire, président du T7, nous dise que sa priorité était d’obtenir avec d’autres élus, une solidarité entre territoires et un rééquilibrage financier vers les villes en difficulté.

Evelyne Demonceaux
Conseillère municipale
Groupe des élus socialistes et républicains

Pas d’augmentation d’impôts … mais c’est l’usager qui paie!

Le conseil municipal du mercredi 9 mars  à peine terminé, le Maire s’empressait de communiquer au Parisien la décision phare de son débat d’orientations budgétaires  2016.

Ainsi, le Parisien écrit «  bonne nouvelle pour les habitants d’Aulnay … la majorité a annoncé qu’elle n’augmenterait pas la part communale des impôts locaux pour 2016 . »

« C’est un marqueur politique, d’autant que nous ne l’avons pas fait depuis 3 ans » s’est félicité  B. BESCHIZZA.

Si on y regarde de plus près, le Maire choisit hélas  des « marqueurs politiques » qui sont loin d’être de « bonnes nouvelles » pour les aulnaysiens !

Lire la suite

DOB: »Voilà bien le sens de votre politique qui est vraiment une politique de droite »

Hier soir se tenait le Conseil municipal à l’hôtel de ville, plusieurs délibérations ont été votées dont celle relative au Débat d’Orientation Budgétaire(DOB). Vous trouverez ci-dessous la démonstration magistrale d’Evelyne DEMONCEAUX, conseillère municipale du groupe Socialiste et Républicain

Conseil municipal du 9 mars 2016 -Débat d’Orientations Budgétaires 2016

Dans votre document M.le maire, vous rappelez un contexte économique national difficile avec l’objectif de  l’Etat de réaliser une économie de 50 Milliards (contre 120 demandés par la droite)  afin de maîtriser les dépenses publiques. Cet effort se traduit par une baisse des dotations de l’Etat pour les communes. Pour Aulnay, nous y reviendrons dans la partie « budget 2016 ».

En ce qui concerne la situation communale fin 2015 :

Vous présentez une situation très tendue avec des dotations budgétaires en baisse face à une diminution modeste des dépenses puisque les économies réalisées sont de l’ordre de 2,6 millions.

L’effet ciseau déjà annoncé fin 2007 par le cabinet Mazars est toujours prégnant.

 Vous signalez d’ailleurs vous-même la « rigidité des charges  de fonctionnement » avec notamment un poids de masse salariale qui représente près de  60 % du budget.

Je rappelle que la masse salariale est devenue très importante au fil du temps avec une forte augmentation de 93 postes par an de 2001 à 2007 soit 25 M par an de dépenses cumulées à partir de 2008. Nous avons maintenu une moyenne de créations de postes à 23 tout en luttant contre la précarité en stagiairisant près de 150 salariés en attente depuis 10 ans.
Lire la suite