Affiches de prévention du sida : la justice donne tort à B. Beschizza et annule son arrêté

Le 21 novembre 2016, B. Beschizza décidait par un arrêté municipal pris sans aucune concertation, d’interdire sur la ville la diffusion d’une campagne nationale de prévention contre le sida. Il estimait que des affiches montrant des couples d’hommes s’enlaçant était « contraires aux bonnes mœurs » et qu’elles portaient « atteinte à la dignité au risque de heurter la sensibilité de l’enfance et de la jeunesse ». A grands renforts de communication, il s’engageait, avec d’autres maires L.R. dans tout le pays, dans une vision rétrograde de la société.

La réprobation enfla dans l’ensemble du pays, dans les médias, dans les milieux professionnels de la santé et de nombreux aulnaysiens ont été choqués de voir notre ville de nouveau associée à une polémique qui dégradait l’image de la commune. Lire la suite

Publicités

Legs de M. PECORONI: les « Républicains » cachent la vérité dans Oxygène !

Pour rappel, M. PECORONI a légué à la ville sa propriété proche du collège Le Parc pour un projet scolaire ou périscolaire. L’ancienne municipalité a accepté ce legs en 2011 avec l’objectif de proposer ce terrain au département pour reconfigurer le collège.

Mais en Décembre 2015, M. BESCHIZZA a décidé de vendre les 1 608 m2 au promoteur M.VERRECHIA en vue d’y construire des logements et des commerces.
Opposés à la vente qui dénature les intentions du donateur, nous avons déposé un recours au Tribunal Administratif en Janvier 2016.

En Mai 2016, M.BESCHIZZA a annulé sa 1ère délibération sachant qu’il ne pouvait pas vendre le legs aussi facilement et a présenté une nouvelle délibération pour être autorisé à « réétudier les modalités de vente et le cas échéant procéder à la révision des conditions du legs ».
Par un 2ème recours en juillet 2016, nous avons réaffirmé que nous étions CONTRE cette révision inacceptable qui consisterait à transformer un projet pour les jeunes en opération immobilière. Lire la suite

Place J.C Abrioux ex Camélinat : une pétition contre le projet du Maire !

L’association Aulnay Environnement, lors de son assemblée générale du 16 mars a décidé de lancer une pétition concernant la modification de la place J. C Abrioux ex Camélinat.

Pétition ci-jointe, à renvoyer avant le 15 avril à l’adresse postale AULNAY ENVIRONNEMENT BP 91, 93 622 Aulnay-sous-Bois cedex.

Cette pétition rejoint nos préoccupations et c’est la raison pour laquelle nous la diffusons. Lire la suite

Le projet de super piscine: l’opposition alerte le maire

Hier, mercredi 1 février a eu lieu le premier Conseil municipal de l’année 2017, de nombreuses délibérations étaient à l’ordre du notamment celle sur la piscine.

Vous trouverez ci-dessous l’intervention du Président du Groupe des élus socialistes et Républicains concernant la délibération sur le projet d’une super-piscine du maire.

« Monsieur le Maire,

Je voudrais apporter une précision ,qui est loin d’être un détail, sur la définition même du type de contrat que vous vous apprêtez à faire voter par le conseil municipal.

Il s’agit en fait d’une conception réalisation et gestion englobant le financement de l’investissement.

Il s’agit bien d’un contrat assimilable à un partenariat public/privé (PPP) rebaptisé pour l’occasion Délégation de service public concessive.

Qu’ est-ce-que cela veut dire pour les Aulnaysiens ? Lire la suite

Place J.C.Abrioux (ex- Camélinat) : le projet de « super bétonnage » du Maire !

Rappel des informations sur le legs Pecoroni, réserve foncière pour le collège et actions des élus socialistes.

Monsieur Pecoroni a légué à la Ville en 2010 sa propriété de 1 291 m2 mitoyenne du collège « Le Parc » pour un projet à usage scolaire ou périscolaire (logements instituteurs, terrain de jeux ou de sports, classes, piscine, gymnase…)

Pour le maire d’alors G. Segura et l’ensemble du conseil municipal, ce legs était l’occasion inespérée de pouvoir reconfigurer avec le Département, le collège « Le Parc »: reconstruire de nouveaux locaux sur ce terrain pour régler enfin les problèmes d’organisation et de sécurité dus aux 3 sites et avoir 2 vrais pôles fonctionnels, de part et d’autre de la place.

La nouvelle municipalité avec M. Beschizza a racheté le pavillon mitoyen de 317 m2 situé 13 Place Camélinat en septembre 2014 pour le même projet, portant la réserve foncière à 1 608 m2.

Coup de théâtre en Décembre 2015: M. BESCHIZZA décide de tout vendre à un promoteur !

Afin de bloquer cette opération qui ne respecterait ni le testament ni l’avenir du collège, nos elus socialistes ont voté CONTRE et ont déposé un recours au Tribunal administratif.

Lire la suite

L’avenir de la piscine se joue maintenant…

La piscine d’Aulnay était une référence dans notre département, de par sa taille et le nombre de fréquentation. La décision du Maire de la fermer sans proposer d’alternatives a fait bondir à juste titre de nombreux Aulnaysiens.

Il ne s’agit pas de remettre en cause la mise en sécurité nécessaire de l’équipement . Mais aujourd’hui, les petits Aulnaysiens n’apprennent plus à nager. C’est à la fois une rupture d’égalité et un problème pour le développement des enfants. Par ailleurs les clubs de natation ne peuvent bien sûr plus exister.

Un rapport d’expertise a été remis à la ville, mais la municipalité n’a pas souhaité le rendre public, ni le communiquer aux élus de l’opposition. Ce n’est que l’insistance et abnégation de l’association Aulnay Environnement qui a contraint la municiaplité à la communication d’un dossier technique incomplet.

Nous déplorons un manque de transparence et l’opacité qui règne autour de ce dossier. Un sujet aussi important que celui de la piscine mérite un débat sur toute la ville.

Pour tous ceux et celles qui s’inquiète du devenir de la piscine d’Aulnay l’association Aulnay Environnement organise ce soir une réunion public à 19h15 à la salle Gainville 22, rue de Sevran. Lire la suite

Repas à la cuisine centrale : une initiative municipale « privatisée » par Bruno Beschizza!

Le député Daniel Goldberg a  écrit ce jour au Maire de la ville après avoir pris connaissance que ce dernier avait organisé jeudi dernier dans les locaux de la cuisine centrale un repas à l’occasion de la rupture du jeûne lié au mois du ramadan. A ce repas le Maire  Bruno Beschizza avait convié des associations cultuelles et culturelles, des personnalités, des élus (uniquement de droite) dont la présidente du Conseil Régional d’Ile de France, Valérie Pécresse.

En refusant de convier notre député ou encore le Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, le Maire a fait le choix de politiser une initiative municipale, pourtant financée par tous les Aulnaysiens  via les moyens de la ville.

Vous trouverez ci-dessous le courrier que le député a adressé ce jour au Maire:

Oussouf SIBYScan DG

Utilisation de la réserve parlementaire de notre député pour 2016

Notre député Daniel Goldberg a pris l’habitude de rendre public avant même la publication faite par l’Assemblée nationale, de l’utilisation de sa réserve parlementaire.

Pour cette année 2016, le député a réparti ainsi les 130 000 euros :

– Ville de Bondy (travaux d’intérêt local) : 17 000 €

– Équipement d’une association de soutien scolaire et sportif aux Pavillons-sous-Bois : 10 000 €

– Renouvellement des équipements d’une association sportive de Bondy : 4 000 €

– Équipements d’associations de petite enfance et d’insertion à Bondy : 11 000 €

– Équipement d’une association culturelle à Aulnay-sous-Bois : 3 000 €

– Équipements d’associations de petite enfance à Aulnay-sous-Bois : 6 000 €

– Équipements d’associations d’insertion à Aulnay-sous-Bois : 13 000 €

– Renouvellements des équipements d’associations de quartier à Aulnay-sous-Bois : 31 000 €

– Soutiens à des projets d’associations sportives d’Aulnay-sous-Bois : 20 000 €

– Renouvellement des équipements d’une association sportive d’Aulnay-sous-Bois : 10 000 €

– Soutien à une association culturelle : 5 000

Oussouf SIBY

Utilisation de la réserve parlementaire 2015 du député Daniel GOLDBERG

Notre député Daniel GOLDBERG a pris l’habitude depuis maintenant quelques années de rendre public l’utilisation de sa réserve parlementaire. Comme en 2013 et en 2014, vous trouverez ci dessous, pour l’année 2015, la répartition qui a été faite de ces crédits d’un montant de  129 000 euros.

Rappelons que le député a décidé de soutenir ces projets parce-qu’il a rencontré les associations porteuses lors de déplacements en ville, ou parce que les communes concernées lui ont signalé que les financements de ces projets étaient incomplets.
Lire la suite

Les amalgames honteux de Bruno BESCHIZZA

Dans le journal Valeurs Actuelles le maire a tenu des propos indignes vis à vis des socialistes d’Aulnay-sous-Bois. Ces derniers ont souhaité réagir. Vous trouverez ci-dessous le communiqué du Parti Socialiste d’Aulnay-sous-Bois .

Communiqué de Presse

Les Socialistes d’Aulnay-sous-Bois, leurs élus locaux ainsi que Daniel Goldberg, député, jugent scandaleux et indignes les sous-entendus exprimés par Bruno Beschizza dans le journal Valeurs Actuelles, qu’il a choisi pour s’exprimer alors que ce dernier est bien connu pour ses positions de droite extrême.

Le maire de la commune est visiblement mécontent d’un article paru dans le journal Marianne, jeudi 25 février, qui met en cause sa décision de mettre à disposition gratuitement le 31 décembre dernier un gymnase de la ville pour une réunion organisée par l’association EMJF. Lors de  celle-ci, trois individus qualifiés par Marianne « de prédicateurs connus pour leurs positions radicales. » ont pu s’exprimer devant 700 personnes, rapporte le journal.

Plutôt que d’assumer ses responsabilités, B. Beschizza choisit comme à son habitude de répondre par l’esquive, se défaussant sur l’État et se livrant à un amalgame particulièrement déplacé. En effet, il se justifie par le fait que les Socialistes locaux peuvent aussi se réunir librement dans la commune : « Quand la section locale du Parti Socialiste demande une salle, je ne peux pas exiger d’eux qu’ils me disent qui va intervenir lors de leur réunion. Et même si je le faisais, je n’aurais pas la capacité juridique de vérifier les bonnes mœurs des intervenants. »
Lire la suite