Com ‘ du député Alain Ramadier, l’invité du Journal web de la Ville,

Aujourd’hui, le Journal web de la ville faisait un reportage à l’Assemblée nationale auprès du député de la circonscription d’ Aulnay, Bondy et Pavillons-sous-Bois , Alain Ramadier.

Après un plan panoramique sur les extérieurs de l’Assemblée nationale  et sur l’ emplacement de son bureau, interview du député « évoquant son action parlementaire au service des habitants de la circonscription » nous précise le tweet de la ville.

Est-ce bien normal que les aulnaysiens contribuent à financer la communication du député alors que cet outil de communication n’est pas mis à la disposition des élus de l’opposition ?

Le député Alain Ramadier: positions et bilan depuis 6 mois.

En 6 mois : en commission, 36 présences et 16 interventions

Dans l’hémicycle, 25 interventions et 6 questions écrites

Il a voté CONTRE la loi de moralisation de la vie publique. Malgré les insuffisances et l’imperfection de ce texte, il faut reconnaître une avancée non négligeable puisque suite à l’affaire FILLON, le Gouvernement décide d’interdire, notamment pour les membres du gouvernement et les parlementaires, d’embaucher des membres de leur famille proche. Ne se démarquant pas de sa famille politique « Les Républicains » Alain Ramadier a voté CONTRE en reprenant l’argument commun fort surprenant de la droite: cette interdiction serait une « discrimination à l’embauche »! Les Républicains n’ont visiblement retenu aucune leçon des turpitudes de leur propre parti politique.

Il a voté POUR la loi d’habilitation qui en Septembre 2017 a autorisé le Président Macron à signer les 5 ordonnances réformant le code du travail. C’est contraire au principe de la séparation des pouvoirs : le pouvoir législatif exercé par l’assemblée nationale et le Sénat qui préparent, discutent et votent les lois et le pouvoir exécutif exercé par le Président et son gouvernement. Des ordonnances sont parfois prises pour faciliter l’élaboration d’une loi qui ne pose pas problème mais en septembre, les députés ont cédé leur pouvoir législatif au Président Macron pour une loi fondamentale touchant le monde du travail, en lui donnant l’autorisation de réécrire ce code sans que le Parlement ne soit associé. Et ces ordonnances, pour ceux qui avaient encore des doutes, démontrent bien qu’ E. MACRON mène une politique de droite, en donnant de nouvelles garanties au patronat tout en limitant les droits des salariés. Lire la suite

Sectarisme et partialité de Bruno Beschizza

Élu député de la circonscription Aulnay, Bondy, Les Pavillons-sous-Bois en juin 2012, Daniel Goldberg avait demandé au Maire de l’époque Gérard Segura, la mise à disposition d’un bureau au sein de l’Hôtel de Ville pour recevoir les habitants et pour assurer sa mission en circonscription.
Pour cela, le Député et le Maire avaient signé, comme il se doit, une convention fixant notamment l’indemnité mensuelle que le député devait verser à la commune.
Mais le 8 avril 2014, quelques jours seulement après l’installation de la nouvelle équipe municipale, le nouveau maire, B. Beschizza, mettait fin unilatéralement à cette convention.
En voici les motifs : il récupérait le bureau du Député parce que la nouvelle équipe municipale était plus conséquente que l’ancienne et qu’il fallait trouver 43 bureaux au sein de l’Hôtel de Ville. Deuxième argument : les indemnités de Député permettaient à Daniel Goldberg de louer un local en ville pour y installer sa permanence. Lire la suite

Crise de la représentativité à l’Assemblée Nationale

Vous trouverez ci-dessous ma tribune dans l’oxygène du mois de Juillet:

Dans un contexte de méfiance et de forte démobilisation, les électeurs ont choisi massivement de bouder les urnes. La participation de 32,47 %, accorde une très faible légitimité au nouveau député, élu avec 10 470 voix sur 68 698, moins de 2 électeurs sur 10 lui ont accordé leur confiance.
Dans sa tribune de juin, Séverine Maroun, a omis par sectarisme aveugle, dans sa liste des « bons » députés pour Aulnay, le député socialiste sortant Daniel GOLDBERG. Contrairement à la 1ere adjointe, nous tenons à le saluer pour son action menée durant 5 ans, dans un contexte difficile.

Les habitants ont été représentés par un député à leur écoute, engagé pour défendre les intérêts de tous et qui a œuvré pour une France plus juste et plus égalitaire.
Par ses interventions constructives à l’assemblée nationale, il a contribué à faire évoluer favorablement des dossiers primordiaux pour notre quotidien comme ceux du logement, de l’emploi, des transports, de l’égalité des droits et s’est inscrit pleinement dans une réflexion sur la transition écologique. Nous avons toujours pu compter sur son soutien et son efficacité.

Alain Ramadier député devra répondre aux attentes des habitants, porter leurs exigences d’égalité et de justice sociale, pour qu’un aulnaysien reçoive autant de la République qu’un habitant de l’ouest de l’Ile de France. Le député sera-t-il à la hauteur pour s’opposer aux décisions contraires aux intérêts de la population, alors que le projet de LR au niveau local et national n’est synonyme que de casse et régression sociale ?

Guy Challier

Présidentielles 2017: La lettre du député Daniel Goldberg

Au lendemain du 1er tour des élections présidentielles, notre député Daniel Goldberg a décidé de s’adresser dans une lettre aux habitants d’Aulnay-sous-Bois, de Bondy et des Pavillons-sous-Bois. Vous trouverez-ci dessous sa lettre:

 » Madame, Monsieur,

Dimanche dernier, les Françaises et les Français ont choisi les candidats qui participeront au second tour de l’élection présidentielle. C’est un moment décisif de notre histoire collective. Député représentant Aulnay-sous-Bois, Bondy et les Pavillons-sous-Bois à l’Assemblée nationale, je me dois de vous faire part de mon choix.

Chacun connaît mon engagement et mes convictions pour plus de justice et plus d’égalité. Je veux que la France entre véritablement dans le 21 ème siècle et engage une transition écologique qui favorise l’emploi et le pouvoir d’achat. Je sais que les inégalités et les discriminations de tous ordres minent notre développement. Je pense que nos institutions sont dépassées et ne permettent plus aux citoyens d’être pleinement acteurs de leur vie et du devenir du pays. Je crois à une France rassemblée pour qu’elle soit plus belle, plus forte et plus audacieuse.

Aussi, je ne peux voir la France tomber dans les mains d’une caste représentée par Marine Le Pen et le Front national dont les discours de haine et de repli sur soi sont à peine masqués le temps de la campagne électorale.

Le 7 mai, je voterai pour Emmanuel Macron. J’ai des désaccords profonds avec nombre de ses propositions. La France n’a pas besoin d’homme providentiel, mais doit au contraire se retrouver collectivement. La fragilisation des salariés n’est pas gage de développement pour eux-mêmes, ni pour l’économie du pays. La mondialisation débridée détruit beaucoup de nos vies et les États doivent reprendre la main pour la réguler.

Mais, ces désaccords ne me font pas oublier l’essentiel de ce qui nous rassemble : la défense de la République, de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. Face au terrorisme, c’est en ne cédant en rien sur nos valeurs que nous nous protégerons ensemble.

Le nouveau Président de la République devra tenir compte des conditions de son élection. Au mois de juin, vous choisirez une majorité à l’Assemblée nationale qui déterminera alors les contours d’un nouveau gouvernement. Le devenir de notre pays est encore à écrire. Je veux y être utile et prendrai toute ma part pour faire du progrès partagé une valeur d’avenir.

 Le 7 mai, notre démocratie a besoin de votre voix. »

Le député organise une visite de l’Assemblée nationale samedi 18 mars à 14h30!

Notre député Daniel Goldberg organise la dernière visite de l’Assemblée nationale pour les Aulnaysiens, Bondynois et Pavillonais avant les élections ce samedi 18 mars à 14h30. Pour tous ceux et celles qui souhaitent y participer, vous devez envoyer un mail avec nom, prénom, date et lieu de naissance à dgoldberg@assemblee-nationale.fr ou contacter son équipe parlementaire au 0148690645 au plus tard le mardi 14 mars à 16h.

Oussouf SIBY

Oui au non cumul des mandats des parlementaires dés 2017

« A partir de juin 2017, députés et sénateurs ne pourront plus cumuler leur mandat de parlementaire avec celui de maire, maire-adjoint, président ou vice-président de collectivité locale (département, région, communauté de communes…). Une avancée majeure, plébiscitée par les Français qui veulent rompre avec cette triste exception française qui gangrène notre démocratie.

Pourtant, des voix s’élèvent de plus en plus fortement pour revenir sur ce progrès. Le parti Les Républicains, totalement décomplexé sur cette question comme sur d’autres, a « franchi la ligne jaune » en déposant deux propositions de loi (à l’Assemblée nationale et au Sénat) visant à repousser à 2020 l’entrée en vigueur de cette mesure. Un report en fait synonyme d’abandon pur et simple. Une volonté rétrograde, en total décalage avec ce qu’attend le pays.

Depuis les années 2000, seule la Gauche a engagé des réformes courageuses en matière de cumul des mandats et de transparence de la vie politique. La Gauche a voulu cette loi, la Gauche l’a faite.

Nous devons donc nous mobiliser pour qu’aucun retour en arrière ne soit possible ! »

Avec plusieurs de ses collègues députés socialistes Daniel Goldberg a signé une pétition afin que la loi limitant le cumul des mandats des parlementaires s’applique dés l’année prochaine.

Nous vous recommandons de signer vous aussi cette pétition ici.

Daniel GOLDBERG invite les habitants à visiter l’Assemblée nationale

Pour toutes celles et ceux qui souhaitent visiter l’Assemblée nationale, une visite est prévue par notre député Daniel Goldberg pour les habitants d’Aulnay-sous-Bois, de Bondy et des Pavillons-Sous-Bois le samedi 24 septembre à 15h.
Pour vous inscrire veuillez contacter son équipe parlementaire au 01 48 69 06 45 ou en envoyant un mail à dgoldberg@assemblee-nationale.fr avec nom, prénom, date, lieu de naissance et adresse postale au plus tard le lundi 19 septembre.

Oussouf SIBY

Des changements pour rénover les modalités d’inscriptions sur les listes électorales!

L’Assemblée Nationale et le Sénat ont adopté mardi 19 juillet à l’unanimité une réforme ambitieuse de l’élaboration et de la mise à jour des listes électorales, portée par Élisabeth Pochon, députée de Seine-Saint-Denis. Cette réforme visera à partir de 2019 d’ouvrir la possibilité pour tous les français de pouvoir s’inscrire sur les listes électorales jusqu’au 6ème vendredi, soit 30 jours ouvrés, précédant un scrutin.

De plus, les jeunes Français ayant acquis la majorité entre deux tours d’une élection pourront désormais participer au second tour de l’élection. Autre nouveauté, les personnes naturalisées seront automatiquement inscrites sur les listes électorales, comme c’est déjà le cas pour les jeunes majeurs.

Enfin la création d’un répertoire électoral unique (REU) géré par l’INSEE permettra de traiter le problème des doubles inscriptions afin de rendre les listes électorales plus sincères. Le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve souligne que cette réforme, en facilitant l’accès au scrutin, favorisera l’expression démocratique par le suffrage universel et luttera contre l’abstention.

Oussouf SIBY

« La France a besoin de vous » : tribune de Daniel Goldberg

L’Assemblée nationale a commencé à examiner depuis la semaine dernière le projet de loi « Egalité et citoyenneté » sur lequel notre Député Daniel Goldberg a  déposé de nombreux  amendements pour lutter contre les discriminations à l’embauche. Travaillant sur ce sujet avec plusieurs acteurs des ressources humaines et de l’inclusion économique, il a co-signée une tribune sur ces questions publiée hier par Libération avec Benjamin Blavier, délégué général et fondateur de Passeport Avenir ; Ghislaine Caire, secrétaire générale adjointe du Syntec ; Saïd Hammouche, président de la Fondation Mozaïk ; Mohand Hebbache, directeur région IledeFrance, Humando ; Catherine Tripon, directrice des relations aux parties prenantes, Fondation FACE.

Vous trouverez ci-dessous la tribune du député Daniel GOLDBERG  qui prend à bras le corps la question de l’emploi des jeunes issus des quartiers prioritaires.

Oussouf SIBY 

«Dix ans après les émeutes des banlieues, les politiques publiques en direction des quartiers populaires offrent un bilan en demi-teinte. Si des actions positives ont été menées, force est de constater qu’il n’y a pas eu de véritable changement structurel de l’état des choses. La jeunesse de ces territoires moins privilégiés subit toujours une mise à l’écart économique : près de trois fois supérieure à la moyenne nationale. Les discriminations à l’emploi dont elle est l’objet sont non seulement fortement ressenties, mais démontrées et mesurées.

Lire la suite