Le Parti Socialiste demande un référendum sur l’ISF « Rétablissons l’ISF! Une France plus juste, c’est une France où chacun (e) contribue selon ses moyens. » »

Depuis 2008, les parlementaires peuvent contraindre le gouvernement à organiser la tenue d’un référendum sous 3 conditions : la demande doit être déposée par au moins 1/5e des députés et sénateurs réunis, soit 185 parlementaires sur 925 ; le Conseil constitutionnel doit vérifier qu’elle remplit les conditions requises ; la proposition de loi référendaire doit recueillir le soutien d’au moins 10 % du corps électoral, soit 4,7 millions d’électeurs.

Au 18 janvier, grâce à l’ensemble des députés et sénateurs socialistes, communistes, insoumis, de quelques écologistes et ex-députés La République en marche, l’initiative du PS avait réuni 156 signatures. Il reste à convaincre 29 parlementaires.

Une plateforme mise en ligne mi-décembre permet à chaque Français d’interpeller son sénateur ou son député grâce à un courrier électronique automatisé.

https://www.referendum-isf.fr

Il est écrit : « je souhaite qu’un référendum d’initiative partagée sur le rétablissement de l’ISF soit organisé. Citoyen (ne) de votre circonscription, j’en appelle à votre sens de la démocratie pour signer la proposition de loi référendaire et permettre que tous les Français soient consultés ».

Aulnaysiennes, aulnaysiens, n’hésitez pas à aller sur ce site pour demander à la sénatrice Mme Delmont-Koropoulis et au député M. Ramadier qu’ils s’engagent en faveur de ce référendum pour le rétablissement de l’ISF. Lire la suite

Publicités

«Grand débat national» : campagnards et banlieusards, mêmes combats

Voici une tribune avec laquelle nous sommes en accord, écrite le 8 janvier 2019 par Stéphane Troussel, Président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Philippe Martin, Président du conseil départemental du Gers. Ils estiment que les préoccupations des gilets jaunes sont communes à celles de leurs habitants respectifs, que ce soit en zone urbaine ou en zone rurale. Et que les solutions qui seront apportées doivent correspondre aux réalités locales. Lire la suite

RSA: Stéphane Troussel répond à Séverine Maroun

Sévérine Maroun, 1ère adjointe au Maire, Conseillère départementale, conseillère territoriale et Vice-Présidente de la Métropole du Grand Paris a envoyé le 8 Février un courrier au Président du Conseil départemental Stéphane Troussel lui demandant de réfléchir à la mise en place d’une disposition en Seine-Saint- Denis qui consiste à conditionner le versement du RSA à un bénévolat obligatoire.

Dans son courrier Stéphane Troussel rappelle à Mme Maroun qui semble méconnaître le sujet, les droits et devoirs des bénéficiaires du RSA. Aussi et surtout le choix unilatéral prise par sa majorité de supprimer le service social existant sur Aulnay, entraînant une précarisation des Aulnaysiens.

Vous trouverez ci-dessous la réponse du Président du Conseil départemental et qui renvoie Madame Maroun à ses propres responsabilités sur Aulnay:

 

SM1Rép à SMaroun RSA_Page_2 (2)

Oussouf SIBY

Air France: Déshabillons la violence et réhabillons le dialogue

Le député, Daniel GOLDBERG a reçu hier à l’Assemblée nationale des salariés d’Air France participant aux échanges avec la direction de l’entreprise. Parmi eux, Erika, dont l’interpellation des dirigeants a ému un grand nombre de personnes, et Abdel aulnaysien et salarié syndicaliste de la CGT, présent au moment de l’agression du DRH d’Air France, et qui a protégé sa sortie des lieux. Lire la suite