CDG Express : pour l’abandon du projet, priorité aux transports du quotidien.

Nous avons répondu cette semaine à l’invitation du Maire de Saint-Denis M. Laurent Russier à une réunion concernant les travaux sur l’axe ferroviaire Paris Nord et le CDG Express en présence notamment de Mme Corinne Lepage ancienne ministre de l’environnement, de la députée Clémentine Autain, de la maire de Mitry-Mory Mme Blandiot-Faride.

Le CDG Express, ligne ferroviaire privée, doit relier directement l’aéroport Charles de Gaulle à la gare du Nord pour 29 € par trajet, en empruntant notamment les voies du RER B dont il perturbera le trafic. Il devait être construit pour les JO de 2024 mais les travaux pharaoniques à marche forcée auraient entraîné des perturbations insupportables pour les usagers. La ministre des transports a donc annoncé le 29 mai que le CDG Express ne serait pas mis en service avant décembre 2025. Précisons que ce projet doit s’inscrire dans un ensemble de 15 chantiers majeurs (régénération des rails, des caténaires, modernisation des trains et systèmes d’exploitation du RER B et D, mise en accessibilité des gares, développement des interconnections…). Lire la suite

Publicités

Amendement du Sénat pour l’interdiction du voile lors des sorties scolaires : la position des élus socialistes et PRG.

L’amendement voté par le Sénat, en particulier par notre sénatrice Mme Delmont-Koropoulis, proposé par son parti Les Républicains, relance une nouvelle fois le débat et a au moins l’avantage de montrer très clairement l’opposition des Sénateurs LR au port du voile pour les accompagnatrices lors des sorties scolaires.

Nous, élus socialistes et PRG, réaffirmons notre attachement au principe de laïcité à l’école publique. Nous sommes pour le respect de la loi de 2004 qui interdit les signes religieux à l’école mais partageons la position de l’ancienne ministre Mme Najat Vallaud – Belkhacem qui, tout en maintenant la loi de 2004, faisait une « exception » pour les femmes voilées accompagnant les enfants, non considérées comme des agents publics.

Nous sommes contre l’amendement des sénateurs qui entraînerait de toute évidence, l’exclusion des mamans voilées lors des sorties scolaires. Lire la suite

Elections européennes du 26 mai 2019

Nous tenons à remercier les 886 électeurs qui ont voté pour la liste soutenue par Raphaël GLUCKSMANN (Parti Socialiste, PRG, Place Publique, Nouvelle Donne).

Par ce vote, vous avez montré votre attachement à une envie d’Europe Ecologique et Sociale.

Il y a urgence à lancer l’Europe sur la voie d’une profonde transition écologique et à œuvrer pour une réelle justice économique et sociale.

Il y a urgence à sortir de ce match mortifère entre les libéraux et les nationalistes et à faire émerger une Europe plus démocratique, plus humaniste et plus solidaire.

A Aulnay, les résultats montrent qu’avec près de 40 % des voix, la gauche arrive largement en tête.

Le rassemblement des forces de gauche autour des mêmes valeurs et des mêmes objectifs, pour une gauche citoyenne, sociale et écologique est aujourd’hui le seul chemin possible qui soit en mesure d’offrir en 2020, une alternance à la droite et à l’extrême droite.

Nous devons nous y atteler et faire de nos différences, une richesse et une force.

Les élus socialistes et PRG. Lire la suite

Elections européennes , Pour une Europe écologique et sociale, Le 26 mai, VOTEZ pour la liste Envie d’Europe portée par Raphaël GLUCKSMANN

Liste du Parti Socialiste, Place publique, Nouvelle donne, PRG

L’Europe est notre avenir.

Nous avons besoin d’elle pour maîtriser notre destin, pour lutter contre le réchauffement climatique et la disparition de la biodiversité, pour imposer des règles aux multinationales et au commerce mondial, pour peser face à l’Amérique de Trump, la Russie de Poutine et la Chine de Xi Jinping. Or l’Union européenne, dénaturée par les lobbies et attaquée par les nationalistes, est aujourd’hui menacée d’implosion.

Il est temps de changer les politiques menées à Bruxelles.

Il est temps de transformer le premier marché mondial en puissance capable de protéger notre environnement et notre santé, nos emplois et nos valeurs. Lire la suite

Elections européennes du 26 mai 2019, un seul tour pour choisir la liste portée par Raphaël Glucksmann.

10 combats communs pour changer l’Europe,

1- L’écologie et la justice sociale d’abord.

Créer le «Pacte Finance-Climat-Biodiversité », un grand plan d’investissement pour diminuer nos émissions de CO2, créer des emplois, améliorer notre santé, sortir de la règle des 3% de déficit en faisant valoir un principe d’exception écologique.

2- Une alimentation saine, de qualité et une agriculture sans pesticides.

Faire de la santé et de la sécurité alimentaire des priorités absolues. Lutter pour une politique agricole commune qui accompagne les agriculteurs dans la transition.

3- Un protectionnisme social et écologique pour une autre mondialisation.

Exiger un moratoire sur les accords de libre-échange. Les importations qui ne respectent pas les normes sociales et environnementales seront taxées. Veiller à ce que les règles de la concurrence permettent le développement d’une stratégie industrielle et l’émergence d’entreprises d’excellence.

4- Combattre le dumping social et développer l’Europe du progrès social.

Pour un SMIC européen d’au moins 65% du salaire médian et un bouclier emploi pour former plus que licencier. Pour un modèle européen d’entreprise qui donne autant de pouvoir aux salariés qu’ aux actionnaires dans les conseils d’administration. Lire la suite

Réforme Bac général et Lycée : terrain glissant pour M. Blanquer.

Avec la réforme du Bac général, le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer vise « plus d’égalité, plus de liberté, plus de réussite, plus de simplicité, plus de modernité » ! Il veut « simplifier » un examen trop lourd et trop cher à organiser, en finir avec la toute puissance actuelle du bac S au détriment des séries littéraires et économiques et lutter contre « le poids de l’échec des étudiants en 1ère année» lié d’après lui, au bac actuel et aux choix d’orientation.

Dans ce nouveau bac prévu pour 2021, 40% de la note finale sera obtenue en contrôle continu, l’objectif étant de réduire le bachotage de juin pour les lycéens et d’alléger l’organisation de cet examen national. La formule est séduisante mais risque d’accroître encore plus les inégalités entre les élèves ayant leur bac dans un lycée renommé pour son bon niveau et les élèves issus de lycées dits « sensibles ».

6 épreuves compteront pour 60 % de la note finale: les 2 épreuves de français écrit et oral en 1ère et 4 épreuves en terminale: philosophie, 2 matières de spécialités et un Grand Oral. L’élève devra présenter devant un jury le projet de groupe qu’il aura mené dès la Première. Cette épreuve vise à apprendre aux jeunes la prise de parole devant un public et à mener un travail d’équipe.

Le ministre supprime les filières S, ES, L (scientifique, économique et sociale, littéraire). Pour lui, le bac actuel est vide de sens car une majorité d’élèves choisit le bac S « par défaut » bac réputé pour ouvrir  toutes les portes, alors qu’ils ne se destinent pas à une carrière scientifique. Il met donc l’accent sur une orientation précoce des élèves. Lire la suite

Aulnay mérite mieux , je participe !

Les élus et sympathisants Socialistes d’Aulnay-sous-Bois sont heureux de vous informer de l’existence du dispositif participatif « Notre ville à gauche » construit par les militants socialistes de la Seine-Saint-Denis pour plusieurs villes du Département.

Par cette démarche, nous rappelons l’essentiel : il y a une différence entre la gauche et la droite, d’En Marche, de l’UDI ou des Républicains. Cette différence n’est pas qu’une question de nuances … c’est avant tout une manière de penser la société et la ville.

Crèches, écoles, politiques de solidarité, logement, urbanisme, entretien de l’espace public, propreté, espaces verts, développement durable, démocratie locale…nous portons une vision différente de la ville, de son évolution et de ses services publics.

« Notre ville à gauche » est une nouvelle manière de construire la ville et de faire de la politique, en faisant participer les habitants.

La plateforme en ligne notrevilleagauche.fr est un outil simple qui permet d’ouvrir le questionnaire relatif à notre ville : « Aulnay-sous-Bois, notre ville à gauche ».

Lien d’accès : https://fr.surveymonkey.com/r/aulnaysousbois

Il s’agira dans un premier temps de recueillir, par le biais de ce questionnaire, vos avis sur la ville gérée par la majorité de droite depuis 2014, puis dans un second temps, de collecter vos souhaits et vos propositions pour construire ensemble un projet répondant mieux à vos besoins et à vos attentes, face aux exigences environnementales, écologiques, sociales et d’égalité.

Aulnay mérite mieux, changeons de cap !

Les élections municipales auront lieu dans moins d’un an.

Depuis 2014, la ville est gérée par une majorité municipale qui, année après année, réduit les services publics tout en augmentant leurs tarifs, impose des projets sans concerter réellement la population, défigure la ville par un bétonnage galopant sans pour autant répondre aux besoins des habitants.

Pour l’ensemble des Aulnaysiens, notre ville doit retrouver plus de solidarité, des services publics de qualité accessibles à tous, un développement urbain plus harmonieux, une participation active des Aulnaysiens au devenir de leur ville.

Parce que nous avons la volonté d’améliorer le quotidien des Aulnaysiens, que nous voulons proposer un projet politique différent de celui de l’équipe actuelle, nous, socialistes d’Aulnay-sous-Bois, avons désigné en mars dernier, Guy CHALLIER « Premier des socialistes » afin de lancer une dynamique de rassemblement. Lire la suite

Pétition des conseillers municipaux d’Aulnay-sous-Bois PS, PRG, PC contre la privatisation des Aéroports de Paris.

Suite au dépôt par des parlementaires d’une procédure de référendum d’initiative partagée (RIP) nous vous invitons à vous mobiliser et à signer cette pétition.

Lien : https://www.change.org/p/conseillers-municipaux-d-aulnay-sous-bois-ps-prg-pcf-contre-la-privatisation-des-a%C3%A9roports-de-paris

Fermement opposés à la privatisation du groupe Aéroports de Paris (ADP) , nous demandons solennellement au gouvernement d’y renoncer.

Cette privatisation est un non-sens économique autant qu’une erreur stratégique.

ADP, premier exploitant mondial d’aéroports est en plein développement. L’entreprise accueillera en France près de 120 millions de visiteurs à l’horizon 2022. Le cours de son action a crû de 160 % en cinq ans, son taux de 7 % de profit lui permet de générer pour l’Etat 175 millions d’euros de dividendes, en constante progression. Des dividendes qui pourraient être consacrés au financement de l’innovation, mais qui iront dans les poches d’investisseurs privés.

Le montage financier envisagé par le gouvernement est absurde : l’Etat indemnisera les actionnaires minoritaires en début de concession pour plusieurs centaines de millions d’euros et devra racheter les actifs d’ADP en fin de concession pour plusieurs milliards ! Lire la suite

Les enjeux des élections européennes

Dans quelques semaines, le 26 mai, nous voterons pour élire de nouveaux députés européens qui siégeront au Parlement européen de Strasbourg ou de Bruxelles.

Ces élections sont très importantes pour l’Avenir de l’Europe, mais aussi pour notre pays.

En effet, beaucoup d’aspects de notre vie de tous les jours (la santé, la protection de l’environnement, l’emploi, les transports…) sont régis par des directives, règlements ou votes effectués par le Parlement Européen.

Actuellement ce Parlement, avec une majorité de libéraux de droite, considère que l’Union Européenne doit rester avant tout une zone de libre-échange. Or, nous savons que de nombreux problèmes ne seront résolus qu’au niveau européen tels que le chômage, la fiscalité, l’emploi, la transition énergétique… et que cela nécessitera des actes, des textes plus contraignants, plus ambitieux qu’actuellement.

Mais l’Europe devra être encore plus unie et plus soudée pour se faire entendre par rapport à la démagogie, au protectionnisme, au nationalisme de Messieurs Trump ou Poutine ou des dirigeants chinois. Car le monde que nous voulons , ce n’est pas celui qu’ils nous proposent. Lire la suite