Budget de la commune : quelles perspectives pour 2019 ?

Les élus du groupe PS et Radicaux ont commenté les orientations budgétaires pour 2019 lors du dernier conseil municipal. Dans un contexte national difficile et incertain, M. Beschizza a signé le contrat triennal avec l’Etat qui l’engage à ne pas augmenter les dépenses publiques de plus de 1,3% par an et à réduire le besoin de financement, faisant même un excès de zèle, Aulnay ayant la possibilité d’augmenter ses dépenses de 1,5%. C’est un engagement risqué, d’autant plus que le Maire le dit lui-même: comment avoir une relation de confiance avec l’Etat sans connaître le devenir de la taxe d’habitation, sans connaître la réforme générale de la fiscalité locale et en ignorant tout du devenir des Territoires de la Métropole du Grand Paris ?

Quel sera donc le prix à payer par les aulnaysiens pour que ce diktat de l’Etat soit respecté, quoi qu’il arrive ?

Pour 2019, la commune bénéficierait d’une hausse des recettes, suite à une pause dans la contribution des collectivités au redressement du déficit public et à une reprise du marché immobilier amenant des droits de mutation importants. Vu la multitude de constructions depuis 2014, on peut dire que le super bétonnage du Maire va payer!

Au niveau des dépenses, il est prévu une baisse de la masse salariale. L’équipe municipale est bien dans la droite ligne des objectifs du gouvernement Macron avec son objectif affiché de 120 000 fonctionnaires en moins. Mais tout çà pour quel service public ?

L’épargne nette qui sert à financer les investissements frôle le zéro fin 2018 après 3 années d’épargne négative. Le Maire est donc contraint d’accélérer les emprunts pour financer son programme d’équipements, d’autant plus qu’il veut boucler ses projets phares avant les élections ! Lire la suite

Publicités

Parking souterrain place Camélinat : un permis de construire qui nous interpelle.

Nous, élus PS, sommes allés récupérer le permis de construire en mairie : une liasse de documents et les plans. Mais nous venons de constater qu’ un document révélé et analysé par Monaulnay.com ne nous a pas été transmis. Il s’agit de la « demande d’examen au cas par cas préalable à la réalisation éventuelle d’une évaluation environnementale » remplie par la municipalité à l’attention du Ministère chargé de l’environnement pour ce projet de parking souterrain .

L’analyse de ce document nous apprend que la mairie n’a pas coché la bonne case à 3 reprises. Lire la suite

Le Parti Socialiste demande un référendum sur l’ISF « Rétablissons l’ISF! Une France plus juste, c’est une France où chacun (e) contribue selon ses moyens. » »

Depuis 2008, les parlementaires peuvent contraindre le gouvernement à organiser la tenue d’un référendum sous 3 conditions : la demande doit être déposée par au moins 1/5e des députés et sénateurs réunis, soit 185 parlementaires sur 925 ; le Conseil constitutionnel doit vérifier qu’elle remplit les conditions requises ; la proposition de loi référendaire doit recueillir le soutien d’au moins 10 % du corps électoral, soit 4,7 millions d’électeurs.

Au 18 janvier, grâce à l’ensemble des députés et sénateurs socialistes, communistes, insoumis, de quelques écologistes et ex-députés La République en marche, l’initiative du PS avait réuni 156 signatures. Il reste à convaincre 29 parlementaires.

Une plateforme mise en ligne mi-décembre permet à chaque Français d’interpeller son sénateur ou son député grâce à un courrier électronique automatisé.

https://www.referendum-isf.fr

Il est écrit : « je souhaite qu’un référendum d’initiative partagée sur le rétablissement de l’ISF soit organisé. Citoyen (ne) de votre circonscription, j’en appelle à votre sens de la démocratie pour signer la proposition de loi référendaire et permettre que tous les Français soient consultés ».

Aulnaysiennes, aulnaysiens, n’hésitez pas à aller sur ce site pour demander à la sénatrice Mme Delmont-Koropoulis et au député M. Ramadier qu’ils s’engagent en faveur de ce référendum pour le rétablissement de l’ISF. Lire la suite

«Grand débat national» : campagnards et banlieusards, mêmes combats

Voici une tribune avec laquelle nous sommes en accord, écrite le 8 janvier 2019 par Stéphane Troussel, Président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Philippe Martin, Président du conseil départemental du Gers. Ils estiment que les préoccupations des gilets jaunes sont communes à celles de leurs habitants respectifs, que ce soit en zone urbaine ou en zone rurale. Et que les solutions qui seront apportées doivent correspondre aux réalités locales. Lire la suite

La démocratie selon l’équipe municipale d’ « Aulnay respectueuse». 

Nouvelle manœuvre de Beschizza et de ses élus : à défaut de pouvoir supprimer les élus de l’opposition, ils leur coupent la tête dans les tribunes du bulletin municipal Oxygène ! Eh oui, ils ont osé ! Egalité oblige, les têtes des élus de la majorité ont disparu mais ce n’est pas bien grave puisqu’ils apparaissent à tout bout de champ dans le magazine avec un record de photos pour le maire…. Aucune photo par contre des élus d’opposition, c’est une première à Aulnay et çà en dit long sur la politique menée par le maire depuis 2014. Lire la suite

Legs Pecoroni, Place Camélinat : Beschizza relance de fausses informations pour discréditer l’ancienne municipalité !

Dans le journal Oxygène de Janvier, l’équipe municipale parle de son projet d’aménagement de la place Abrioux ex Camélinat avec l’ouverture d’une nouvelle école à proximité, en se gardant bien de parler du projet d’un immeuble sur le terrain légué par M. Pecoroni jouxtant le collège Le Parc.

Bien pire, M. Beschizza n’a pas hésité, comme il l’a déjà fait en réunion publique en 2016, à affirmer publiquement au conseil municipal de décembre 2018, que l’ancienne municipalité avait un projet immobilier sur ce terrain.

C’est FAUX, M. Beschizza utilise tout bonnement des documents non officiels, ressortis d’un tiroir par un ou des membres de son administration, des documents qu’il a pourtant remis fin 2016, à 2 associations aulnaysiennes et que nous avons en notre possession. Lire la suite

Constructions sur l’axe Mitry – Princet : un tissu d’erreurs volontaires sur le site de la Ville !

La carte ci-dessus montre le projet Mitry – Princet de 2012.

Le site de la ville met un coup de projecteur sur le projet Mitry Princet, en déclarant « Coup de frein sur le bétonnage ! ». On croit rêver, quand on assiste depuis 2014 à une accélération incroyable du bétonnage dans Aulnay sud et centre et qu’il est prévu un nombre délirant de logements à proximité de la future gare du Grand Paris. Lire la suite

Communiqué des élus Socialistes et Radicaux    Appel au calme et aux responsabilités de chacun.

 Suite aux événements violents survenus ce jeudi 6 décembre à proximité du lycée Voillaume, nous lançons un appel au calme et aux responsabilités de chacun afin que cessent immédiatement les dégradations injustifiables sur des biens publics et de particuliers.

 Rien ne peut justifier ces actes de violence qui n’apportent aucune solution aux revendications légitimes des lycéens et du corps enseignant concernant le passage en force de la réforme du bac et du dispositif Parcoursup qui renforcent les inégalités et les divisions.

 Ces événements ne peuvent s’extraire du contexte de violence pesant sur l’ensemble de notre pays, en lien direct avec les choix politiques d’E.Macron qui, depuis 18 mois, renforcent les inégalités, tournent le dos à la nécessaire transition écologique comme aux besoins réels de la population. Lire la suite

Où en sont le droit et la liberté d’expression à Aulnay-sous-Bois ?

Le droit d’expression version Beschizza, c’est une com’ « tous azimuts » pour lui-même et sa majorité et pour tous les autres, élus d’opposition ou blogs citoyens, c’est le strict minimum avec à la clef, les procédures judiciaires ….

Depuis 2014, cette majorité multiplie la com’ à grande échelle. C’est bien sûr le magazine Oxygène mais aussi les documents distribués aux aulnaysiens : les lettres du Maire ou maintenant lettres des Amis de la majorité, Les Républicains et UDI sur la sécurité, le cadre de vie, l’école, l’emploi …puis le Journal web. Autant de supports de com’ pour distiller partout et continuellement la parole du maire et de ses élus, pour expliquer qu’avant eux, c’était le néant voire pire et qu’ils font tout depuis 2014 !

A cela, il faut ajouter les innombrables passages de B. Beschizza à la télévision ou à la radio, les articles de presse, les tweets du maire et ses élus et pour finir un certain blog devenu carrément le blog de la mairie ! Lire la suite

Com ‘ du député Alain Ramadier, l’invité du Journal web de la Ville,

Aujourd’hui, le Journal web de la ville faisait un reportage à l’Assemblée nationale auprès du député de la circonscription d’ Aulnay, Bondy et Pavillons-sous-Bois , Alain Ramadier.

Après un plan panoramique sur les extérieurs de l’Assemblée nationale  et sur l’ emplacement de son bureau, interview du député « évoquant son action parlementaire au service des habitants de la circonscription » nous précise le tweet de la ville.

Est-ce bien normal que les aulnaysiens contribuent à financer la communication du député alors que cet outil de communication n’est pas mis à la disposition des élus de l’opposition ?