Une gestion municipale injuste, partisane et brutale !

Vous trouverez ci-dessous la tribune de ce mois-ci du Groupe des élus de Gauche, Écologistes et Citoyens : Aulnay en commun :

Le Maire débute son mandat sous le signe de la brutalité démocratique, l’absence de solidarité et une absence de conscience environnementale.
Il a refusé d’associer et de dialoguer avec les parents d’élèves, les associations, il nous a interdit de siéger dans les conseils d’école malgré notre disponibilité.
Dans le budget 2020, les familles ne vont pas bénéficier d’une baisse des tarifs malgré nos alertes sur les difficultés que vous rencontrez après la crise du COVID. La majorité a même décidé de baisser les moyens pour les centres sociaux, la culture…En matière environnementale, il a fallu notre interpellation pour que l’on parle de l’installation de l’usine Chimirec sur les terrains de PSA, pour s’opposer à l’abattage de 29 arbres dans le quartier Chanteloup.
Nous poursuivrons notre travail de propositions pour une ville solidaire :
• Actions pour éviter une catastrophe sociale par aides alimentaires aux plus démunis, aux associations qui oeuvrent auprès de la population, auprès des élèves pour un rattrapage scolaire…
• Investissements massifs dans la rénovation thermique des écoles afin de faire des économies d’énergies, dans les conditions sanitaires pour préparer la rentrée.
• Plan d’été ambitieux afin d’offrir des moments conviviaux aux familles après ce confinement et souvent l’impossibilité de partir en vacances.
Pour mieux vous associer, nous proposons un budget participatif dans les conseils de quartiers, un budget pour les initiatives solidaires et environnementales gérées par les associations.
Nous vous souhaitons un bel été, prenez soin de vous, de vos proches, de la planète !

Panique pré-électorale de la majorité !

Voici notre tribune de septembre parue dans le magazine municipal Oxygène:

La canicule serait -elle responsable des divagations de la majorité dans son tract de l’été ? A l’approche des élections, BESCHIZZA ne manque pas d’air de s’auto-proclamer champion de la verdure alors qu’il s’apprêtait pour Val Francilia à bétonner 5 ha du Parc Ballanger soit 2 500 logements. Place Abrioux, pour son parking souterrain à 6,3 M € suppression des tilleuls, laissant aux aulnaysiens une place minérale, glaciale en hiver et torride en été. Lire la suite

Tribune Oxygène : Grand prix de l’IRRESPECT pour les « Les Républicains et personnalités locales » !

Dans le dernier Oxygène, la tribune du groupe politique du maire « Les Républicains et personnalités locales » commence et finit par ces mots : « Bien faire et laisser braire » Signature: Paulo Marques, adjoint au Maire.

On n’ose imaginer que cet élu de la République puisse s’exprimer ainsi et soit vraiment l’auteur de cette prose ! S’est-il « dévoué » pour se déclarer l’auteur ? En tout cas il n’a pas peur de l’image pitoyable qu’il donne de lui et de son groupe politique.

1 700 caractères pour une tribune sans aucune analyse, un déferlement d’attaques virulentes et sans fondement à propos de l’ancienne municipalité responsable de tout : chômage, pauvreté, délinquance … ! C’est tellement outrancier que ça vire au ridicule. Tout allait bien avant 2008 et tout est réglé miraculeusement depuis 2014 ! Lire la suite

La démocratie selon l’équipe municipale d’ « Aulnay respectueuse». 

Nouvelle manœuvre de Beschizza et de ses élus : à défaut de pouvoir supprimer les élus de l’opposition, ils leur coupent la tête dans les tribunes du bulletin municipal Oxygène ! Eh oui, ils ont osé ! Egalité oblige, les têtes des élus de la majorité ont disparu mais ce n’est pas bien grave puisqu’ils apparaissent à tout bout de champ dans le magazine avec un record de photos pour le maire…. Aucune photo par contre des élus d’opposition, c’est une première à Aulnay et çà en dit long sur la politique menée par le maire depuis 2014. Lire la suite

Legs Pecoroni, Place Camélinat : Beschizza relance de fausses informations pour discréditer l’ancienne municipalité !

Dans le journal Oxygène de Janvier, l’équipe municipale parle de son projet d’aménagement de la place Abrioux ex Camélinat avec l’ouverture d’une nouvelle école à proximité, en se gardant bien de parler du projet d’un immeuble sur le terrain légué par M. Pecoroni jouxtant le collège Le Parc.

Bien pire, M. Beschizza n’a pas hésité, comme il l’a déjà fait en réunion publique en 2016, à affirmer publiquement au conseil municipal de décembre 2018, que l’ancienne municipalité avait un projet immobilier sur ce terrain.

C’est FAUX, M. Beschizza utilise tout bonnement des documents non officiels, ressortis d’un tiroir par un ou des membres de son administration, des documents qu’il a pourtant remis fin 2016, à 2 associations aulnaysiennes et que nous avons en notre possession. Lire la suite

Futur Centre Nautique : l’art de maquiller les chiffres dans le magazine municipal Oxygène !

Sujet central dans Oxygène de Septembre : le futur Centre Nautique , où la majorité se garde bien de donner les vrais montants de cette piscine pharaonique, aussi bien en coût de construction qu’en coûts de fonctionnement, une piscine qui reviendrait soi – disant moins chère que l’ancienne !

La réalité des coûts votés au Conseil Municipal du 18 juillet contredit la formidable propagande mise en avant par le maire et sa majorité !

Le coût de construction du centre nautique ne sera pas 35,8 millions d’euros mais 37,4 M/HT. En choisissant ce complexe excessivement coûteux, le maire est obligé de passer un contrat Public /privé contraignant la Ville à verser une contribution globale de 78,4 M pour 25 ans. Curieusement, ce montant n’apparaît pas dans Oxygène ! Lire la suite

Quartiers populaires : l’urgence d’une obligation de résultats !

Vous trouverez ci dessous la tribune du Groupe des élu(e)s Socialistes, Radicaux et Républicains, signée par Latifa BEZZAOUYA ,Conseillère Municipale

Alors que le gouvernement actuel s’enorgueillit de ses annonces successives, beaucoup d’habitants n’en voient pas la couleur et la vie dans les quartiers populaires est en attente de solutions de long terme. Si certains progrès ont eu lieu, comme le dédoublement des classes dans certains CP, ils ont été possible grâce au recrutement de 60 000 postes d’enseignants sous le précédent quinquennat, postes détruits en 2010 sous N. Sarkozy…quand J‑M. Blanquer était directeur de l’administration scolaire !

C’est pour cela que le rapport de Jean-Louis Borloo est arrivé au bon moment et qu’il faut soutenir sa démarche. Il pointe l’urgence de la situation pour ne pas couper un certain nombre de quartiers de l’ensemble du pays. Emploi, formation, sport, ressources des communes, beaucoup de sujets sont abordés avec un fil rouge qui est le fait de passer d’une obligation de moyens à une obligation de résultats. Il est donc désolant que le gouvernement renonce à le prendre en compte réellement.

Mais il faut aussi arrêter les hypocrisies : on ne peut soutenir la démarche de J-L. Borloo et refuser de lutter contre les inégalités territoriales bien présentes à Aulnay-sous-Bois où la municipalité ne mène pas la même politique publique dans tous les quartiers. On ne peut pas dire soutenir cette démarche quand on refuse de dire que l’ouest parisien et nombre de communes dirigées par des maires LR refusent de partager les richesses produites bien souvent par le travail d’Aulnaysiens.

Parce que la France a besoin des habitants des villes comme Aulnay-sous-Bois, nous continuerons de porter l’exigence d’égalité et de justice pour nos quartiers.

PSA : 3 000 logements plutôt qu’une réelle réindustrialisation du site.

Vous trouverez ci-dessous la tribune de l’opposition du mois de février :

B.BESCHIZZA se déclare Sauveur du site PSA, mais les bases du rachat des terrains avaient été posées par l’ancienne municipalité: dès 2012, la spéculation avait été évitée par le gel des permis de construire et l’EPF (Etablissement Public Foncier) avait mandat pour négocier le rachat des terrains.

Notre priorité était la réindustrialisation, avec la venue actée dès 2014, des ateliers de maintenance de la ligne 16 et le projet du «campus de formation» repris par B. BESCHIZZA.

Mais la vision actuelle du Maire, c’est surtout la construction de 3 000 logements excentrés, proches des pistes du Bourget, rendue possible par sa révision du PLU fin 2015, que nous avons combattue et dont le Maire se glorifie.

Il déclare vouloir la mixité sociale et la diversification des parcours résidentiels par un rééquilibrage au niveau de la Métropole. En clair, les HLM démolis seraient reconstruits dans d’autres départements. Les familles concernées et tous les jeunes aulnaysiens qui veulent se loger sur la ville seront-ils contraints de partir ailleurs? La solidarité devrait déjà s’appliquer sur notre commune avec un rééquilibrage entre tous les quartiers, du nord au sud. Lire la suite

Legs de M. PECORONI: les « Républicains » cachent la vérité dans Oxygène !

Pour rappel, M. PECORONI a légué à la ville sa propriété proche du collège Le Parc pour un projet scolaire ou périscolaire. L’ancienne municipalité a accepté ce legs en 2011 avec l’objectif de proposer ce terrain au département pour reconfigurer le collège.

Mais en Décembre 2015, M. BESCHIZZA a décidé de vendre les 1 608 m2 au promoteur M.VERRECHIA en vue d’y construire des logements et des commerces.
Opposés à la vente qui dénature les intentions du donateur, nous avons déposé un recours au Tribunal Administratif en Janvier 2016.

En Mai 2016, M.BESCHIZZA a annulé sa 1ère délibération sachant qu’il ne pouvait pas vendre le legs aussi facilement et a présenté une nouvelle délibération pour être autorisé à « réétudier les modalités de vente et le cas échéant procéder à la révision des conditions du legs ».
Par un 2ème recours en juillet 2016, nous avons réaffirmé que nous étions CONTRE cette révision inacceptable qui consisterait à transformer un projet pour les jeunes en opération immobilière. Lire la suite

Crise de la représentativité à l’Assemblée Nationale

Vous trouverez ci-dessous ma tribune dans l’oxygène du mois de Juillet:

Dans un contexte de méfiance et de forte démobilisation, les électeurs ont choisi massivement de bouder les urnes. La participation de 32,47 %, accorde une très faible légitimité au nouveau député, élu avec 10 470 voix sur 68 698, moins de 2 électeurs sur 10 lui ont accordé leur confiance.
Dans sa tribune de juin, Séverine Maroun, a omis par sectarisme aveugle, dans sa liste des « bons » députés pour Aulnay, le député socialiste sortant Daniel GOLDBERG. Contrairement à la 1ere adjointe, nous tenons à le saluer pour son action menée durant 5 ans, dans un contexte difficile.

Les habitants ont été représentés par un député à leur écoute, engagé pour défendre les intérêts de tous et qui a œuvré pour une France plus juste et plus égalitaire.
Par ses interventions constructives à l’assemblée nationale, il a contribué à faire évoluer favorablement des dossiers primordiaux pour notre quotidien comme ceux du logement, de l’emploi, des transports, de l’égalité des droits et s’est inscrit pleinement dans une réflexion sur la transition écologique. Nous avons toujours pu compter sur son soutien et son efficacité.

Alain Ramadier député devra répondre aux attentes des habitants, porter leurs exigences d’égalité et de justice sociale, pour qu’un aulnaysien reçoive autant de la République qu’un habitant de l’ouest de l’Ile de France. Le député sera-t-il à la hauteur pour s’opposer aux décisions contraires aux intérêts de la population, alors que le projet de LR au niveau local et national n’est synonyme que de casse et régression sociale ?

Guy Challier