Centres de loisirs : le pilotage de la mairie jugé insuffisant par la Chambre Régionale des Comptes

Dès la rentrée de 2015, B. Beschizza et ses élus ont choisi de se décharger en totalité pour les activités des centres de loisirs : périscolaire (accueil des élèves le matin avant l’école, le midi,le soir après l’école) et extra-scolaire (mercredi, vacances) sur un prestataire extérieur, l’IFAC.
Tout comme les parents, les élus de l’opposition s’en étaient inquiétés, craignant la perte de lien et de suivi entre la mairie, les animateurs, les parents, les enseignants.
Aujourd’hui, la Chambre Régionale des Comptes signale des insuffisances de pilotage et des manquements ou irrégularités qui fragilisent juridiquement la commune. Elle recommande à la Mairie de renforcer ses exigences vis-à-vis de l’IFAC.
Elle écrit dans son rapport: « Les bilans annuels financiers et pédagogiques de l’IFAC sont sommaires, notamment en matière de taux d’encadrement des enfants et ne présentent pas les orientations ou priorités d’action pour l’année à venir… » Lire la suite

Publicités

Politique de B. Beschizza: baisse des moyens pour le scolaire et le périscolaire depuis 2014.

La Chambre Régionale des Comptes a élaboré un rapport, présenté le 26 septembre en conseil municipal, concernant l’ action municipale pour le scolaire et le périscolaire de 2013 à 2017.
Elle constate qu’ Aulnay-sous-Bois parvient à maîtriser ses dépenses dans ces domaines, grâce à un niveau moindre des moyens donnés aux écoles, aux dépenses maîtrisées pour le périscolaire, à des taux d’encadrement des enfants par les ATSEM (personnel en école maternelle) et durant les activités périscolaires qui ne vont pas au-delà des minimums imposés par les textes, à une importante réduction des dépenses en restauration scolaire ainsi qu’à la hausse des tarifs de la restauration et des activités périscolaires.  Lire la suite

Ce qui dérange dans la future piscine à plus de 37 millions …

Au CM du 18 Juillet, nous avons assisté à la présentation du contrat pour la conception, la réalisation et la gestion de la future piscine par le Groupement ESPACEO.

L’investissement déjà surdimensionné de 25 M puis 32 M grimpe à 37,4 M impossible à financer par le budget ville. Il nécessite un contrat Public /privé contraignant la ville à verser une contribution globale de 78,4 M pour 25 ans.(19,3 M de participation à la construction et 59,1 M de contribution investissement – exploitation.)

La Ville déboursera donc pour ce centre nautique près de 3 M par an.

Et on ne peut pas dire que le risque zéro n’existe pas. Qui paiera en cas de déficit ?

Le ticket d’entrée de la piscine est fixé à 4,80 €. On est déjà presque à 5€, pour une famille de 4 personnes, c’est un budget non négligeable de 20 € , nettement supérieur à ce qui se faisait par la municipalité auparavant !

Quant aux espaces bien-être (15 € la séance) et la remise en forme (17 €), ils ne seront fréquentés que par les plus aisés, des aulnaysiens ou les habitants de communes voisines qui pourront bénéficier des mêmes tarifs, ce qui ne semble pas juste pour les aulnaysiens.

De plus, le contrat prévoit la révision des tarifs en cas de baisse de fréquentation ou de charges plus importantes. Si la municipalité refuse les augmentations du délégataire, elle devra inscrire à son budget la subvention complémentaire. C’est donc bien les aulnaysiens qui paieront.

A propos des jours et horaires, les séances en nocturne sont une bonne idée mais nous sommes sidérés de constater que l’ouverture le week-end est réduite (le samedi fermeture de 12 à 14 h et le soir 18 h au lieu de 20 h, piscine fermée le dimanche durant toute l’année scolaire, uniquement ouverte durant la période estivale).

C’est un point à éclaircir car aucune réponse n’a été apportée par le Maire au CM qui semblait même découvrir cette bévue, tout comme sa 1ère adjointe Séverine Maroun. Faudra-t-il que la Ville augmente sa participation financière pour que le prestataire accepte d’ouvrir davantage le dimanche durant l’année scolaire ?

Assistera-t-on comme dans d’autres piscines en DSP à la recherche permanente de rentabilité du gestionnaire ? pour exemple, les maîtres nageurs font sortir le public présent dans un bassin pendant 1h pour que les 15 personnes ayant payé un cours puissent l’utiliser. Même question pour le dimanche : la piscine est-elle réellement fermée ou cette journée hors période estivale est-elle réservée au délégataire pour diverses utilisations privées plus rentables que l’ouverture au public ? C’est là un véritable danger !

B. Beschizza et ses Elus ont fait le choix de doter la Ville d’une piscine pharaonique, avec des aménagements modernes et conséquents mais les aulnaysiens avaient-ils besoin d’un équipement de prestige surdimensionné qui reviendra au minimum à 78,4 M ?

Les municipalités précédentes pratiquaient une politique plus sociale, avec des tarifs bas pour faciliter l’accès à une piscine remarquable par son architecture et ses possibilités. 9 M étaient nécessaires pour la sauver tout en la mettant aux normes et pourquoi pas un peu plus pour créer de nouvelles installations ? Cela aurait permis de gagner plusieurs années pour réouvrir et permettre aux enfants d’apprendre à nager.

Au Parc Ballanger, un « bord de mer » réduit à 2 semaines !

L’ancienne municipalité de gauche conduite par Gérard Ségura accordait une attention particulière aux nombreuses familles aulnaysiennes qui n’ont pas la chance de partir en vacances durant l’été. C’est la raison pour laquelle dès 2010 la municipalité d’alors avait crée le dispositif « Aulnay fête l’été » ou « Aulnay plage » avec plusieurs sites de loisirs : le parc Ballanger et  le canal de l’Ourcq.

Pendant un mois la 1ère année, puis trois semaines, le Parc Robert Ballanger était transformé en véritable base de loisirs. Dans un cadre festif, les familles pouvaient prendre leur quartier dans le parc en toute quiétude, à travers de multiples activités sportives, culturelles et ludiques.

Afin d’offrir des espaces de baignade complémentaires au parc nautique du canal et surtout à la piscine municipale bondée pendant l’été, la municipalité avait transformé une partie du Parc en espace nautique. Les familles se retrouvaient sur la plage de sable fin avec transats et parasols et profitaient des deux bassins de baignade : un petit pour les jeunes enfants et un plus profond pour les plus grands.

Lire la suite

La patinoire : une activité malheureusement écourtée!

Depuis plusieurs années, les familles aulnaysiennes attendent impatiemment l’installation de la patinoire à la Ferme du Vieux Pays.

Prévue à l’origine pour une installation de 8 semaines, puis ramenée à 6 semaines, la patinoire est devenue au fil des ans un rendez-vous incontournable en hiver.

Cette patinoire permet chaque année à des milliers d’aulnaysiens de pratiquer en famille, un loisir de glisse pour une somme modique accessible au plus grand nombre et aux animateurs des centres de loisirs et du service jeunesse, de proposer une sortie détente très appréciée durant les vacances. En Janvier, la patinoire recevait de nombreuses classes.

Cette année, le Maire et ses élus ont décidé de réduire la période d’installation de la patinoire à trois semaines seulement soit du 12 décembre 2015 au 3 janvier 2016, date de reprise des cours.

Lire la suite