Soupçons de corruption à Aulnay, la municipalité ne peut rester spectatrice dans la recherche de la vérité

Communiqué des élus PS-PRG-PCF d’Aulnay-sous-Bois

Nous apprenons dans Le Parisien de ce jour que le parquet de Bobigny ouvre une enquête sur « des soupçons de corruption dans l’attribution de logements HLM par la ville ».
Cette enquête ferait suite au dépôt de plainte d’un habitant du quartier de Mitry-Ambourget qui témoigne avoir versé 4000 € en espèces contre la promesse d’un relogement dans le quartier du
Vieux-Pays. Par ailleurs, il y est fait référence à quatre autres témoignages recueillis par Le
Parisien qui font état de pratiques similaires.

Ces soupçons s’ils étaient avérés, seraient d’autant plus graves et choquants au vu des délais d’attente pour l’accès à un logement dans notre ville. Nous rappelons qu’il y a plus de 11000
demandeurs de logement social, dont 8000 à 9000 aulnaysiens, en attente d’un logement adapté à leurs besoins.
En 2018, lors d’une séance d’un conseil municipal, nous avions déjà alerté M. Beschizza et sa majorité d’un courrier transmis au domicile des élus de l’opposition relatant ces pratiques et
portant des accusations graves à l’encontre d’élus de la majorité et d’agents municipaux. Nous leur demandions alors de saisir la justice afin que toute la lumière soit faite. La seule réponse a été de dire qu’il n’y avait rien à rechercher et notre demande est restée lettre morte. Visiblement les choses n’étaient pas si simple puisque nous apprenons aujourd’hui qu’il y avait bien matière à
enquête.

Par conséquent, Bruno Beschizza et Séverine Maroun, sa 1ère adjointe en charge du logement et Présidente de l’OPH AULNAY HABITAT, doivent maintenant engager rapidement une enquête
administrative dans leurs services respectifs, ceux de la ville et ceux de l’OPH, cela parallèlement
à l’enquête judiciaire.C’est d’autant plus nécessaire que, manifestement, Bruno Beschizza ne fait pas confiance à l’enquête judiciaire, la jugeant liée à un « contexte pré-électoral. » Il est vrai que ce n’est pas la première fois que les propos du maire actuel conduisent à affaiblir les institutions de la
République.

Pour notre part, lucides sur certains dysfonctionnements municipaux que nous dénonçons depuis 2014, nous faisons entièrement confiance à la Justice pour apporter aux Aulnaysiens qui attendent la vérité, sur des soupçons graves qui, en l’absence d’éclaircissements, qui ne manquerait pas
d’entacher l’image de la commune

Aulnay bouge «  sans vous », notre ville livrée aux promoteurs. 

Quel décalage entre la réalité et les déclarations de B. Beschizza ! «  nous avons mis fin au bétonnage aveugle de l’ancienne municipalité … nous construisons essentiellement sur les axes structurants…. nous  revitalisons les quartiers ». C’est vrai, la revitalisation va bon train avec déjà 300 nouveaux logements dans les quartiers sud, en pleine zone pavillonnaire !

Devant le mécontentement grandissant des Aulnaysiens qui dénoncent un bétonnage accéléré sans aucun débat, le maire et ses élus ont trouvé une parade: ils se félicitent d’avoir réduit la concession Mitry- Princet, 700 logements au lieu des 1 700 prévus par l’ancienne municipalité.

Mais signer une concession avec un aménageur permet à un maire de maîtriser le programme d’ urbanisation, de veiller au nombre et aux types de logements, à la forme, à la densité. C’est un contrat dans lequel l’aménageur réalise les immeubles tout en participant au financement des voiries, des espaces verts, des établissements publics tels que les écoles. Lire la suite

Projet Val Francilia : OUI à l’emploi, NON aux logements sur le Parc Ballanger.

La concertation publique sur le projet Val Francilia a eu lieu ce jeudi 28 mars, de 18 à 20 h à l’espace Pierre-Peugeot (site PSA). Une réunion annoncée début mars dans Oxygène mais la participation n’a été que d’environ 200 personnes, la municipalité n’ayant vraiment pas facilité son accès au plus grand nombre : manque de rappel de la réunion dans tous les quartiers (alors que certains habitants avaient reçu une invitation dans leur boîte aux lettres), une salle excentrée au nord de la ville, un horaire mal choisi, trop tôt en soirée pour les aulnaysiens qui travaillent.

C’est d’autant plus regrettable que c’était l’occasion de s’inscrire à l’un des 3 ateliers proposés, limités à 50 personnes chacun : 1 emploi/campus –2 sport/loisirs –3 attractivité / vie de quartier.

M. Cannorozzo , adjoint au Maire, a insisté sur le fait que l’aménagement des 100 hectares de l’ancien site PSA, plus vaste que la Défense est un projet à construire sur 15 à 20 ans.

Certes, mais des décisions vont être prises très prochainement, courant 2019, notamment à propos du devenir du Parc Ballanger et des nouveaux logements. Une concertation participative éclair a d’ailleurs été présentée : atelier 1, le 11 avril – atelier 2, le 16 avril – atelier 3, le 16 mai. Une concertation marathon pour une réunion de clôture fin mai et un bilan été 2019 ! Lire la suite

Que va devenir le Parc Ballanger, le poumon vert d’Aulnay depuis 1980 ?

Le projet de nouveau quartier, le Val Francilia aura un impact sur le Parc paysager. Ce projet, présenté d’une manière attrayante, comme un agrandissement du Parc Ballanger masque une réalité bien différente, comme le montre clairement l’article de l’association « Aulnay environnement ».

En fait, B. Beschizza et ses élus veulent créer un nouveau quartier sur les friches du site PSA, de 2 à 3 000 logements construits sur le côté gauche et au nord ouest du parc. Un nouveau quartier sous le cône de bruit des pistes de l’aéroport du Bourget.

Lors de la révision du Plan Local d’Urbanisme, nous avions attiré l’attention sur le problème de bruit et sur les changements de zonage car une partie du Parc passait en UH soit la possibilité de construire jusqu’à 28 m de haut avec même une zone face à O Parinor classée en Uha qui permettrait des tours de 46 m. Lire la suite

Legs Pecoroni, Place Camélinat : Beschizza relance de fausses informations pour discréditer l’ancienne municipalité !

Dans le journal Oxygène de Janvier, l’équipe municipale parle de son projet d’aménagement de la place Abrioux ex Camélinat avec l’ouverture d’une nouvelle école à proximité, en se gardant bien de parler du projet d’un immeuble sur le terrain légué par M. Pecoroni jouxtant le collège Le Parc.

Bien pire, M. Beschizza n’a pas hésité, comme il l’a déjà fait en réunion publique en 2016, à affirmer publiquement au conseil municipal de décembre 2018, que l’ancienne municipalité avait un projet immobilier sur ce terrain.

C’est FAUX, M. Beschizza utilise tout bonnement des documents non officiels, ressortis d’un tiroir par un ou des membres de son administration, des documents qu’il a pourtant remis fin 2016, à 2 associations aulnaysiennes et que nous avons en notre possession. Lire la suite

Projet immobilier à la future gare du Grand Paris, Eiffage et Verrecchia remportent la consultation.

Depuis 2014, avec l’arrivée de Bruno Beschizza et de son équipe « Aulnay Respectueuse », il faut chercher dans la presse pour avoir des informations sur les projets concernant le devenir de la Ville.

Il s’agit pourtant de projets importants qui nécessiteraient une consultation réelle et régulière des aulnaysiens. Or, le débat démocratique n’existe pas à Aulnay. Tout se passe de façon confidentielle, dans la plus grande opacité, pour des invités triés sur le volet, ce qui démontre bien qu’en fait, tout est déjà décidé ! Lire la suite

Constructions sur l’axe Mitry – Princet : un tissu d’erreurs volontaires sur le site de la Ville !

La carte ci-dessus montre le projet Mitry – Princet de 2012.

Le site de la ville met un coup de projecteur sur le projet Mitry Princet, en déclarant « Coup de frein sur le bétonnage ! ». On croit rêver, quand on assiste depuis 2014 à une accélération incroyable du bétonnage dans Aulnay sud et centre et qu’il est prévu un nombre délirant de logements à proximité de la future gare du Grand Paris. Lire la suite

Depuis 2014, un bétonnage galopant mal assumé

L’urbanisme de B. Beschizza suscite une telle désapprobation des aulnaysiens qu’un tract de 4 pages au financement douteux, a été distribué dans le sud pour tenter de justifier par des chiffres faux et des informations erronées, son hyper bétonnage.
Il est dit: Ségura voulait 660 logements par an, Beschizza en fait 200.
FAUX. L’ancienne municipalité, elle aussi contrainte par l’Etat à faire 660 logts/an et face à un retard de construction de 20 ans (9 000 demandes en attente) a construit 210 nouveaux logts/an.
Axe Mitry Princet :1 700 logements sur 15 ans avec Ségura, ramené à 700 par Beschizza. Certes, mais déjà 500 sur Princet-Soleil Levant en 3 ans. Combien en 15 ans ?
Avec Ségura: « un bétonnage souvent en pleine zone pavillonnaire ». FAUX ! Les constructions permises principalement autour du centre gare y sont minimes par rapport à aujourd’hui. Lire la suite

Urbanisme : la vérité AVANT Beschizza et DEPUIS Beschizza

La politique d’urbanisme de B. Beschizza suscite une telle désapprobation des aulnaysiens qu’un tract de 4 pages au financement douteux, a été distribué récemment dans les quartiers sud pour tenter de justifier par des chiffres faux et des informations erronées, le bétonnage accéléré et sans concertation du maire.

On lit dans ce tract : Ségura voulait 660 logements par an, Beschizza en fait 200.

FAUX. L’ancienne municipalité conduite par G.Ségura devait, comme c’est le cas actuellement, tenir compte du SDRIF, Schéma Directeur Région Ile de France qui fixait pour Aulnay l’objectif de 660 nouveaux logements par an. Elle devait également fait face à une situation critique voire dramatique pour certains.

En effet, après la grande période de construction 1960 – 1990, le nombre de nouveaux logements a diminué, 98 par an jusqu’en 1990 puis chuté à 66 par an de 2000 à 2005. Aulnay a accumulé pendant 20 ans un retard de logements alors que le nombre de ménages aulnaysiens a augmenté durant cette période, les enfants ayant fondé à leur tour une famille. D’où 9 000 demandes en attente,1 479 familles en sur-occupation . Lire la suite

Aulnay Sud : le Maire poursuit son bétonnage de luxe

Depuis 2014, le sud de la ville connaît un bétonnage sans précédent avec 287 nouveaux logements en accession à la propriété.
Résidence Villa Trévi, Verrechia Promotion, place J.C Abrioux (ex Camélinat) 45 logements,
Résidence Côté Parc, rue du 14 juillet, 64 logements
Résidence villa Charmilles, Monteleone Construction, 6 bis/18, allée des charmilles, 32 logements,
Résidence Les terrasses d’Aulnay, Novellus Promotion, 40 route de Bondy, 17 logements
Résidence de Strasbourg, 61/65 boulevard de Strasbourg, 25 logements
Résidence les Jardins de Touraine, Arthur Promotion, 14 avenue Eugène Schuller , 65 logements
Résidence ATLAND en bordure du canal, 39 logements Lire la suite