La position des élus socialistes et radicaux sur le débat d’Orientations budgétaires

Le DOB, Débat d’Orientations Budgétaires est un document que le Maire doit présenter et soumettre à un débat en conseil municipal dans les 2 mois précédant le vote du budget de la Ville. Le débat prévu pour ce mercredi 7 Mars n’a pas eu lieu et nous, élus PS, en donnons les explications dans le communiqué commun des Elus d’opposition de gauche.

Voici donc notre analyse du DOB , l’intervention que nous nous apprêtions à faire en conseil municipal.

1- Le contexte général :

Dans son DOB, la municipalité actuelle se demande si les collectivités locales ne seront pas obligées d’augmenter leur fiscalité pour compenser les baisses de dotation dues à la réforme de la taxe d’habitation alors que depuis 2014, ils ont tenu l’engagement de ne pas augmenter les impôts.

Notre réponse : La municipalité précédente a, elle aussi, tenu le même engagement, celui de ne pas augmenter les impôts durant son mandat. Juste pour rappel, les choix de F. Fillon pour les budgets des collectivités locales n’étaient qu’austérité et coupe dans les emplois de la fonction publique (jusqu’à 500 000 !). E. Macron choisit la réforme de la taxe d’habitation : aujourd’hui environ 30% de la population est exonérée ou dégrevée. Pour atteindre sa promesse électorale des 80% puis 100 % d’exonération, Bercy doit trouver 18 Mds€ pour compenser les communes. Soit il ne compensera pas (pour exemple, N. Sarkozy nous avait infligé en 2011 une baisse de 12% soit 1 M de moins sur la dotation de compensation de la Taxe Professionnelle) soit il compensera avec un impôt comme la ministre Jacqueline Gourault l’a laissé entendre, car l’argent doit bien venir de quelque part. (Impôt sur le revenu, TVA, taxe essence, tabac …). Mais dans ce cas, cette compensation va figer les inégalités de ressources des collectivités locales et nous dénonçons cette injustice qui consiste à compenser de la même manière Puteaux et Aulnay. D’ailleurs, nous sommes prêts à mener une démarche avec vous auprès de l’Etat pour que vos amis LR de Puteaux perçoivent moins de compensation et pour qu’Aulnay puisse bénéficier de ressources supplémentaires. C’est tout simplement une question d’équité…

Lire la suite

Publicités

Budget 2017 : Les familles premières victimes du double-langage de la majorité

Faudra-t-il bientôt un sous-titrage des débats des conseil municipaux ? Le double langage du maire et de sa majorité le rendrait nécessaire. Vous ne trouverez nulle part dans leurs discours l’augmentation de 600 milliards d’euros de la dette française laissée par le gouvernement Sarkozy/Fillon qui nécessite la participation de la commune pour redresser les finances publiques. Rien non plus sur la facture à venir pour Aulnay si la baisse de 500 milliards d’euros des dotations de l’État qu’ils défendent était appliquée. Toujours rien sur l’impact sur nos services municipaux si leur projet de suppression massive de postes d’agents publics était mis en œuvre.

Depuis 3 ans, cette municipalité fragilise la vie quotidienne des familles avec des services sacrifiés tels que ceux de l’éducation, de la culture, du sport, de la santé et de l’accompagnement social qui connaissent une forte réduction de leurs moyens et une hausse des tarifs pour les usagers. Ce sont des choix injustes dont les coûts sont assumés uniquement par ceux qui utilisent le plus les services municipaux : les jeunes et leurs familles, en particulier celles issues des classes moyennes et populaires.

Enfin, la dette de la ville augmente avec de nouveaux emprunts pour un programme d’investissements encore réduit au minimum.

C’est un budget qui donnera moins à ceux qui recherchent un service public de qualité au quotidien. C’est une régression continue dans le soutien aux familles et dans des investissements indispensables à l’attractivité d’Aulnay.

Évelyne Demonceaux

Pas d’augmentation d’impôts … mais c’est l’usager qui paie!

Le conseil municipal du mercredi 9 mars  à peine terminé, le Maire s’empressait de communiquer au Parisien la décision phare de son débat d’orientations budgétaires  2016.

Ainsi, le Parisien écrit «  bonne nouvelle pour les habitants d’Aulnay … la majorité a annoncé qu’elle n’augmenterait pas la part communale des impôts locaux pour 2016 . »

« C’est un marqueur politique, d’autant que nous ne l’avons pas fait depuis 3 ans » s’est félicité  B. BESCHIZZA.

Si on y regarde de plus près, le Maire choisit hélas  des « marqueurs politiques » qui sont loin d’être de « bonnes nouvelles » pour les aulnaysiens !

Lire la suite

Les factures salées de la restauration municipale

Parents, accrochez-vous bien! Ou attentez encore un peu avant d’ouvrir vos boites aux lettres…

Depuis quelques jours les factures de restauration arrivent dans les foyers et la note semble bien salée. En effet Bruno Beschizza et son adjointe à l’éducation , Claire Fouque, ont décidé cette année une forte augmentation de la tarification. Pour beaucoup de familles cela passe du simple au double. On fait ainsi payer aux  familles ayant des enfants scolarisés dans les  écoles publics certains choix municipaux.

Oussouf SIBY

Augmentation des impôts locaux en 2016 ! Oui ou non ?

Dans un tract récent, le maire, évoque le budget 2016… 8 mois avant la date de son adoption ! Belle anticipation !

Passons sur les contre-vérités et mensonges par omission ! Nous nous en sommes expliqués lors des budgets de 2014 et 2015. Les PV des Conseils municipaux en témoignent.

Impôts locaux pas augmentés depuis 2014 ! Faux ! Pas d’augmentation depuis 2005 ! Lire la suite