Elections européennes : honte à celui qui taxe les élus socialistes de « pleureuses » !

On le rappelle, lors des élections européennes à Aulnay, dans 2 bureaux, les bulletins du candidat Raphaël Glucksmann ne figuraient pas sur les tables présentant l’ensemble des listes, ils étaient restés dans les cartons. Dans d ‘autres bureaux, l’ordre des bulletins n’était pas respecté.

Nouvelle révélation sur ces disfonctionnements : nous avons appris qu’une femme ne voyant pas de bulletin de Raphaël Glucksmann dans l’un des 2 bureaux, en a demandé la raison : on lui a répondu que le candidat n’avait pas fourni de bulletins ! C’est un peu fort !

Suite à l’insistance des électeurs et au passage du mandataire de la liste du candidat, les Présidents ont reconnu les erreurs et rétabli la situation.

Mais le 29 mai, un auteur anonyme, docile et très proche de la majorité a transmis sur le blog d’Aulnaylibre, un article dont les propos stupides sont sensés faire rire « le sport favori des socialistes d’Aulnay est le championnat du monde des pleureuses… l’attitude pleureuse des socialistes est totalement inadmissible … dès qu’un lapin du parc Robert Ballanger fait un pet de travers, c’est le drame ! Et un stock complet de boîtes de mouchoirs en papier y passe !.. » Lire la suite

Publicités

Elections européennes à Aulnay-sous-Bois : des incidents douteux dans plusieurs bureaux de vote.

Quelle stupéfaction pour des électeurs qui voulaient voter pour la liste de Raphaël Glucksmann « Envie d’Europe écologique et sociale » de ne pas trouver les bulletins de vote du candidat parmi tous les bulletins présentés aux électeurs !

Incroyable mais vrai, pas de bulletins PS dans les bureaux de vote 20 et 28 .

Suite aux protestations des électeurs et à leur demande d’explications, les membres des 2 bureaux ont constaté que les bulletins étaient restés dans les cartons !

La situation a été rétablie en milieu de matinée au bureau 28 et seulement à 15 h 30 pour le bureau 20 .

Comment croire que ni les Elus, Présidents des bureaux de vote, ni les assesseurs, ni les 2 agents administratifs soit 5 personnes qui contrôlent le bon déroulé des opérations, ne se soient pas rendues compte de l’absence de ces bulletins ? Lire la suite

Elections européennes du 26 mai 2019

Nous tenons à remercier les 886 électeurs qui ont voté pour la liste soutenue par Raphaël GLUCKSMANN (Parti Socialiste, PRG, Place Publique, Nouvelle Donne).

Par ce vote, vous avez montré votre attachement à une envie d’Europe Ecologique et Sociale.

Il y a urgence à lancer l’Europe sur la voie d’une profonde transition écologique et à œuvrer pour une réelle justice économique et sociale.

Il y a urgence à sortir de ce match mortifère entre les libéraux et les nationalistes et à faire émerger une Europe plus démocratique, plus humaniste et plus solidaire.

A Aulnay, les résultats montrent qu’avec près de 40 % des voix, la gauche arrive largement en tête.

Le rassemblement des forces de gauche autour des mêmes valeurs et des mêmes objectifs, pour une gauche citoyenne, sociale et écologique est aujourd’hui le seul chemin possible qui soit en mesure d’offrir en 2020, une alternance à la droite et à l’extrême droite.

Nous devons nous y atteler et faire de nos différences, une richesse et une force.

Les élus socialistes et PRG. Lire la suite

Elections européennes , Pour une Europe écologique et sociale, Le 26 mai, VOTEZ pour la liste Envie d’Europe portée par Raphaël GLUCKSMANN

Liste du Parti Socialiste, Place publique, Nouvelle donne, PRG

L’Europe est notre avenir.

Nous avons besoin d’elle pour maîtriser notre destin, pour lutter contre le réchauffement climatique et la disparition de la biodiversité, pour imposer des règles aux multinationales et au commerce mondial, pour peser face à l’Amérique de Trump, la Russie de Poutine et la Chine de Xi Jinping. Or l’Union européenne, dénaturée par les lobbies et attaquée par les nationalistes, est aujourd’hui menacée d’implosion.

Il est temps de changer les politiques menées à Bruxelles.

Il est temps de transformer le premier marché mondial en puissance capable de protéger notre environnement et notre santé, nos emplois et nos valeurs. Lire la suite

Elections européennes du 26 mai 2019, un seul tour pour choisir la liste portée par Raphaël Glucksmann.

10 combats communs pour changer l’Europe,

1- L’écologie et la justice sociale d’abord.

Créer le «Pacte Finance-Climat-Biodiversité », un grand plan d’investissement pour diminuer nos émissions de CO2, créer des emplois, améliorer notre santé, sortir de la règle des 3% de déficit en faisant valoir un principe d’exception écologique.

2- Une alimentation saine, de qualité et une agriculture sans pesticides.

Faire de la santé et de la sécurité alimentaire des priorités absolues. Lutter pour une politique agricole commune qui accompagne les agriculteurs dans la transition.

3- Un protectionnisme social et écologique pour une autre mondialisation.

Exiger un moratoire sur les accords de libre-échange. Les importations qui ne respectent pas les normes sociales et environnementales seront taxées. Veiller à ce que les règles de la concurrence permettent le développement d’une stratégie industrielle et l’émergence d’entreprises d’excellence.

4- Combattre le dumping social et développer l’Europe du progrès social.

Pour un SMIC européen d’au moins 65% du salaire médian et un bouclier emploi pour former plus que licencier. Pour un modèle européen d’entreprise qui donne autant de pouvoir aux salariés qu’ aux actionnaires dans les conseils d’administration. Lire la suite

Aulnay mérite mieux , je participe !

Les élus et sympathisants Socialistes d’Aulnay-sous-Bois sont heureux de vous informer de l’existence du dispositif participatif « Notre ville à gauche » construit par les militants socialistes de la Seine-Saint-Denis pour plusieurs villes du Département.

Par cette démarche, nous rappelons l’essentiel : il y a une différence entre la gauche et la droite, d’En Marche, de l’UDI ou des Républicains. Cette différence n’est pas qu’une question de nuances … c’est avant tout une manière de penser la société et la ville.

Crèches, écoles, politiques de solidarité, logement, urbanisme, entretien de l’espace public, propreté, espaces verts, développement durable, démocratie locale…nous portons une vision différente de la ville, de son évolution et de ses services publics.

« Notre ville à gauche » est une nouvelle manière de construire la ville et de faire de la politique, en faisant participer les habitants.

La plateforme en ligne notrevilleagauche.fr est un outil simple qui permet d’ouvrir le questionnaire relatif à notre ville : « Aulnay-sous-Bois, notre ville à gauche ».

Lien d’accès : https://fr.surveymonkey.com/r/aulnaysousbois

Il s’agira dans un premier temps de recueillir, par le biais de ce questionnaire, vos avis sur la ville gérée par la majorité de droite depuis 2014, puis dans un second temps, de collecter vos souhaits et vos propositions pour construire ensemble un projet répondant mieux à vos besoins et à vos attentes, face aux exigences environnementales, écologiques, sociales et d’égalité.

Aulnay mérite mieux, changeons de cap !

Les élections municipales auront lieu dans moins d’un an.

Depuis 2014, la ville est gérée par une majorité municipale qui, année après année, réduit les services publics tout en augmentant leurs tarifs, impose des projets sans concerter réellement la population, défigure la ville par un bétonnage galopant sans pour autant répondre aux besoins des habitants.

Pour l’ensemble des Aulnaysiens, notre ville doit retrouver plus de solidarité, des services publics de qualité accessibles à tous, un développement urbain plus harmonieux, une participation active des Aulnaysiens au devenir de leur ville.

Parce que nous avons la volonté d’améliorer le quotidien des Aulnaysiens, que nous voulons proposer un projet politique différent de celui de l’équipe actuelle, nous, socialistes d’Aulnay-sous-Bois, avons désigné en mars dernier, Guy CHALLIER « Premier des socialistes » afin de lancer une dynamique de rassemblement. Lire la suite

Les enjeux des élections européennes

Dans quelques semaines, le 26 mai, nous voterons pour élire de nouveaux députés européens qui siégeront au Parlement européen de Strasbourg ou de Bruxelles.

Ces élections sont très importantes pour l’Avenir de l’Europe, mais aussi pour notre pays.

En effet, beaucoup d’aspects de notre vie de tous les jours (la santé, la protection de l’environnement, l’emploi, les transports…) sont régis par des directives, règlements ou votes effectués par le Parlement Européen.

Actuellement ce Parlement, avec une majorité de libéraux de droite, considère que l’Union Européenne doit rester avant tout une zone de libre-échange. Or, nous savons que de nombreux problèmes ne seront résolus qu’au niveau européen tels que le chômage, la fiscalité, l’emploi, la transition énergétique… et que cela nécessitera des actes, des textes plus contraignants, plus ambitieux qu’actuellement.

Mais l’Europe devra être encore plus unie et plus soudée pour se faire entendre par rapport à la démagogie, au protectionnisme, au nationalisme de Messieurs Trump ou Poutine ou des dirigeants chinois. Car le monde que nous voulons , ce n’est pas celui qu’ils nous proposent. Lire la suite

Résultats du 1er tour des élections législatives du 11 juin 2017

Pour Aul­nay-sous-Bois uni­que­ment:
Ins­crits : 44 463
Votants: 16198 (abs­ten­tion: 63,56% des ins­crits)
Blancs: 339 soit 2,09% des votants
Nuls: 93 soit 0,57% des votants
Expri­més: 15766

Billel OUADAH (REM) : 4206 voix soit 26,67%
Alain RAMADIER (LR-UDI) : 3989 voix soit 25,30%
Daniel GOLDBERG (PS, sor­tant) : 2328 voix soit 14,76%
Ambre FROMENT (FI) : 2325 voix soit 14,74%
Huguette FATNA (FN) :1344 voix soit 8,52%
Fran­çois ASSELINEAU (UPR) : 510 voix soit 3,23%
Jean-Marie TOUZIN (PC-FDG) : 505 voix soit 3,20%
Emma­nuelle BOSVIEL (NP) : 242 voix soit 1,53%
Gaë­tan MINARDI (LO) : 173 voix soit 1,09%
Maxime KUNDID (AEPJ) : 53 voix soit 0,33%
Domi­nique VIDAL (NP) : 91 voix soit 0,57% Lire la suite

Bruno Beschizza: « Promis j’arrête le cumul de mandats »

L’édition du jour du Parisien annonce la réélection de Bruno BESCHIZZA, Maire (Les Républicains) de notre commune, comme conseiller régional alors qu’il était démissionnaire de ce mandat le 19 novembre 2015. Cherchez l’erreur. Ce n’est pas tout.

Bruno Beschizza cumul trois mandats locaux. Celui de Maire, de conseiller départemental et de conseiller régional. Le voilà donc confronté une seconde fois à la règle de non-cumul et obligé de démissionner de l’un de ses mandats conformément à la loi. C’est pourquoi, il a annoncé qu’il démissionnera sous peu de son mandat de conseiller départemental pour lequel il a été élu en mars dernier. Lire la suite