Politique de B. Beschizza: baisse des moyens pour le scolaire et le périscolaire depuis 2014.

La Chambre Régionale des Comptes a élaboré un rapport, présenté le 26 septembre en conseil municipal, concernant l’ action municipale pour le scolaire et le périscolaire de 2013 à 2017.
Elle constate qu’ Aulnay-sous-Bois parvient à maîtriser ses dépenses dans ces domaines, grâce à un niveau moindre des moyens donnés aux écoles, aux dépenses maîtrisées pour le périscolaire, à des taux d’encadrement des enfants par les ATSEM (personnel en école maternelle) et durant les activités périscolaires qui ne vont pas au-delà des minimums imposés par les textes, à une importante réduction des dépenses en restauration scolaire ainsi qu’à la hausse des tarifs de la restauration et des activités périscolaires.  Lire la suite

Publicités

Bruno Beschizza, incapable de répondre par lui-même aux rumeurs malsaines sur l’École, choisit de leur donner de l’écho !

Bruno Beschizza n’en est pas à son coup d’essai pour maltraiter l’École publique. Cet été, il a de nouveau participé à semer le doute au sujet des programmes enseignés aux enfants.

Il a ainsi apporté sa caution de Maire d’Aulnay-sous-Bois aux tentatives de désinformation qui circulent notamment sur les réseaux sociaux concernant la mise en place de cours d’éducation à la sexualité dès la maternelle. Il a même évoqué, sur un papier à en-tête officiel de la ville, le fait qu’il pourrait y avoir des « cours de masturbation sexuelle ».

Bien sûr, plutôt que de se forger lui-même une opinion, il ne prend partie et préfère écrire au ministre Jean-Michel Blanquer, le 27 août, pour avoir des « éclaircissements » ! Quel mépris vis à vis des personnels de l’Éducation nationale qui, tous les jours, ont à donner confiance aux enfants et aux parents dans l’École de la République. Lire la suite

Des propos inacceptables du Président de l’EMJF contre l’école de la République.

Fort d’avoir obtenu cet été le soutien de Bruno Beschizza et de la majorité municipale pour installer une école privée hors contrat dans l’ancienne école Bougainville – cela par un bail engageant la commune pour une durée de 25 ans ! -, Hassen Farsadou, président de l’association EMJF (Espérance Musulmane de la Jeunesse Française), à l’origine de ce projet, a publié, juste avant la rentrée des classes, sur facebook, des accusations scandaleuses envers l’École publique des propos incitant les parents musulmans à retirer leurs enfants de l’école de la République.

Lire la suite

Une école confessionnelle musulmane, hors contrat à ce jour, ouvrira en Septembre 2018.

Etape par étape, l’association aulnaysienne EMJF, Espérance Musulmane de la Jeunesse Française a réussi à obtenir de B. Beschizza la cession de l’ancienne école publique Bougainville pour la création de son école.
-1ère étape en Juillet 2017, B. Beschizza et ses élus prononçaient la désaffection et le déclassement de l’ école publique Bougainville vide depuis 2007, prêtée depuis 2010 à l’EMJF. Les élus de l’opposition avaient voté CONTRE car on pouvait à tout moment récupérer cette école en fonction des besoins et inquiets d’une vente possible à l’EMJF.
B. Beschizza avait alors répondu: «je m’engage à ne pas faire de cession »… «il n’y aura pas de cession, la parole d’un maire devant ses élus en Conseil Municipal». Lire la suite

Le « chèque réussite », une aide du Département de 200 € pour la rentrée en 6 ème.

Pour la 4ème année consécutive, le Département de Seine-Saint-Denis reconduit cette mesure exceptionnelle : un chèque de 200 € pour les élèves entrant en 6 ème dans un collège public de Seine-Seine-Denis et domiciliés dans le département.

Cette mesure va au-delà des compétences obligatoires du Département en matière éducative mais vise à encourager la réussite de tous les élèves.

« Cette aide répond aux difficultés sociales des familles de la Seine-Saint-Denis et à l’augmentation constante du coût de la rentrée, en donnant un coup de pouce à leur pouvoir d’achat » a déclaré Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental. Lire la suite

Le Plan mercredi du ministre BLANQUER : un Plan de « rattrapage » ?

Maintenant que le Ministre de l’éducation nationale Jean Michel BLANQUER a provoqué un retour massif à la semaine scolaire de 4 jours en laissant le libre choix aux maires, qu’il est responsable de ce fait, de la perte d’un mois d’école pour les petits français, il se préoccupe du mercredi en déclarant « Trop souvent les enfants restent le mercredi chez eux ».

Veut-il atténuer par ce « Plan mercredi » les critiques des spécialistes de l’éducation qui dénoncent le retour à 4 jours d’école, avec le même programme et les mêmes congés scolaires comme « la pire des hérésies » et mieux faire passer la pilule ?

Rappelons que les écoliers français n’auront plus que 144 jours de classe contre 190 jours dans tous les pays européens et que remplacer le mercredi matin par des heures en fin de journée, c’est remplacer des heures propices à l’apprentissage par des heures où les enfants sont fatigués et n’apprennent plus. Lire la suite

Subventions Macron pour la rénovation d’écoles en zone prioritaire: une aubaine pour la ville !

Lors du dernier Conseil municipal, le Maire et son élue en charge de l’éducation ont présenté les projets de rénovation – extension des écoles Perrières et Savigny.
Il y a effectivement un réel besoin de rénover et de reconfigurer ces groupes scolaires des années 70 comportant des bâtiments disparates.
Un besoin renforcé depuis 1 an par le dispositif MACRON « 100% de réussite » qui prévoit notamment le dédoublement des classes de CP et CE1 dans les écoles situées en Réseau éducation prioritaire renforcée. D’où la nécessité de pouvoir disposer de locaux supplémentaires pour travailler en demi-classe, ce qui n’est pas le cas actuellement sur ces 2 groupes scolaires. Lire la suite

Conseil Municipal du 4 avril: un numéro digne d’ Houdini, le célèbre illusionniste !

Ce mercredi, nous avons assisté à un grand tour de passe passe réalisé par la majorité municipale «Aulnay Respectueuse» à propos de la délibération concernant le devenir de l’ex école Bougainville.

Le Conseiller régional Bruno Beschizza qui a pourtant voté en 2016 «La charte d’une nouvelle éthique sur la transparence en politique en Ile de France» pour lutter contre «la gabegie et les comportements opaques» dixit la présidente de région Valérie Pécresse, a certainement oublié de la communiquer au Maire Bruno Beschizza car la délibération en question était comme par hasard affichée et non présentée en conseil municipal. Par conséquent, il n’y aurait eu aucune visibilité pour la population si les élus de l’opposition ne l’avaient pas mise en débat. Lire la suite

Le retour à la semaine de 4 jours, c’est aussi un mois d’École en moins pour les enfants !

Depuis le début des débats sur les rythmes scolaires en 2013, les élus socialistes ont toujours défendu des mesures élaborées en pleine concertation avec les parents et les enseignants. C’était le sens de la vaste consultation organisée à la fin 2013 pour choisir notamment entre le mercredi ou le samedi travaillé…consultation que B. Beschizza a renié lorsqu’il a été élu maire en 2014, causant de multiples difficultés pour les familles aulnaysiennes pendant trois ans et des tensions inutiles avec l’Éducation nationale.

Aujourd’hui, nous prenons acte de la décision voulue par une majorité de familles et d’enseignants de la ville de revenir à une semaine où seules 4 journées sont travaillées. Néanmoins, nous réaffirmons que ce choix conduira à l’équivalent d’un mois d’École en moins par an pour nos enfants et est contraire à ce que font la plupart des pays européens en la matière.

Dans le dernier numéro d’Oxygène, l’adjointe au maire chargée de l’éducation applaudit cette évolution et critique avec force l’ancien gouvernement qui est revenu à une semaine de 4,5 jours…comme si les 4 jours travaillés avaient toujours existé ! C’est oublier que jusqu’en 2008 les enfants allaient à l’École 4 jours et demi par semaine et que c’est N. Sarkozy qui avait imposé la semaine de 4 jours…tout en supprimant 60 000 postes d’enseignants. C’est ignorer que les médecins et les spécialistes de l’éducation ont dénoncé la semaine de 4 jours comme « la pire des hérésies » si bien qu’en 2013, le retour à 4,5 jours a été approuvé par 72 % des français !

Rappelons d’ailleurs que le candidat Bruno Beschizza avait indiqué dans son programme, « nous nous engageons à profiter de la réforme des rythmes scolaires pour développer une aide individualisée pour les enfants en difficulté et développer pour tous des activités favorisant la réussite scolaire ». Belle promesse électorale mais, à Aulnay, la mise en place de la réforme a été une succession de mauvaises décisions qui ont nuit au parcours éducatif  des enfants : mécontentement des familles causé par le samedi matin imposé par B. Beschizza contre leur avis, mauvaise organisation des NAP (activités périscolaires) avec des moyens très insuffisants,… Lire la suite

Retour à la semaine de 4 jours : la « com’ » de la mairie avant les conseils d’école !

Le Maire a lancé il y a 15 jours, une enquête auprès des parents pour connaître leur choix : POUR ou CONTRE la semaine des 4 jours.

Résultat : 86,7 % sont favorables à 4 jours d’école. Le résultat ne surprend personne puisque le ministre, dès sa prise de poste, avait donné la possibilité de revenir dès cette année à cette organisation et que 30% des communes avait fait marche arrière.
Mais la précipitation du maire pour communiquer « la bonne nouvelle » est telle , qu’il a déjà fait placarder sa lettre à la porte des écoles, annonçant le retour aux 4 jours avec les horaires pour la rentrée 2018 !

Or, petit détail, il reste l’avis obligatoire des Conseils d’école, ces instances réunissant les enseignants, le personnel municipal, l’IFAC et les parents.

Certes, le résultat de cette consultation est acquis mais le GAG, c’est que ces conseils d’école ne se tiendront que cette semaine et la semaine prochaine ! Lire la suite