ID Logistics tiendra -t-il sa promesse de 400 embauches ?

Lundi 16 septembre, Édouard Philippe a rendu visite à ID Logistics installé sur l’ancien site de PSA. Le PDG de l’entreprise lui a remis le rapport que le gouvernement avait demandé en Février, afin de prendre les mesures nécessaires pour promouvoir une chaîne logistique compétitive dans un contexte européen très concurrentiel.

ID Logistics sur le site PSA, c’est une histoire qui remonte à 2013, faite d’avancées, de reculades, de négociations complexes, en lien avec PSA et l’ancienne municipalité menée par G. Ségura.

La fermeture de PSA, un traumatisme pour tous, c’était 3000 salariés à qui l’on disait d’aller voir ailleurs. Pour la municipalité, l’objectif était clair, il fallait impérativement que le site conserve sa vocation industrielle, à l’opposé de projets visant à y faire du tertiaire ou des logements. Lire la suite

Publicités

Pétition des conseillers municipaux d’Aulnay-sous-Bois PS, PRG, PC contre la privatisation des Aéroports de Paris.

Suite au dépôt par des parlementaires d’une procédure de référendum d’initiative partagée (RIP) nous vous invitons à vous mobiliser et à signer cette pétition.

Lien : https://www.change.org/p/conseillers-municipaux-d-aulnay-sous-bois-ps-prg-pcf-contre-la-privatisation-des-a%C3%A9roports-de-paris

Fermement opposés à la privatisation du groupe Aéroports de Paris (ADP) , nous demandons solennellement au gouvernement d’y renoncer.

Cette privatisation est un non-sens économique autant qu’une erreur stratégique.

ADP, premier exploitant mondial d’aéroports est en plein développement. L’entreprise accueillera en France près de 120 millions de visiteurs à l’horizon 2022. Le cours de son action a crû de 160 % en cinq ans, son taux de 7 % de profit lui permet de générer pour l’Etat 175 millions d’euros de dividendes, en constante progression. Des dividendes qui pourraient être consacrés au financement de l’innovation, mais qui iront dans les poches d’investisseurs privés.

Le montage financier envisagé par le gouvernement est absurde : l’Etat indemnisera les actionnaires minoritaires en début de concession pour plusieurs centaines de millions d’euros et devra racheter les actifs d’ADP en fin de concession pour plusieurs milliards ! Lire la suite

Budget 2019 : l’austérité et la course aux emprunts continuent.

Le Maire et les élus de la majorité se félicitent de leur gestion financière mais qu’en est-il en réalité, quel est le bilan 2018 et quels sont les choix budgétaires pour 2019 ?

Les recettes perçues par la ville, stables en 2018 augmentent en 2019. La situation a été et est plus confortable, grâce à des dispositifs de l’Etat plus avantageux qui comblent la baisse des dotations à hauteur de 12 millions, à une augmentation de la masse d’impôts et taxes, de la reprise du marché immobilier amenant davantage de taxes … Par ailleurs, le maire poursuit sa politique d’austérité dans tous les services à la population réduisant les dépenses de 7M. D’où un excédent de 9,5 M fin 2018.

Malgré cela, l’épargne nette, positive en 2013 et 2014, négative depuis 3 ans de façon alarmante (- 2,8 M en 2017) atteint à peine le 0 fin 2018. (-0,18 M). C’est la preuve d’une situation financière dégradée, la ville n’a pas les moyens de financer ses investissements (travaux et équipements) puisque l’épargne est négative.

Le maire se lance donc dans de nouveaux emprunts (16 M en 2018, 19 en 2019) et a même entrepris de vendre pour 5 M de biens communaux. C’est un cercle infernal, il a fallu débourser 13 M l’an passé pour rembourser les emprunts. La ville va finir par emprunter…pour rembourser l’emprunt !

Mais le plus grave, qui montre le degré de dégradation de la situation, c’est le niveau d’emprunt. Durant notre mandat, l’emprunt finançait en moyenne 30% des 30 à 35 M de travaux annuels. En 2018, l’emprunt a financé 68 % d’un programme d’investissements pourtant à minima de 24 M. Pire pour 2019! les emprunts vont financer 73 % du programme. Lire la suite

«Grand débat national» : campagnards et banlieusards, mêmes combats

Voici une tribune avec laquelle nous sommes en accord, écrite le 8 janvier 2019 par Stéphane Troussel, Président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Philippe Martin, Président du conseil départemental du Gers. Ils estiment que les préoccupations des gilets jaunes sont communes à celles de leurs habitants respectifs, que ce soit en zone urbaine ou en zone rurale. Et que les solutions qui seront apportées doivent correspondre aux réalités locales. Lire la suite

Signature de l’acquisition des terrains PSA: 3 ans de perdu !

Lors de la cérémonie officielle du 30 novembre, le Maire a commencé son discours en détaillant les négociations menées depuis son élection. On ne s’attendait pas à ce qu’ il évoque le travail accompli par l’ancienne municipalité depuis la fermeture de l’usine en 2012 mais sa caricature des actions menées était particulièrement scandaleuse!
Il aurait trouvé en 2014 un dossier au point mort, des relations rompues entre la Ville et PSA avec le double risque de terrains en friche pour longtemps ou livrés à la spéculation immobilière. Il n’y aurait eu pour seule action qu’ une simple banderole de soutien aux salariés de PSA flottant sur l’hôtel de Ville !

Bien sûr, en Mars 2014, tout n’était pas réglé, il fallait poursuivre les négociations. Mais en réalité, l’ancienne municipalité conduite par Gérard Segura, les élus de toutes les sensibilités politiques et Daniel Goldberg ont posé les jalons aboutissant à la signature actuelle : éviter la spéculation et poser les bases d’ une opération d’aménagement d’initiative publique. Lire la suite

LE RUISSELLEMENT POUR LES NULS

Même s’il ne l’admet pas, le gouvernement (LREM LR MODEM) de Droite donc, applique à la lettre la Vieille Théorie du Ruissellement « des rivières d’euros vont inonder notre économie »

Qu’est ce que le Ruissellement ? Théorie économique Néolibérale anglo-saxonne appliquée sous Reagan et Tatcher.
« une théorie d’inspiration libérale selon laquelle les revenus des individus les plus riches sont réinjectés dans l’économie, soit par le biais de leur consommation, soit par celui de l’investissement (notamment via l’épargne), contribuant ainsi, directement ou indirectement, à l’activité économique générale et à l’emploi dans le reste de la société.
Cette théorie est notamment avancée pour défendre l’idée que les réductions d’impôt y compris pour les hauts revenus ont un effet bénéfique pour l’économie globale. En théorie donc, plus il y a de riches et moins il devrait y avoir de pauvres, de chômeurs, de petits revenus, d’entreprises en difficulté… » Lire la suite