Constructions sur l’axe Mitry – Princet : un tissu d’erreurs volontaires sur le site de la Ville !

La carte ci-dessus montre le projet Mitry – Princet de 2012.

Le site de la ville met un coup de projecteur sur le projet Mitry Princet, en déclarant « Coup de frein sur le bétonnage ! ». On croit rêver, quand on assiste depuis 2014 à une accélération incroyable du bétonnage dans Aulnay sud et centre et qu’il est prévu un nombre délirant de logements à proximité de la future gare du Grand Paris. Lire la suite

Publicités

Communiqué des élus Socialistes et Radicaux    Appel au calme et aux responsabilités de chacun.

 Suite aux événements violents survenus ce jeudi 6 décembre à proximité du lycée Voillaume, nous lançons un appel au calme et aux responsabilités de chacun afin que cessent immédiatement les dégradations injustifiables sur des biens publics et de particuliers.

 Rien ne peut justifier ces actes de violence qui n’apportent aucune solution aux revendications légitimes des lycéens et du corps enseignant concernant le passage en force de la réforme du bac et du dispositif Parcoursup qui renforcent les inégalités et les divisions.

 Ces événements ne peuvent s’extraire du contexte de violence pesant sur l’ensemble de notre pays, en lien direct avec les choix politiques d’E.Macron qui, depuis 18 mois, renforcent les inégalités, tournent le dos à la nécessaire transition écologique comme aux besoins réels de la population. Lire la suite

Où en sont le droit et la liberté d’expression à Aulnay-sous-Bois ?

Le droit d’expression version Beschizza, c’est une com’ « tous azimuts » pour lui-même et sa majorité et pour tous les autres, élus d’opposition ou blogs citoyens, c’est le strict minimum avec à la clef, les procédures judiciaires ….

Depuis 2014, cette majorité multiplie la com’ à grande échelle. C’est bien sûr le magazine Oxygène mais aussi les documents distribués aux aulnaysiens : les lettres du Maire ou maintenant lettres des Amis de la majorité, Les Républicains et UDI sur la sécurité, le cadre de vie, l’école, l’emploi …puis le Journal web. Autant de supports de com’ pour distiller partout et continuellement la parole du maire et de ses élus, pour expliquer qu’avant eux, c’était le néant voire pire et qu’ils font tout depuis 2014 !

A cela, il faut ajouter les innombrables passages de B. Beschizza à la télévision ou à la radio, les articles de presse, les tweets du maire et ses élus et pour finir un certain blog devenu carrément le blog de la mairie ! Lire la suite

B. Beschizza débouté par les juges dans 3 poursuites en diffamation.

Depuis son élection, Bruno Beschizza n’hésite pas à encombrer les tribunaux par de multiples actions judiciaires contre tout opposant, notamment les blogueurs et les élus de l’opposition. La liste des procès établie dans le blog MonAulnay.com est impressionnante ! Pas moins de 15 procédures intentées par la mairie dont une bonne dizaine lancée par Bruno Beschizza.

Car le maire d’Aulnay n’hésite pas à porter plainte pour des propos qu’il considère à chaque fois comme « diffamatoires ». Pour exemple, les 3 affaires traitées Vendredi dernier pour lesquelles les juges de la 17ème chambre correctionnelle de Paris l’ont débouté .
A ce jour, ont été relaxés, l’élu RN qui en 2016 avait attaqué le maire sur un présumé cumul des mandats (maire, conseiller départemental et conseiller régional), l’auteure d’un commentaire critique vis à vis du maire, le blogueur qui avait simplement repris leurs propos, poursuivi pour « complicité diffamatoire » .

Des procès innombrables, mais qui ne coûtent pas un centime au maire et aux élus de la majorité puisqu’ils votent en conseil municipal leur propre protection fonctionnelle ! Tous les frais engagés pour leur défense sont payés avec de l’argent public, celui des aulnaysiens. A combien monte l’addition ? La question posée en conseil municipal est restée sans réponse ! Lire la suite

Suite au tract « Notre place Abrioux », quelle véracité accorder aux informations des blogs Aulnaylibre et 93600infos.fr ?

Deux blogs locaux Aulnaylibre (fondé par l’Adjoint au Maire chargé du budget) et 93600infos.fr (blog de la personne chargée de la communication web de la mairie) ont publié courant Juin un tract non signé concernant le projet d’aménagement de la Place J.C Abrioux ex Camélinat.

C’est un tract qui vante le projet du Maire en montrant la Place AVANT (photo d’une place sans voiture un jour de fête)- AUJOURD’HUI (photo de véhicules au 1er plan) et DEMAIN (croquis séduisant d’une place vide, de grands arbres et d’immeubles de standing).

Mais le hic, c’est que ce tract, soucieux d’accumuler les bons points en faveur du projet municipal, en fait beaucoup trop, avec des informations erronées et des « oublis » !

Incroyable mais vrai, le tract pirate le logo de l’Association Aulnay Environnement en créant un logo très ressemblant par le nom, la graphie et les couleurs. Lire la suite

Signature officielle de l’acquisition des terrains PSA et présentation des grands projets d’Aulnay-sous-Bois : des élus de la République exclus par B. BESCHIZZA.

La cérémonie a eu lieu ce jeudi 30 novembre à 11 h30 à l’Espace Pierre Peugeot, sur invitation du Maire Bruno Beschizza et du Directeur Général Etablissement Public Foncier d’Ile de France ( EPF) Gilles Bouvelot.
Pour l’occasion, le Maire avait dressé une liste d’invités triés sur le volet, des personnalités telles que le Préfet de la Région Ile de France Michel Cadot, l’ensemble des élus de la majorité dont le nouveau député et la sénatrice, les représentants du Grand Paris Aménagement et de très nombreux chefs d’entreprise, commerçants, services de la Ville …
Puis il y avait les autres, les exclus, les indésirables : les conseillers municipaux de l’opposition de gauche et de la nouvelle opposition LREM… et les oubliés, notamment les représentants des associations de la Ville. Quant aux anciens salariés de PSA, le Maire a demandé qu’ils soient applaudi pour leur travail … mais ils étaient absents.
Evelyne Demonceaux, conseillère municipale PS a pourtant décidé d’assister à cet événement qui clôt un travail de longue haleine depuis 2011. Toutefois l’ élue a immédiatement été arrêtée dans le hall d’entrée par le Directeur général des services qui lui a demandé de sortir, n’étant pas invitée ! Mais pour elle, il n’était pas question « d’obéir » à cet ordre et après avoir été rabrouée sèchement par le Maire, elle est rentrée dans la salle. Nous avons appris par la suite que les élus LREM avaient été refoulés par la police municipale sur ordre de B.BESCHIZZA.
Voilà bien une fois de plus l’ attitude scandaleuse du Maire, qui sans aucun état d’âme, n’hésite pas à jeter dehors des élus de la République qui ne sont pas de son bord politique. Lire la suite

Affiches de prévention du sida : la justice donne tort à B. Beschizza et annule son arrêté

Le 21 novembre 2016, B. Beschizza décidait par un arrêté municipal pris sans aucune concertation, d’interdire sur la ville la diffusion d’une campagne nationale de prévention contre le sida. Il estimait que des affiches montrant des couples d’hommes s’enlaçant était « contraires aux bonnes mœurs » et qu’elles portaient « atteinte à la dignité au risque de heurter la sensibilité de l’enfance et de la jeunesse ». A grands renforts de communication, il s’engageait, avec d’autres maires L.R. dans tout le pays, dans une vision rétrograde de la société.

La réprobation enfla dans l’ensemble du pays, dans les médias, dans les milieux professionnels de la santé et de nombreux aulnaysiens ont été choqués de voir notre ville de nouveau associée à une polémique qui dégradait l’image de la commune. Lire la suite

Oxygène d’Octobre : encore une tribune scandaleuse des « Républicains et personnalités locales » !

Dans Oxygène de ce mois- ci nous atteignons le sommet de l’hypocrisie de la majorité municipale : « Vain acharnement judiciaire »

C’est un comble, venant d’une équipe qui utilise à foison la protection fonctionnelle, donc l’argent des aulnaysiens (je pensais que la ville était endettée proche de la faillite dixit la majorité à chaque conseil municipal) pour attaquer en justice plusieurs blogs « citoyens » de notre ville. Ces blogs défendent la liberté d’expression que cela plaise ou non à Mr Bruno Beschizza. A ce que je sache, il n’y a pas eu atteinte à son encontre ni à sa fonction. Ses plaintes ridicules font passer notre ville auprès de la justice et de la police judiciaire (qui ont autre chose à faire) pour une ville où les élus et les citoyens seraient incapables d’ avoir un débat citoyen apaisé.

Lire la suite

A-t-on le droit de critiquer Bruno Beschizza à Aulnay-sous-Bois?

Dans un communiqué publié il y a quelques jours , Laurent Comparot , Directeur de publication du Blog Aulnay Autrement nous expliquait les raisons de la fermeture prochaine de son blog, après prés de dix ans d’activité.

En effet cela fait la deuxième fois que Bruno Beschizza attaque en sa qualité de Maire le blog Aulnay Autrement mais aussi des associations , pour diffamation. Ausssi, il faut savoir que les poursuites judiciaires engagées hier comme aujourd’hui sont entièrement payées par les Aulnaysiens car Le Maire fait systématiquement voter au Conseil municipal, par sa majorité la prise en charge des frais d’avocats par la ville.

La liberté d’expression est un principe fondamental dans notre démocratie. Elle ne doit pas être pleine lorsqu’on est la courroie de transmission de la municipalité et limitée lorsqu’on critique le Maire et sa majorité. Si l’objectif est de nous faire taire ou nous museler, c’est peine perdue. Nous continuerons à apporter un autre éclairage que celui de la municipalité aux Aulnaysiens.

Nous adressons toute notre amitié et solidarité à Laurent Comparot et nous lui disons à très bientôt pour des luttes communes. Vous trouverez ci-dessous le communiqué intégral :

Lire la suite

Pour notre République!

Le 7 mai, les Françaises et les Français ont choisi la République et ses valeurs, en élisant Emmanuel Macron à la Présidence de la République, afin d’éviter á notre pays d’être dirigé par ceux qui prônent la haine et le repli sur soi, qui ont montré l’étendue de leur incompétence et des dangers de leurs propositions lors des derniers jours de débat.

Pourtant, le débat de fond n’a pas forcément eu lieu, occulté par les affaires judiciaires de certains candidats. Cela a installé un climat délétère et de défiance dans le pays et a incité beaucoup de concitoyens à des choix tactiques dès le premier tour. C’est aussi le signe d’institutions qui ne fonctionnement pas correctement et qu’il faudra faire profondément évoluer pour que chacun se sente plus écouté et mieux représenté.

A nous maintenant de prendre en main notre histoire collective, de savoir nous rassembler pour construire une France plus juste et plus forte dans les prochaines années. Lire la suite