Nos interrogations sur la nouvelle école dans l’annexe Louis Barrault.

Les aulnaysiens constatent, mois après mois, l’énorme décalage entre les promesses électorales du maire et la réalité: déjà plus de 300 nouveaux logements dans les quartiers sud et plus de 500 au centre. Le bétonnage accéléré depuis 2014 doublé d’un renouvellement de la population dans la zone pavillonnaire ont provoqué une saturation dans les écoles, d’où l’urgence d’ouvrir de nouvelles classes.

La Chambre Régionale des Comptes indiquait d’ailleurs courant 2018, un déficit global d’accueil de 15 classes maternelles à la rentrée 2019.

Suite aux travaux du Département dans le collège Le Parc, l’annexe Louis Barrault devenue inutile est rendue à la ville. Le maire et ses élus ont donc choisi de la transformer en un nouveau groupe scolaire qui devra répondre au manque de places dans les écoles des quartiers sud et peut-être au-delà.

Cette nouvelle école, si elle est nécessaire, n’est pas sans poser questions. Lire la suite

Publicités

«Grand débat national» : campagnards et banlieusards, mêmes combats

Voici une tribune avec laquelle nous sommes en accord, écrite le 8 janvier 2019 par Stéphane Troussel, Président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Philippe Martin, Président du conseil départemental du Gers. Ils estiment que les préoccupations des gilets jaunes sont communes à celles de leurs habitants respectifs, que ce soit en zone urbaine ou en zone rurale. Et que les solutions qui seront apportées doivent correspondre aux réalités locales. Lire la suite

Legs Pecoroni, Place Camélinat : Beschizza relance de fausses informations pour discréditer l’ancienne municipalité !

Dans le journal Oxygène de Janvier, l’équipe municipale parle de son projet d’aménagement de la place Abrioux ex Camélinat avec l’ouverture d’une nouvelle école à proximité, en se gardant bien de parler du projet d’un immeuble sur le terrain légué par M. Pecoroni jouxtant le collège Le Parc.

Bien pire, M. Beschizza n’a pas hésité, comme il l’a déjà fait en réunion publique en 2016, à affirmer publiquement au conseil municipal de décembre 2018, que l’ancienne municipalité avait un projet immobilier sur ce terrain.

C’est FAUX, M. Beschizza utilise tout bonnement des documents non officiels, ressortis d’un tiroir par un ou des membres de son administration, des documents qu’il a pourtant remis fin 2016, à 2 associations aulnaysiennes et que nous avons en notre possession. Lire la suite

Video-verbalisation: pour la municipalité la rue Jacques Duclos s’arrête aux portes du Protectorat Saint-Joseph !

Afin de lutter contre les stationnements en double file qui risquent de provoquer de graves accidents ,la municipalité dirigée par Bruno Beschizza lance la vidéo verbalisation sur la rue Jacques Duclos. 3 caméras surveilleront le secteur compris entre le carrefour de l’Europe jusqu’à la rue Blanche.

Or, les stationnements en double file devant le Protectorat Saint Joseph pour déposer les enfants sont quotidiens et très nombreux. Les caméras auraient pu être plus espacées pour surveiller toute la rue jusqu’au carrefour de la ferme.

Mais que cache ce découpage ? Y a-t-il une volonté de ne pas froisser les parents et  malgré les nuisances occasionnées ? Le code de la route doit être le même pour tous ! En conseil municipal, il  a été répondu aux élus qu’il n’y avait pas de place de stationnement ….

Faux! Il y en a plus loin, certes en nombre insuffisant mais il y en a.  Il faudrait trouver une solution rapide car le danger est bien réel.

Nous profitons de cet article pour vous souhaiter à toutes et à tous de bonnes fêtes de fin d’année et nos meilleurs vœux pour 2019

Jugement du TA de Montreuil : Bruno Beschizza mis en demeure de communiquer des documents administratifs.

Par courrier du 9 octobre 2017, Hervé Suaudeau, co-directeur de publication de MonAulnay,com, demandait au maire de lui communiquer les documents relatifs aux aides financières octroyées par la municipalité aux associations EMJF (Espérance Musulmane de la Jeunesse Française) et ECM (Espoir au Cœur de Mitry).

Après 14 mois de démarches successives, le jugement du Tribunal Administratif de Montreuil vient de tomber : il souligne les entraves successives mises en place par l’équipe municipale pour ne pas communiquer la totalité des documents légitimement demandés. Il rappelle que « toute personne physique ou morale a le droit de demander la communication des procès verbaux du Conseil municipal, des budgets et comptes de la Ville ».

Les subventions accordées aux associations sont votées en conseil municipal et de ce fait, figurent dans les procès-verbaux des conseils municipaux. Elles peuvent donc être transmises sans problème, dans la plus grande transparence. Les refus de la municipalité posent question. Lire la suite

Projet immobilier à la future gare du Grand Paris, Eiffage et Verrecchia remportent la consultation.

Depuis 2014, avec l’arrivée de Bruno Beschizza et de son équipe « Aulnay Respectueuse », il faut chercher dans la presse pour avoir des informations sur les projets concernant le devenir de la Ville.

Il s’agit pourtant de projets importants qui nécessiteraient une consultation réelle et régulière des aulnaysiens. Or, le débat démocratique n’existe pas à Aulnay. Tout se passe de façon confidentielle, dans la plus grande opacité, pour des invités triés sur le volet, ce qui démontre bien qu’en fait, tout est déjà décidé ! Lire la suite

Constructions sur l’axe Mitry – Princet : un tissu d’erreurs volontaires sur le site de la Ville !

La carte ci-dessus montre le projet Mitry – Princet de 2012.

Le site de la ville met un coup de projecteur sur le projet Mitry Princet, en déclarant « Coup de frein sur le bétonnage ! ». On croit rêver, quand on assiste depuis 2014 à une accélération incroyable du bétonnage dans Aulnay sud et centre et qu’il est prévu un nombre délirant de logements à proximité de la future gare du Grand Paris. Lire la suite

Où en sont le droit et la liberté d’expression à Aulnay-sous-Bois ?

Le droit d’expression version Beschizza, c’est une com’ « tous azimuts » pour lui-même et sa majorité et pour tous les autres, élus d’opposition ou blogs citoyens, c’est le strict minimum avec à la clef, les procédures judiciaires ….

Depuis 2014, cette majorité multiplie la com’ à grande échelle. C’est bien sûr le magazine Oxygène mais aussi les documents distribués aux aulnaysiens : les lettres du Maire ou maintenant lettres des Amis de la majorité, Les Républicains et UDI sur la sécurité, le cadre de vie, l’école, l’emploi …puis le Journal web. Autant de supports de com’ pour distiller partout et continuellement la parole du maire et de ses élus, pour expliquer qu’avant eux, c’était le néant voire pire et qu’ils font tout depuis 2014 !

A cela, il faut ajouter les innombrables passages de B. Beschizza à la télévision ou à la radio, les articles de presse, les tweets du maire et ses élus et pour finir un certain blog devenu carrément le blog de la mairie ! Lire la suite

Com ‘ du député Alain Ramadier, l’invité du Journal web de la Ville,

Aujourd’hui, le Journal web de la ville faisait un reportage à l’Assemblée nationale auprès du député de la circonscription d’ Aulnay, Bondy et Pavillons-sous-Bois , Alain Ramadier.

Après un plan panoramique sur les extérieurs de l’Assemblée nationale  et sur l’ emplacement de son bureau, interview du député « évoquant son action parlementaire au service des habitants de la circonscription » nous précise le tweet de la ville.

Est-ce bien normal que les aulnaysiens contribuent à financer la communication du député alors que cet outil de communication n’est pas mis à la disposition des élus de l’opposition ?

Les « gilets jaunes » : Opération séduction et Récupération politique de B. Beschizza et ses élus.

Depuis ce week-end, le mouvement des « gilets jaunes » cristallise des colères plurielles, avant tout le « matraquage fiscal » concrétisé par la hausse des taxes sur le carburant mais aussi la baisse du pouvoir d’achat, la disparition des services publics ressentie comme un abandon de l’Etat tout particulièrement dans les zones rurales et périurbaines …Pour beaucoup, c’est le rejet massif des mesures du président Macron qui favorise depuis son élection les riches alors que les familles modestes et les retraités sont les grands perdants des mesures fiscales et sociales.

Cependant, le mouvement des « gilets jaunes » qui se veut apolitique, sans aucun lien avec les partis politiques et les organisations syndicales, sert à certains individus de vaste défouloir et l’on a entendu et vu des comportements scandaleux et inacceptables.

Quant à B. Beschizza, il a sans la moindre hésitation saisi immédiatement l’opportunité d’une récupération politique en proclamant haut et fort son soutien au mouvement : interview, articles de presse et ce week-end, distribution sur les marchés, par des élus de la majorité avec la présence de la 1ère adjointe, de tracts émanant de leur parti Les Républicains pour protester contre « le racket fiscal » …

Lire la suite