Les « gilets jaunes » : Opération séduction et Récupération politique de B. Beschizza et ses élus.

Depuis ce week-end, le mouvement des « gilets jaunes » cristallise des colères plurielles, avant tout le « matraquage fiscal » concrétisé par la hausse des taxes sur le carburant mais aussi la baisse du pouvoir d’achat, la disparition des services publics ressentie comme un abandon de l’Etat tout particulièrement dans les zones rurales et périurbaines …Pour beaucoup, c’est le rejet massif des mesures du président Macron qui favorise depuis son élection les riches alors que les familles modestes et les retraités sont les grands perdants des mesures fiscales et sociales.

Cependant, le mouvement des « gilets jaunes » qui se veut apolitique, sans aucun lien avec les partis politiques et les organisations syndicales, sert à certains individus de vaste défouloir et l’on a entendu et vu des comportements scandaleux et inacceptables.

Quant à B. Beschizza, il a sans la moindre hésitation saisi immédiatement l’opportunité d’une récupération politique en proclamant haut et fort son soutien au mouvement : interview, articles de presse et ce week-end, distribution sur les marchés, par des élus de la majorité avec la présence de la 1ère adjointe, de tracts émanant de leur parti Les Républicains pour protester contre « le racket fiscal » …

Lire la suite

Publicités

Aulnay-sous-Bois, 0% de hausse d’impôts … depuis 2005 !

Les municipalités successives menées par G. Gaudron, G. Ségura et maintenant B. Beschizza ont décidé de ne pas augmenter les impôts. La dernière augmentation remonte à 2005.

Alors que 6 000 communes annoncent des hausses d’impôts pour 2018, Aulnay serait-il le dernier village gaulois à « résister » comme le suggère la couverture d’Oxygène ? Pas vraiment puisque sur les 40 communes du département, 36 ont des taux de taxes d’habitation et foncière inchangés, 3 villes les ont baissés, une ville les a augmentés.

En juin dernier, le maire se félicitait … et était félicité par le ministre des finances M. Darmanin, du contrat signé entre la ville et l’ Etat qui engage la municipalité à ne pas dépasser 1,5 % d’augmentation annuelle en dépenses publiques…Un marché de dupe que B. Beschizza a volontairement ramené à 1,3 % par excès de zèle … en clair, davantage d’économies que ce que l’Etat lui demandait. Lire la suite

Politique de B. Beschizza: baisse des moyens pour le scolaire et le périscolaire depuis 2014.

La Chambre Régionale des Comptes a élaboré un rapport, présenté le 26 septembre en conseil municipal, concernant l’ action municipale pour le scolaire et le périscolaire de 2013 à 2017.
Elle constate qu’ Aulnay-sous-Bois parvient à maîtriser ses dépenses dans ces domaines, grâce à un niveau moindre des moyens donnés aux écoles, aux dépenses maîtrisées pour le périscolaire, à des taux d’encadrement des enfants par les ATSEM (personnel en école maternelle) et durant les activités périscolaires qui ne vont pas au-delà des minimums imposés par les textes, à une importante réduction des dépenses en restauration scolaire ainsi qu’à la hausse des tarifs de la restauration et des activités périscolaires.  Lire la suite

Budget 2018 de M. Beschizza et ses élus : moins de services publics et des investissements insuffisants malgré la course aux emprunts.

Le conseil municipal du 4 avril a révélé une situation budgétaire très tendue, dégradée par rapport à 2016 et un budget 2018 placé sous le signe de l’austérité et de l’accroissement de la dette.
Après avoir critiqué avec virulence la politique budgétaire de l’ancienne majorité, M. Beschizza et ses élus font l’expérience d’un problème récurrent mais amplifié cette année : les dépenses de fonctionnement augmentent plus vite que les recettes. Mais bien sûr, au lieu d’assumer leurs résultats, ils rejettent la responsabilité sur l’ancienne mandature alors qu’ils sont élus depuis 4 ans ! Lire la suite

Budget 2017 : purge des services publics et un minimum d’investissements

Hier soir s’est tenu le Conseil Municipal, avec comme point d’orgue le vote du budget. Vous trouverez ci-dessous un résumé de l’intervention d’Evelyne DEMONCEAUX au nom des élus socialistes.

Le bilan de l’exercice financier 2016 se solde par un excédent de 6,8 M. Il n’ y a pas de miracle, pour réaliser ces économies, l’équipe municipale a mené la même politique qu’en 2015 : une réduction drastique des dépenses des services, la hausse des tarifs, une baisse des subventions aux associations tout en faisant un minimum d’investissements essentiellement financés par 16 M d’emprunts (37,5M en 3 ans). Lire la suite

Orientations Budgétaires 2017: Le maire et ses élus poursuivent la casse du service public

Mercredi soir, le débat sur les orientations budgétaires pour 2017 a eu lieu au conseil municipal.

Guy Challier est intervenu au nom du groupe des socialistes et républicains.

Voici les grandes lignes de son intervention.

Quelques mots sur le bilan 2016 :

Le budget 2016 est équilibré mais la situation reste tendue, compte-tenu de dotations budgétaires en baisse et des charges de fonctionnement qui évoluent peu. La marge dégagée n’a pas permis de financer des investissements pourtant très limités, d’où un recours à l’emprunt. Lire la suite

Budget 2016: l’opposition explique pourquoi elle vote contre!

La présentation du Budget Primitif est intéressante puisqu’elle précise pour 2016 les montants des recettes, les prévisions de dépenses et qu’elle met en évidence les choix opérés par la municipalité pour répartir et utiliser les ressources durant l’année.

Vous trouverez ci-joint l’intervention d’Evelyne DEMONCEAUX, conseillère municipale au nom du groupe PS:

1er point : les recettes pour 2016

Les dotations de l’Etat baissent de 4 Millions en 2016 dont 3,11 dans le cadre du redressement des finances publiques mais 2 ressources supplémentaires atténuent cette baisse: une hausse par l’Etat des impôts de 13 M et 2,4 M d’excédent sur le poste assainissement à présent transféré à la Métropole.

A ces recettes réelles s’ajoute le solde positif 2015 de 3 M.

Ainsi, les recettes cumulées pour 2016 sont de 171,5 M contre 173 en 2015 soit une baisse modérée de 1,5 M.

Monsieur le Maire ,vous critiquez les baisses de dotation en omettant de dire aux aulnaysiens que votre formation politique en propose 3 fois plus !

 2ème point : les prévisions de dépenses pour 2016

Vous avez prévu une baisse de 4M en dépenses de fonctionnement. C’est un effort important, peut-être difficile à réaliser sur une année, avec , comme vous le reconnaissez vous-même, des charges  incompressibles et des charges rigides comme la masse salariale.

Et évidemment, à cet instant je veux vous dire notre désaccord avec la fin du CAP tel qu’il a été pensé par Jean- Claude Abrioux. Certes, vous n’allez pas fermer la lumière mais vous voulez profondément changer le projet toujours novateur d’un centre de création et de production de musiques actuelles utile aux aulnaysiens et qui fait la renommée de notre commune. Lire la suite