Abus sexuels dans l’église: le Sénat rejette la demande d’une commission d’enquête proposée par les sénateurs socialistes.

Les sénateurs socialistes ont voulu répondre favorablement à l’appel lancé par un groupe de personnalités et signé par de nombreux citoyens croyants ou non, pour la mise en place d’une enquête parlementaire sur les abus sexuels dans l’église. Ces sénateurs ont donc réclamé qu’une commission d’enquête puisse faire la lumière sur le passé et permette la mise à jour des mécanismes ayant conduit à nier massivement ces actes.

Résultats du vote: POUR la création d’une commission d’enquête 14 voix (les socialistes, les communistes, La République en marche) CONTRE 27 (Les Républicains et des centristes). Lire la suite

Publicités

B. Beschizza débouté par les juges dans 3 poursuites en diffamation.

Depuis son élection, Bruno Beschizza n’hésite pas à encombrer les tribunaux par de multiples actions judiciaires contre tout opposant, notamment les blogueurs et les élus de l’opposition. La liste des procès établie dans le blog MonAulnay.com est impressionnante ! Pas moins de 15 procédures intentées par la mairie dont une bonne dizaine lancée par Bruno Beschizza.

Car le maire d’Aulnay n’hésite pas à porter plainte pour des propos qu’il considère à chaque fois comme « diffamatoires ». Pour exemple, les 3 affaires traitées Vendredi dernier pour lesquelles les juges de la 17ème chambre correctionnelle de Paris l’ont débouté .
A ce jour, ont été relaxés, l’élu RN qui en 2016 avait attaqué le maire sur un présumé cumul des mandats (maire, conseiller départemental et conseiller régional), l’auteure d’un commentaire critique vis à vis du maire, le blogueur qui avait simplement repris leurs propos, poursuivi pour « complicité diffamatoire » .

Des procès innombrables, mais qui ne coûtent pas un centime au maire et aux élus de la majorité puisqu’ils votent en conseil municipal leur propre protection fonctionnelle ! Tous les frais engagés pour leur défense sont payés avec de l’argent public, celui des aulnaysiens. A combien monte l’addition ? La question posée en conseil municipal est restée sans réponse ! Lire la suite

Centres de loisirs : le pilotage de la mairie jugé insuffisant par la Chambre Régionale des Comptes

Dès la rentrée de 2015, B. Beschizza et ses élus ont choisi de se décharger en totalité pour les activités des centres de loisirs : périscolaire (accueil des élèves le matin avant l’école, le midi,le soir après l’école) et extra-scolaire (mercredi, vacances) sur un prestataire extérieur, l’IFAC.
Tout comme les parents, les élus de l’opposition s’en étaient inquiétés, craignant la perte de lien et de suivi entre la mairie, les animateurs, les parents, les enseignants.
Aujourd’hui, la Chambre Régionale des Comptes signale des insuffisances de pilotage et des manquements ou irrégularités qui fragilisent juridiquement la commune. Elle recommande à la Mairie de renforcer ses exigences vis-à-vis de l’IFAC.
Elle écrit dans son rapport: « Les bilans annuels financiers et pédagogiques de l’IFAC sont sommaires, notamment en matière de taux d’encadrement des enfants et ne présentent pas les orientations ou priorités d’action pour l’année à venir… » Lire la suite

La mise en place de la réforme des rythmes scolaires à Aulnay: la vérité, toute la vérité !

La Chambre Régionale des Comptes a examiné la mise en place des rythmes scolaires dans notre ville de 2013 à 2017. Son rapport révèle les explications pas vraiment surprenantes car on les a souvent entendues depuis 2014 mais absolument pas conformes à la réalité données par Bruno Beschizza et ses élus pour justifier leurs difficultés à mettre en place la réforme. Lire la suite

Accueil des élèves: le maire doit davantage anticiper les besoins dans les écoles !

La Chambre Régionale des Comptes constate dans son rapport une forte augmentation du nombre d’élèves dans les quartiers sud et centre avec une aggravation de ces difficultés à brève échéance. Elle s’appuie sur une étude faite par un cabinet extérieur qui a prévu les évolutions à 5 et 10 ans. Les représentants de parents d’élèves et les élus de l’opposition demandaient régulièrement les résultats de cette étude, mais en vain ! Une fois de plus, la municipalité a maintenu les uns et les autres dans l’ignorance, évitant les questions embarrassantes ! On apprend aujourd’hui que le cabinet a rendu ses conclusions il y a UN AN, en octobre 2017 !

L’étude indique qu’à la rentrée 2021 sur les 23 écoles maternelles, 17 seront en sureffectif ou à 100% d’occupation. Sur les 30 écoles élémentaires, 18 seront en sureffectif ou à 100%. Il y aura un déficit global d’accueil de 15 classes maternelles à la rentrée 2019. Lire la suite

Parking Abrioux : tout l’art de la majorité pour ne pas répondre aux questions de l’opposition !

La nouvelle Délégation de service public (DSP) qui se chargera du stationnement payant de la Ville a été présentée mercredi dernier en conseil municipal.

EFFIA exercera cette DSP, à partir du 1er novembre 2018 et pour 10 ans.

Moment stupéfiant lorsque nous avons voulu avoir des informations sur le futur parking souterrain Abrioux prévu sous l’ex Place Camélinat ! En principe, les documents mis à disposition des élus doivent leur permettre d’apprécier l’ensemble des paramètres afin qu’ils puissent se prononcer sur le sujet.Or, le projet du parking étant noyé dans l »ensemble de la DSP, aucun plan n’a été fourni aux élus, ni avant ni pendant le conseil municipal. Et pour cause, nous aurions immédiatement vu le problème relatif au périmètre de ce parking ! Lire la suite

Politique de B. Beschizza: baisse des moyens pour le scolaire et le périscolaire depuis 2014.

La Chambre Régionale des Comptes a élaboré un rapport, présenté le 26 septembre en conseil municipal, concernant l’ action municipale pour le scolaire et le périscolaire de 2013 à 2017.
Elle constate qu’ Aulnay-sous-Bois parvient à maîtriser ses dépenses dans ces domaines, grâce à un niveau moindre des moyens donnés aux écoles, aux dépenses maîtrisées pour le périscolaire, à des taux d’encadrement des enfants par les ATSEM (personnel en école maternelle) et durant les activités périscolaires qui ne vont pas au-delà des minimums imposés par les textes, à une importante réduction des dépenses en restauration scolaire ainsi qu’à la hausse des tarifs de la restauration et des activités périscolaires.  Lire la suite

Futur Centre Nautique : l’art de maquiller les chiffres dans le magazine municipal Oxygène !

Sujet central dans Oxygène de Septembre : le futur Centre Nautique , où la majorité se garde bien de donner les vrais montants de cette piscine pharaonique, aussi bien en coût de construction qu’en coûts de fonctionnement, une piscine qui reviendrait soi – disant moins chère que l’ancienne !

La réalité des coûts votés au Conseil Municipal du 18 juillet contredit la formidable propagande mise en avant par le maire et sa majorité !

Le coût de construction du centre nautique ne sera pas 35,8 millions d’euros mais 37,4 M/HT. En choisissant ce complexe excessivement coûteux, le maire est obligé de passer un contrat Public /privé contraignant la Ville à verser une contribution globale de 78,4 M pour 25 ans. Curieusement, ce montant n’apparaît pas dans Oxygène ! Lire la suite

Bruno Beschizza, incapable de répondre par lui-même aux rumeurs malsaines sur l’École, choisit de leur donner de l’écho !

Bruno Beschizza n’en est pas à son coup d’essai pour maltraiter l’École publique. Cet été, il a de nouveau participé à semer le doute au sujet des programmes enseignés aux enfants.

Il a ainsi apporté sa caution de Maire d’Aulnay-sous-Bois aux tentatives de désinformation qui circulent notamment sur les réseaux sociaux concernant la mise en place de cours d’éducation à la sexualité dès la maternelle. Il a même évoqué, sur un papier à en-tête officiel de la ville, le fait qu’il pourrait y avoir des « cours de masturbation sexuelle ».

Bien sûr, plutôt que de se forger lui-même une opinion, il ne prend partie et préfère écrire au ministre Jean-Michel Blanquer, le 27 août, pour avoir des « éclaircissements » ! Quel mépris vis à vis des personnels de l’Éducation nationale qui, tous les jours, ont à donner confiance aux enfants et aux parents dans l’École de la République. Lire la suite

Des propos inacceptables du Président de l’EMJF contre l’école de la République.

Fort d’avoir obtenu cet été le soutien de Bruno Beschizza et de la majorité municipale pour installer une école privée hors contrat dans l’ancienne école Bougainville – cela par un bail engageant la commune pour une durée de 25 ans ! -, Hassen Farsadou, président de l’association EMJF (Espérance Musulmane de la Jeunesse Française), à l’origine de ce projet, a publié, juste avant la rentrée des classes, sur facebook, des accusations scandaleuses envers l’École publique des propos incitant les parents musulmans à retirer leurs enfants de l’école de la République.

Lire la suite