Le nouveau conseil municipal installé !

Hier s’est tenu le Conseil municipal d’installation.  A cette occasion Oussouf SIBY , Président du groupe des élus de gauche, écologistes et citoyens a prononcé au nom de la liste Aulnay en commun un discours combatif et porteur d’avenir. Vous le trouverez ci-dessous !

Déclaration Oussouf Siby-Conseil municipal d’installation du 27/05

Cher.e.s collègues,

Le premier tour des élections municipales s’est déroulé dans un contexte très particulier. La pandémie du Covid-19 était bien présente, et tant la fin de campagne que le déroulement du scrutin s’en sont trouvés bouleversés. Je veux ici remercier nos colistières et colistiers pour leurs formidables investissement, les agents communaux, assesseurs, délégués et scrutateurs pour le bon déroulement des opérations électorales, les aulnaysien-ne-s qui se sont déplacés et en particulier celles et ceux qui nous ont manifestés leur confiance.

Si les résultats sont sans appel, on peut néanmoins y tirer quelques enseignements.

Le taux de participation a été particulièrement bas. L’emporter doit vous satisfaire, cher.e.s collègues de la majorité municipale, mais, si sur notre ville, il est de coutume d’avoir un taux d’abstention assez élevé, le triste record d’une très faible participation est une défaite pour tous les républicains. Et, je vous le dis assez solennellement dès le début du mandat, il faudra que vous en teniez compte dans la conduite de la ville dans les 6 années à venir.

De même cette campagne n’a pas été comme elle aurait dû être: un moment de débat sur les projets portés par les candidats. De nombreux dérapages tant sur les réseaux sociaux qu’ au travers de tracts anonymes déposés dans nos boites à lettres ont tenu lieu de débat démocratique.
Par ailleurs, des Aulnaysien-ne-s ont parfois été réduit-e-s à leurs origines supposées, avec une utilisation communautariste de la liste électorale, pratiques condamnés par la CNIL.

Ces pratiques abjectes n’ont rien à voir avec la démocratie et n’ont encore moins leur place dans une campagne électorale. Nous regrettons que les condamnations ne fussent pas unanimes, et notamment dans vos rangs, mesdames et messieurs de la majorité municipale. Nous espérons qu’à l’avenir tous les élus se montreront à la hauteur.

Ainsi une confrontation d’idées, de vision pour notre ville, ne doit pas s’apprécier au regard de l’orientation sexuelle ou du mode de vie des candidats au conseil municipal. Elle ne doit pas non plus se dérouler avec des prises à parti virant à l’agression physique devant un bureau de vote. Je vous dis le plus sincèrement possible : Monsieur le Maire, tout cela est de votre responsabilité première. Puisque personne ne peut penser que vous soyez l’auteur des faits que je viens de rappeler, ni même l’instigateur, mais, par vos responsabilités de 1er magistrat de la commune en premier lieu, et par l’autorité que vous avez sur vos proches ou vos soutiens, vous devez faire cesser ces pratiques. Et j’attends dès aujourd’hui que vous les dénonciez ici publiquement lors de cette première réunion de notre assemblée communale.

Permettez-moi aussi une touche personnelle pour vous dire la fierté que j’éprouve à siéger dans ce conseil municipal, moi, l’enfant de la cité de l’Europe, que rien, au départ ne destinait à m’intéresser aux affaires publiques, C’est aussi la particularité de notre groupe, constitué de femmes et d’hommes qui ont choisi avant tout de servir Aulnay. Notre groupe a fondé son projet pour une ville respectueuse de ses habitants, démocratique, solidaire et écologique et nous continuerons à porter ces valeurs tout au long de la mandature à venir. Nous sommes certes une minorité, mais nous avons été élu.e.s comme conseillers et conseillères municipaux d’Aulnay-sous-Bois à part entière. Nous n’avons pas plus de pouvoir que vous, qui êtes la majorité. Mais, nous n’en avons pas moins et comptons dès aujourd’hui à faire respecter nos droits d’élu.e.s au service de la population. Là aussi, Monsieur le Maire, il est de votre seule responsabilité de le permettre, sereinement, mais pleinement. Ainsi, nous exigeons dès à présent qu’une information complète soit destinée à l’ensemble des élus municipaux sur toutes les initiatives communales comme notre accès, comme la loi l’exige, à tous les supports de communications municipaux. Et j’espère que vous renoncerez à cette pratique indigne d’interdire, comme ce fût le cas précédemment, la présence d’élus de l’opposition lors des initiatives organisées par la Ville d’Aulnay-sous-Bois.

Dans ce conseil municipal, nous présenterons des projets, des idées pour être des élu.e.s de propositions, comme nous l’avons déjà fait lors de nos récents courriers restés sans réponses, liés à la catastrophe sanitaire que nous connaissons et à ses conséquences économiques et sociales :
• En organisant concrètement la solidarité auprès des plus vulnérables : les personnes âgées, mais aussi toutes celles et ceux qui étaient en difficulté ;
• En soutenant les familles sur le plan alimentaire, scolaire, numérique, pour l’accès aux loisirs et aux vacances pour leurs enfants, en prévision d’un été difficile ;
• En soutenant les associations qui leur viennent en aide depuis le début du confinement. Il faut se le dire la ville a été défaillante tant sur l’aspect logistique que financière. Plus de 10000 repas et colis alimentaires furent distribués. Malgré cet effort considérable avec peu de moyens mais beaucoup de cœur et solidarité ils restent encore beaucoup à faire. Le rôle d’un élu et d’une municipalité est de soutenir et accompagner ces « héros » du quotidien et non de créer des polémiques stériles ou encore de faire coups de communication ;
• En abondant les différents fonds et en se saisissant des aides proposées par le Conseil départemental de la même manière qu’a été abondé le fond d’aide aux entreprises par Paris Terre d’envol ;
• Des actions pour encore et toujours encourager le vélo et les déplacements doux à Aulnay, alors que la commune est très en retard. La rénovation du Pont de la Croix blanche a quand même été le contre-exemple de ce qu’il faudrait faire pour faciliter l’utilisation du vélo en ville ;
• L’ouverture des parcs et jardins ;
• Des aides à la culture en promouvant des spectacles, des animations dans tous les quartiers ;
• Des trottoirs revus et agrandis provisoirement pour garantir la distance physique, des restaurants et des commerçants,… De ce point de vue, ce que l’on appelle l’ « urbanisme tactique », c’est à dire des aménagements provisoires tendant à modifier les pratiques urbaines devrait être pensé dans notre ville.
• Mais nous assurerons aussi une veille sur le respect de toutes, de tous et de chacun.
• Nous serons vigilants et intransigeants pour que soient respectés les droits de toutes les Aulnaysiennes et de tous les Aulnaysiens, à ce que les décisions soient prises en toute transparence ;
• Nous serons vigilants et intransigeants, pour que les plus fragiles et les plus précaires des Aulnaysien-ne-s bénéficient d’une solidarité pleine et entière de la commune, et qu’ils puissent y trouver une place dans le respect et la dignité ;
• Nous serons vigilants et intransigeants afin qu’Aulnay se transforme et prenne enfin en compte la nécessité d’un développement écologique, durable, dans toutes ses dimensions. L’heure n’est plus aux tergiversations. Le temps de l’action est venu.

Nous traversons une grave crise sanitaire, économique et sociale qui met au grand jour les maux dont souffre notre société. Chacun souffre de cette pandémie, mais les familles des classes moyennes et populaires se retrouvent avec une double peine. A la peur de la maladie, à la nécessite de se protéger s’ajoute la nécessité impérieuse de se nourrir et de nourrir sa famille. D’ailleurs toutes les études montrent que ce sont elles qui ont été les plus touchées. Et si notre Département a payé un très lourd tribu, avec beaucoup de malades et de décès – je tiens ici à rappeler notamment la mémoire du Docteur Allouch – ce sont les plus précaires qui ont été les plus atteints.

Même si le spectre du Covid s’éloigne, il est nécessaire que demain ne soit plus comme avant, et ce bouleversement de la société doit nous amener à réfléchir ensemble, pour construire une ville qui prenne soin de tous, une ville où il fait bon vivre, une ville qui mette les citoyens – et tous les citoyens quel que soit leur quartier, ceux du nord de la ville comme ceux du sud, au centre de ses préoccupations, avec le même niveau d’accès à des services publics de qualité.

Nous prendrons notre part au débat et nous soutiendrons toutes les actions qui iront dans ce sens.

Je sais que cette soirée va être un moment joyeux pour vous-même et vos soutiens. Et nous vous adressons nos salutations républicaines en ce sens. Mais, ne pensez pas que vous êtes, vous la majorité, les seuls légitimes ici pour penser et agir pour le bien de la commune.

Nous le disons ici aux Aulnaysiennes et aux Aulnaysiens et nous vous le disons à vous-même : les élus que gauche, écologistes et citoyens que sont Anne-Sophie CARTON, Sylvie BILLARD, Alain AMEDRO, Fleury DRIEU et moi-même seront pleinement actifs pendant ce mandat.

 

Oussouf SIBY,

Président du groupe des élus de gauche, écologistes et citoyens