Procès pour la campagne de prévention sida: Beschizza à nouveau absent !

Ce jeudi 30 janvier a eu lieu le procès en appel opposant le maire B. Beschizza aux 9 élus PS, PRG, PC et aux 3 blogueurs, à propos de la campagne de prévention sida.

Fin 2016, B. Beschizza interdisait la diffusion des affiches de la campagne nationale de prévention contre le sida pourtant validée par la Ministre de la Santé.

Le maire ayant refusé tout débat démocratique à propos de cette campagne de prévention, nous , élus de l’opposition, avions réagi par un communiqué condamnant cet arrêté qui privait les homosexuels d’informations essentielles pour leur santé, un arrêté jugé comme stigmatisant vis-à-vis de ces personnes.

Le Tribunal administratif avait par la suite jugé l’arrêté illégal et le Défenseur des Droits avait sévèrement critiqué la décision du maire en 2017.

Nous avons gagné notre procès en mars dernier, de manière définitive au pénal, le Tribunal considérant que notre communiqué ne contenait aucun propos diffamatoire vis-à-vis du maire contrairement à ce qu’il prétend, que ce communiqué exprimait clairement une opinion, dans le cadre d’un débat démocratique normal.

Le maire avait perdu le procès mais a pourtant fait appel.

Ce jeudi 30 janvier, B. Beschizza était à nouveau absent.

C’était pourtant l’occasion pour lui de défendre la décision qui l’avait conduit à interdire la campagne de prévention, en présence des élus et blogueurs qu’il attaque en justice.

Nous vous donnons rendez-vous le 27 février pour le délibéré.