Les enjeux des élections municipales 2020

Comme vous le savez déjà, les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars prochains. Elles seront très importantes pour notre ville et son avenir.

En effet, elles auront un triple enjeu politique.

Mettre fin à l’expérience de Bruno BESCHIZZA et son équipe ;

Empêcher qu’une liste qui marche masquée et soutenue par le Président de la République prenne la direction de notre ville ;

Permettre à une liste citoyenne et participative, de gauche et écologiste de réconcilier les habitants de notre ville avec l’avenir de notre cité.

Premier enjeu, pourquoi mettre fin à l’expérience de Bruno Beschizza et son équipe ? Tout d’abord, parce que notre ville mérite mieux qu’un maire qui passe son temps à la dénigrer sur les plateaux de télévision. Certes, il ne faut pas nier que des difficultés existent sur notre ville, mais elle a aussi de nombreux atouts tels que sa jeunesse, son emplacement proche de nombreux axes routiers, des équipements sportifs et culturels de qualité créés par les équipes municipales qui ont précédé cette majorité, une future gare du Grand Paris, des terrains sur l’ancienne usine PSA. Autant de domaines que le maire actuel n’arrive pas ou ne veut pas mettre en valeur. Peut-être est- ce le fait qu’après six ans de mandat, il ne connaisse pas encore notre ville ou qu’il n’arrive pas à la comprendre ou à l’aimer ? A ce titre, je lui dirai que dans la vie, en amour, les déclarations ne suffisent pas, il faut des preuves d’amour ! Juste un seul exemple pour illustrer mes propos, aime- t- on sa ville quand on prévoit comme il l’a fait, d’amputer le Parc Ballanger d’hectares d’espaces verts pour des constructions ? j’ai la faiblesse de penser que non. Arrêtons-nous là car j’aurai l’occasion de revenir sur la gestion, sur les manques et les erreurs de l’actuelle majorité dans de prochains articles.

Deuxième point que je souhaitais aborder dans ce bref article, faire tomber le masque d’un certain candidat qui cache son appartenance au parti présidentiel, LREM. Il veut nous faire croire que c’est un homme neuf, qu’il n’a pas de passé politique. Qui peut le croire, ou plutôt pourquoi, nous cache-t-il qu’il a travaillé avec un ministre de droite, qu’il a été l’ attaché d’un parlementaire de droite, qu’il a été maire adjoint du maire de droite actuel Bruno Beschizza. Et surtout pourquoi n’assume -t- il pas qu’il défend les actions du gouvernement Macron ? Que dans les faits, dans les textes, ce gouvernement est en train d’asphyxier les finances des communes ? Là aussi beaucoup de choses pourront être développées ultérieurement dans un prochain article.

Troisième enjeu de ces élections municipales, permettre à une liste citoyenne et participative défendant les valeurs de gauche et écologistes, de réconcilier les habitants de notre ville avec l’avenir de notre cité.

Beaucoup de secteurs ont été laissés en jachère ces cinq dernières années, dans des domaines pourtant essentiels pour l’avenir de notre ville tels que la petite enfance, l’éducation, la jeunesse, la santé, l’aide aux plus fragiles, l’écologie, le développement durable… sans oublier la démocratie ! Autant de sujets que nous devrons mettre à l’ordre du jour dans les prochaines années. Pour cela, il est essentiel de transformer les pratiques politiques actuelles éloignées des réels besoins des habitants, de redonner la parole aux aulnaysiens, de les faire participer au développement durable et équitable de la ville. C’est une ambition qui est très motivante et qui permettra de réconcilier avec la politique au sens premier du terme, c’est-à-dire tout ce qui est relatif à l’organisation de la cité, de nombreuses Aulnaysiennes et de nombreux Aulnaysiens venant de tous les horizons.

Philippe GENTE