Commissariat : avec M. Beschizza, 6 années perdues et un projet a minima.

Parmi les « 23 mesures » pour le 93, le Premier ministre s’est engagé à une rénovation du commissariat d’ Aulnay pour 2023.

M. Beschizza, selon son habitude, tacle l’ancienne municipalité « Quand je suis arrivé à la mairie, rien n’avait été fait… J’alertais déjà sur la vétusté du commissariat en 2009 quand j’étais policier, à la tête du syndicat Synergie-Officiers. En 2013 on a même assisté à une cérémonie de pose de la première pierre !… »

Mais merci Monsieur Beschizza, grâce à vous, 6 années ont été perdues et le projet est revu à la baisse, c’est une simple rénovation de l’existant !

Pendant qu’il alertait le gouvernement, l’ancien maire Gérard Ségura et ses élus agissaient. Tout a été fait pour obtenir un nouveau commissariat mais M. Beschizza devenu maire a réussi à faire capoter le projet !

Actions répétées de l’ancienne municipalité dès 2008, délégation des élus au ministère en 2012 et en octobre 2013, l’engagement de l’Etat de construire début 2014 un nouveau commissariat financé à 50% par la Région, sur le terrain cédé par la ville, de plus de 2 500 m 2, près du carrefour Jean Monet. Cette aide de la Ville avait été déterminante dans l’engagement de l’ Etat.

Mais M. Beschizza dès son élection remettait en question le choix du terrain pourtant validé par tous puisque la localisation au nord d’Aulnay aurait permis des interventions plus faciles et plus rapides des forces de l’ordre sur les 2 villes d’Aulnay et Sevran. Et pour les habitants des quartiers sud, une antenne était maintenue dans les locaux actuels. Une réelle avancée pour l’ensemble des aulnaysiens.

Le nouveau maire préférait un autre lieu, reprenant l’idée des élus de droite : la construction du commissariat sur le terrain de l’ancienne usine d’amiante ! Proposition insensée puisqu’il fallait , pour faire les fondations,  des millions supplémentaires pour dépolluer le sol au-delà des 80 cm d’épaisseur.

2 ème proposition : un terrain près de l’hôtel de ville, rue du Maréchal Juin, rejetée par l’ Etat pour 2 raisons : trop proche du commissariat de Sevran et obligation pour l’Etat, à la demande du maire, de s’acquitter d’un loyer…

A force de tergiverser et de ne pas donner le coup de pouce nécessaire pour amener l’Etat à agir au plus vite, M. Beschizza a laissé passer le train et d’autres villes ont été servies avant !

Aujourd’hui, dans le cadre du plan pour le département, la ville espère avoir un commissariat rénové pour 2023. Nous nous en réjouissons pour le personnel et les aulnaysiens.

Mais en refusant le lieu prévu par l’ancien maire alors que tout était prêt pour lancer la construction, M. Beschizza a déjà fait perdre 6 ans aux aulnaysiens et fait capoter le projet initial d’un commissariat au nord et d’une antenne au sud puisqu’il ne s’agit que de la simple rénovation du commissariat actuel. C’est donc une nette régression par rapport à 2013.