Face à la haine de l’élu Rassemblement National, faisons bloc !

L’esclandre scandaleuse de l’élu RN Julien Odoul au conseil régional Bourgogne – Franche-Comté interpellant la présidente socialiste de la région pour qu’elle demande à une maman d’enlever son voile a soulevé une forte indignation.

Comme l’a fait savoir en pleine séance, la présidente : rien, ni dans le règlement ni dans la loi, ne justifiait que cette femme soit poussée vers la sortie de l’assemblée régionale. Elle avait tout à fait le droit d’y être, vêtue de son foulard.

Le comportement, les mots de l’élu RN sont révélateurs d’une violence et d’une haine profonde pour les personnes de religion musulmane. Quel spectacle pour ces enfants venus voir le fonctionnement de la vie publique et quel choc pour cette mère et son fils !

C’est bien l’élu RN qui ne respecte pas la loi et non la maman voilée qui accompagnait la classe lors de cette sortie scolaire, fût-elle au conseil régional.

Nicolas Cadène, rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité rappelle que « Seuls les élèves des établissements scolaires publics sont soumis à un fort devoir de discrétion depuis la loi du 15 mars 2004, qui leur interdit de manifester ostensiblement, par le port de signes ou de tenues, leur appartenance religieuse. Cette loi ne s’applique pas aux parents.

« Les parents d’élèves peuvent, lorsqu’ils participent à l’encadrement d’une classe en sortie scolaire, porter un signe ou une tenue par lequel ils manifestent une appartenance religieuse, sauf si leur comportement ou leur discours traduisent une volonté de propagande ou de prosélytisme. »

En accompagnant une classe en sortie scolaire, les parents apportent une “aide logistique bénévole”, pas un service d’enseignement.

Chaque jour, ces femmes portant un voile accompagnent leurs enfants à l’école et participent aux sorties scolaires sans que cela pose problème. Sans ces femmes, il n’y aurait plus depuis longtemps de sorties puisqu’ elles assurent en grande majorité ces accompagnements. Nous sommes fiers de notre école publique laïque qui accueille avec bienveillance tous les enfants et par conséquent les familles, dans le respect de leur origine, de leur culture, de leurs différences.

Le débat sur le port du voile se déroule malheureusement aujourd’hui dans un climat particulièrement tendu suite à l’attentat à la Préfecture de Police de Paris, alimenté par l’extrême droite raciste et islamophobe. De plus, les réactions contradictoires et confuses de la part de l’exécutif ne contribuent en rien à un climat serein indispensable au mieux vivre ensemble.

Face à la haine, les personnalités politiques réagissent.

Citons pour conclure Raphaël Glucksmann :

« Puisque manifestement l’extrême droite a un problème avec cette classe, j’invite ces élèves et leurs accompagnateurs à venir découvrir le Parlement européen et les principes universalistes qu’on y défend; contre des gens comme Julien Odoul, car notre France n’est pas la sienne ».