ID Logistics tiendra -t-il sa promesse de 400 embauches ?

Lundi 16 septembre, Édouard Philippe a rendu visite à ID Logistics installé sur l’ancien site de PSA. Le PDG de l’entreprise lui a remis le rapport que le gouvernement avait demandé en Février, afin de prendre les mesures nécessaires pour promouvoir une chaîne logistique compétitive dans un contexte européen très concurrentiel.

ID Logistics sur le site PSA, c’est une histoire qui remonte à 2013, faite d’avancées, de reculades, de négociations complexes, en lien avec PSA et l’ancienne municipalité menée par G. Ségura.

La fermeture de PSA, un traumatisme pour tous, c’était 3000 salariés à qui l’on disait d’aller voir ailleurs. Pour la municipalité, l’objectif était clair, il fallait impérativement que le site conserve sa vocation industrielle, à l’opposé de projets visant à y faire du tertiaire ou des logements.

Courant 2013, l’entreprise ID Logistics veut s’installer. Le conseil municipal approuve, avec une certaine réserve, le nombre d’emplois proposés dans ces entreprises étant généralement faible. Un PSE, Plan de Sauvegarde de l’Emploi est alors établi pour acter qu’ ID Logistics doit donner la priorité aux anciens salariés de PSA avec des garanties pour les salaires.

Fin 2013: ID Logistics s’engage à embaucher 600 personnes avec priorité pour les anciens de PSA (préparateurs de commandes, caristes, administratifs, chefs d’équipe) sur le site d’Aulnay d’ici la fin 2015 et 200 emplois à pourvoir immédiatement sur les autres sites d’Ile de France. Mais ID Logistics annonce la couleur : les embauches se feront selon leur grille de salaires, d’où une baisse de 300 € par mois ou plus selon l’ancienneté.

En fait, les embauches sont infimes pour plusieurs raisons (une vingtaine sur le site et 37 en Ile de France) : les postes en Ile de France ne sont pas pris par les aulnaysiens qui ne veulent pas ou ne peuvent pas déménager , la perte de salaire est trop importante et enfin, un emploi en 2015, c’est trop loin et trop incertain.

Coup de théâtre courant 2014, ID Logistics, après avoir fait miroiter la perspective de 600 emplois, revend la parcelle à une autre entreprise de logistique. Pour quelle raison ?

Nouveau volte-face en 2019, ID Logistics s’installe ! L’entreprise a racheté 15 ha pour construire deux entrepôts de plus de 90 000 m2. Elle prévoit finalement  entre 300 et 400 emplois selon les sources, dont une partie des salariés provenant de la délocalisation du site du Bourget.

Les deux entreprises de logistique installées sur le site vont travailler pour le groupe Carrefour pour gérer les stocks et préparer les commandes. Chaque jour,chez ID Logistics, 100 camions chargés expédient 1 200 palettes. « A terme, notre objectif c’est 400 CDI à temps plein, révèle le responsable du site. Avant d’y arriver, nous recrutons du personnel en intérim pour former et tester les équipes . »

Le premier Ministre était ravi de sa visite le 16 septembre.

Nous sommes plus réservés, compte- tenu du passif, nous espérons vivement que les emplois promis deviendront réalité et qu’une automatisation des entrepôts ou autre décision de la part des responsables ne viendront pas ruiner cette promesse.