L’école privée hors contrat Philippe Grenier : imbroglio préélectoral ?

On comprend mieux d’année en année pourquoi un Conseil municipal si tardif à la mi-juillet depuis 3 ans maintenant. Il y a des sujets que le maire aimerait pouvoir régler en catimini à quelques mois de la fin du mandat !

Quelle est la réalité de la problématique derrière cette délibération peu claire ainsi formulée :

« Monsieur le Maire sollicite le Conseil Municipal en vue de l’autoriser à étudier les modalités de résiliation du bail emphytéotique en cas de méconnaissance des obligations de l’emphytéote et le cas échéant de mettre en œuvre ladite résiliation du bail ».

Chaque mois de juillet apporte son lot de surprises concernant l’école privée hors contrat Philippe Grenier.

Juillet 2017 : B. Beschizza fait voter la désaffectation et le déclassement de l’école publique Bougainville, mettant une croix définitive sur la possibilité de récupérer l’école en cas de besoin. Les élus PS, PRG et PC se sont opposés à cette délibération.

Juillet 2018 : B. Beschizza signe un bail de 25 ans pour l’occupation des locaux de Bougainville, permettant l’ouverture d’une école privée hors contrat dirigée par « Education pour tous ». C’est une association crée 3 mois plus tôt, sans bilan, servant tout simplement de paravent au réel occupant des locaux, l’association EMJF « Espérance Musulmane de la Jeunesse Française ». Nous avions dénoncé le « tour de passe-passe » en conseil municipal.

Et ce Juillet 2019 : B. Beschizza propose d’étudier les modalités de résiliation du bail. C’est le  nouvel épisode de ce feuilleton à rebondissement.

Nos inquiétudes et nos mises en garde semblent se vérifier aujourd’hui.

Qu’entendez-vous par «résiliation  en cas de méconnaissance des obligations de l’emphytéote ? » .

A cette question, il nous a été répondu qu’ « Education pour tous » ne respecte pas le contrat établi. L’association s’était engagée à faire les travaux nécessaires dès l’ouverture de l’école. Or, les travaux ne sont pas réalisés, il manque notamment une rambarde …

A ces mots, le groupe PS s’étonne de l’extrême légèreté du maire qui a signé un bail de 25 ans  pour l’ouverture d’une école, sans savoir si toutes les conditions de sécurité étaient bien respectées, sans vérifier que l’association était bien en mesure de pouvoir faire les travaux. Qu’en penseront les familles ?

Que se passe-t-il entre l’EMJF et l’association « Education pour tous » ? Cette délibération est peut-être en lien direct avec les 2 décisions (2544 et 2545) que nous découvrons aujourd’hui, prises par B. Beschizza pour mettre à disposition d’autres locaux de la ville à l’EMJF, comme par le plus grand des hasards ?

Là encore en catimini, tout ça dans un contexte préélectoral où la chasse aux voix est possible. Visiblement le plan prévu en juillet 2018 a dérapé et à présent l’association « Education pour tous » deviendrait un obstacle aux demandes qu’il faudrait honorer pour l’échéance 2020.

Alors s’il y a résiliation du bail dans les mois à venir, cette école va-t-elle fermer ? Pourra-t-elle ouvrir en septembre puisque la sécurité des élèves ne semble pas assurée ?

En tous cas, la perspective d’un agrément Education nationale dans les meilleurs délais, que le maire  avait mis en avant pour justifier la cession de ces locaux de l’école publique de Bougainville, semble plus que jamais avoir été un leurre, une chimère.

Nous ne prenons pas cette affaire à la légère ! Il ne s’agit pas uniquement de locaux et d’associations réelles ou supposées, il s’agit aussi et surtout d’enfants, de leur éducation dans le cadre d’une école privée hors contrat, de leurs activités périscolaires et de loisirs. Ce n’est pas une délibération comme les autres, c’est à l’avenir de ces enfants qu’il faut penser, cela n’a pas de prix, surtout pas celui que l’on devine tous, dans le contexte des élections à venir.

En conséquence, nous maintenons notre opposition à la cession des locaux pour une école privée hors contrat et nous laissons le maire régler une situation ubuesque dans laquelle ses choix politiques l’ont entraîné.

Publicités