Jules Verne, Jean d’ Ormesson, Napoléon Bonaparte, tiercé gagnant de l’équipe municipale !

La municipalité précédente avait crée une commission composée de personnes de sensibilités politiques différentes pour choisir les noms des futurs équipements. Aussitôt élu, B. Beschizza a supprimé cette commission. A présent, les noms sortent de la réflexion exclusive du maire et de sa majorité.

Il serait pourtant nécessaire, normal et démocratique de faire participer les aulnaysiens. Pourquoi ne pas choisir ces noms avec des associations, les habitants d’un quartier ou même au niveau de la ville ? Les aulnaysiens ont bien voté pour que le marché de la Gare soit déclaré « le plus beau marché d’Ile de France » ! Ils pourraient voter pour les noms des équipements de leur ville.

L‘équipement multimodal quartier Balagny sera le « Multimodal Jules Verne ». Pas très original mais pourquoi pas , Jules Verne est assez bien adapté à un centre culturel, éducatif et sportif.

Nouvelle école située rue Louis Barrault : jusqu’à présent et pour les aulnaysiens , c’était l’annexe Barrault. Mais le maire et ses élus ont choisi de ne pas reprendre ce nom connu de tous, lui préférant Jean d’ Ormesson.

Nous respectons l’homme de culture qu’il était, même si nous ne partagions pas vraiment ses idées et ses déclarations dans la presse.

Il aurait été beaucoup plus logique et plus édifiant pour la jeunesse de garder le nom de Louis Barrault. Né en 1921, ce grand résistant a participé à la libération de la Région Ile de France. Arrêté le 18 août 1944, il fut fusillé à Aulnay-sous-Bois.

B. Beschizza a déjà débaptisé la place Camélinat, ce député de Paris qui a défendu notamment l’ indemnisation des accidents de travail, l’aide sociale pour les personnes handicapées, la limitation du travail des enfants, la gratuité de la justice … maintenant c’est le nom d’un résistant mort à Aulnay qui n’est pas mis à l’honneur pour cette nouvelle école.

Pour le futur Parc rue Jules Princet, STUPEFACTION ! ce sera le Parc « Napoléon Bonaparte » !

On s’est demandé s’il s’agissait d’un gag ou d’une mauvaise plaisanterie !

L’équipe municipale tente une explication : né le 15 août 1769, cette année commémore les 250 ans de la naissance de l’initiateur du Code Civil. Quelle idée ! l’an prochain, on n’en parlera plus mais le parc gardera ce nom.

Y a-t-il parmi les élus de la majorité des admirateurs nostalgiques de Napoléon Bonaparte ?

Certes, il a contribué à la modernisation de la nation mais l’histoire retient surtout un bilan très négatif. Cet empereur a rétabli l’esclavage et a régné sur l’Europe en despote. Le bilan humain des guerres de conquêtes napoléoniennes fut catastrophique faisant plus de 3 millions de morts. La France en 1815 à la chute de l’empereur est ruinée, il lui faudra 20 ans pour s’en remettre.

Au lendemain des élections européennes 2019, à l’heure où les différentes nations cherchent à bâtir une Europe forte, garante de la paix dans nos territoires, ce nom de Napoléon Bonaparte, pour un Parc aulnaysien est vraiment mal choisi, pour ne pas dire plus.

Nous déplorons la disparition de l’ancienne commission chargée du choix des noms. Nous regrettons l’absence totale de participation des aulnaysiens.  De plus, cette majorité pourrait, comme le fait à présent systématiquement Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental, choisir des noms de femmes afin de commencer à réparer un déséquilibre flagrant.

Les élus socialistes.