Promesse du Maire de ne pas construire sur le Parc Ballanger : restons vigilants et mobilisés !

Hier soir en conseil municipal, les élus devaient se prononcer sur le bilan de la concertation publique concernant le projet Val Francilia, l’ancien site PSA.

Pour nous, élus socialistes, tout est à reprendre sur de nouvelles bases ! Cette concertation éclair n’a permis ni d’aller au bout des discussions, ni de faire de vraies propositions, les 3 ateliers (emploi/campus – sports/loisirs – attractivité/vie de quartier) avec 35,15 et 22 personnes n’ayant eu lieu qu’une seule fois, pendant une heure et demie.

Malgré la demande des associations aulnaysiennes très mobilisées sur le sujet, les études préalables présentant plusieurs alternatives n’ont jamais été fournies. Les participants aux ateliers ont du se contenter d’un livret de 8 pages, sorte de livret publicitaire présentant un projet tout ficelé, avec la liste des points « non négociables » dont la construction d’immeubles sur 5 ha du Parc Ballanger. Au moins 2 500 logements pour réaliser l’équilibre financier de l’opération. Impossible dans ces conditions de pouvoir imaginer un projet satisfait en si peu de temps, avec si peu d’éléments et avec ces contraintes.

Principaux points soulevés dans les 3 ateliers :

-logements: opposition unanime à de nouvelles constructions sur 5 ha du Parc.

-le problème de sécurité (le Parc sera-t-il ouvert ou fermé)

-le problème des voies d’accès, de la circulation dans le Parc et le devenir des buttes.

-l’articulation avec la Fosse à la Barbière, Les Mardelles et le Parc du Sausset.

Vouloir réduire le Parc est une aberration, en totale contradiction avec les objectifs climatiques et de bio diversité. Face à la forte opposition et à la mobilisation des associations, des aulnaysiens et des élus de l’opposition et tenant compte sans doute des échéances électorales, B. Beschizza est revenu sur son projet de logements sur le Parc.

Mais il l’a dit en conseil municipal, il tient à cette idée d’un quartier mixte avec logements, activités, commerces, services et veut créer une liaison entre la gare du Grand Paris et les zones environnantes. Alors combien d’immeubles, sur quels terrains, quel type de logements, pour qui ?

Hier soir, nous avons réaffirmé nos positions : le projet doit être remis à plat, co-construit avec les aulnaysiens pour une réflexion globale autour de la future gare, avec un campus de formation, un projet sur lequel nous avions travaillé.

Mais il y a un préalable à tout ça. Guy Challier, pour notre groupe PS-PRG a demandé au maire que le Conseil municipal s’exprime par un vote CONTRE toutes constructions sur le parc Ballanger, ce qui évitera toutes confusions. Les élus communistes nous ont rejoints dans cette demande.

Le maire a refusé ce vote, se retranchant derrière le règlement du conseil municipal : vote non prévu, la délibération appelait simplement à un échange d’opinions sur la concertation préalable à l’aménagement.

En conséquence, nous attendons qu’au prochain conseil municipal, le maire fasse voter la délibération précisant qu’il n’y aura pas de constructions sur le Parc.

Les élus socialistes.

Publicités