Tribune Oxygène : Grand prix de l’IRRESPECT pour les « Les Républicains et personnalités locales » !

Dans le dernier Oxygène, la tribune du groupe politique du maire « Les Républicains et personnalités locales » commence et finit par ces mots : « Bien faire et laisser braire » Signature: Paulo Marques, adjoint au Maire.

On n’ose imaginer que cet élu de la République puisse s’exprimer ainsi et soit vraiment l’auteur de cette prose ! S’est-il « dévoué » pour se déclarer l’auteur ? En tout cas il n’a pas peur de l’image pitoyable qu’il donne de lui et de son groupe politique.

1 700 caractères pour une tribune sans aucune analyse, un déferlement d’attaques virulentes et sans fondement à propos de l’ancienne municipalité responsable de tout : chômage, pauvreté, délinquance … ! C’est tellement outrancier que ça vire au ridicule. Tout allait bien avant 2008 et tout est réglé miraculeusement depuis 2014 !

Monsieur Marques a-t-il dormi pendant 6 ans ou s’est-il absenté d’Aulnay puisqu’il ignore tout des actions concrètes de 2008 à 2014 ?

La poésie de sa tribune mérite bien une liste à la Prévert des principales réalisations notamment dans le domaine de l’urbanisme : réhabilitation des quartiers Rose des Vents, Cité de l’Europe, Merisiers-Etangs : disparition des tours, 821 logements reconstruits, 1 478 logements réhabilités, 1844 logements résidentialisés, réfection des voiries, nouveau marché et nouveaux commerces au Galion, commerces sur l’ancien garage Renault mais aussi actions de sauvegarde dans les copropriétés en difficulté, extension et réhabilitation des écoles Nonneville, Solbès, Ambourget et son gymnase, écoles du Bourg, Prévoyants, obtention du 7ème collège et son gymnase, importants travaux au centre J. Prévert, réhabilitation des Foyers pour migrants, création de City stades, aménagement au Vélodrome, Halle d’athlétisme au stade du Moulin Neuf, disparition de l’usine d’amiante « usine poison » laissée à l’abandon, transformation de la Place de la gare, conception et lancement des travaux du souterrain, jardins partagés au Gros Saule, participation à la construction de la maison de retraite (EHPAD) sur le terrain Bigottini… 1million de travaux de mise en accessibilité par an, les études et concertations autour de Mitry-Princet et de la Coulée verte, du site PSA, de la Zac des Aulnes …

Si les élus de la majorité sont d’une telle agressivité, c’est qu’ils refusent d’assumer leurs responsabilités. C’est dur d’assumer une épargne négative depuis 3 ans, les 7 millions de moins pour les services à la population, la fermeture des antennes sociales et de services de santé, la hausse des tarifs, la dégringolade des investissements de 35 M à 22 M par an, les emprunts successifs et l’explosion de la dette, 154 M prévus en 2022.

Alors la majorité bombarde les aulnaysiens de propagande municipale. Tous les aulnaysiens ont reçu le numéro d’Oxygène spécial Budget municipal mais ce n’était pas suffisant ! Les élus ont mouillé la chemise pour distribuer au marché un tract sur le budget puis ce fut encore un document spécial budget dans toutes les boîtes aux lettres …

Les élus de l’opposition disposent d’un droit de réponse dans toute communication du maire. Ce droit est bafoué à Aulnay-sous-bois ! Nous n’avons qu’une tribune mensuelle, à présent sans photo. Quant aux conseils municipaux, ils se font rares ! Après d’incessants changements de dates, ils sont de plus en plus espacés : rien du 3 avril au 10 juillet !

De plus en plus, les actions de cette équipe municipale ne font plus l’objet de délibérations présentées et discutées en conseil municipal, mais sont devenues majoritairement de simples décisions du maire.

Le maire et ses élus ont-ils décidé de FAIRE et de ne RIEN DIRE ?

Les élus socialistes