Parking souterrain place Camélinat : un permis de construire qui nous interpelle.

Nous, élus PS, sommes allés récupérer le permis de construire en mairie : une liasse de documents et les plans. Mais nous venons de constater qu’ un document révélé et analysé par Monaulnay.com ne nous a pas été transmis. Il s’agit de la « demande d’examen au cas par cas préalable à la réalisation éventuelle d’une évaluation environnementale » remplie par la municipalité à l’attention du Ministère chargé de l’environnement pour ce projet de parking souterrain .

L’analyse de ce document nous apprend que la mairie n’a pas coché la bonne case à 3 reprises.

1-La mairie indique que le projet n’impliquera ni drainage ou modification des masses d’eau souterraines. En fait, la nappe phréatique est entre 2 et 3 mètres de profondeur, le parking d’une profondeur de 5, 70 M sans les fondations, augmentera donc forcément les difficultés d’écoulement des eaux souterraines, d’où des risques d’inondations ou de fissures pour les constructions environnantes. C’est bien là, la crainte essentielle des riverains.

Par ailleurs, concernant les eaux pluviales, la ville est dans l’obligation de construire un bassin de rétention sous l’avenue de la République de 76 m3.

2-La mairie déclare qu’il n’y aura pas d’impact sur la faune et la flore. Or, la Place de 1 574 m2 recevra un aménagement à dominante minérale. La disparition des tilleuls centenaires remplacés par quelques arbres en pots et/ou des colonnes végétalisées aurait du être mentionnée !

3- La mairie n’a pas coché la case concernant le risque naturel dans cette zone alors qu’il existe comme dans une bonne partie de l’ Ile-de-France, un risque de dissolution du gypse provoquant des effondrements ou glissements de terrain.

La conséquence de ces « oublis » est que l’autorité environnementale risque de ne pas mettre son nez dans ce projet pourtant si controversé et accepter un projet présenté comme « ne modifiant qu’à la marge les conditions de sous-sol ou de surface » (sic). Article Monaulnay.com

Nos autres remarques : la rampe d’accès pour l’entrée et la sortie des véhicules sera située sur la Place. Par contre, un transformateur demandé par ERDF, visible sur le plan, sera installé sur le terrain de M. Pecoroni, probablement destiné à être intégré dans le futur immeuble voulu par le maire …

La municipalité limitera la circulation rue Paul Langevin, la place étant fermée par des bornes rétractables à certaines heures du jour ou pendant des événements organisés sur la Place. Quel sera l’impact sur les commerces et sur la circulation déjà complexe dans le quartier ?

Le marché de travaux de 6,3 M ne porte que sur  la conception-réalisation du parking souterrain et de ses accès, pour le stationnement de 101 voitures et quelques 2 roues motorisées. Combien de milliers d’euros supplémentaires pour l’aménagement de la place, des voiries et pour le bassin de rétention à la charge de la ville ?

La place de parking reviendra à environ 62 000 € ! rien à voir avec les 30 000 ou 36 000 € la place dans un parking considéré comme complexe (présence de nappe phréatique, nature du terrain, zone inondable ou sismique …) et environ 11 000 € pour une place en parking silo sur plusieurs étages ! Le projet voulu par l’ancienne municipalité : parking silo à proximité, intégré dans l’environnement et réaménagement de la place en gardant ses tilleuls aurait été nettement moins coûteux.

A qui profitera ce parking ? Pour 16 logements, l’immeuble avenue de la République aura 2 places en surface, rien en sous-sol. La municipalité a accordé le permis de construire par dérogation (pas d’obligation d’avoir une place de parking par logement lorsque celui-ci est situé à moins de 500 m d’un mode de transport lourd). Une dérogation nécessaire pour la densification des grands centres urbains comme Paris et non pour les villes de banlieue comme Aulnay où elle entraînera des rues pleines de voitures ventouses. Pourquoi la dérogation a -t-elle été accordée ? des places seront-elles réservées aux nouveaux immeubles dans le parking Abrioux, un parking coûteux à 62 000 € la place, payé par les impôts des Aulnaysiens ?

Les Aulnaysiens méritent mieux qu’un projet trop coûteux et contesté, imposé par le Maire, sans réelle concertation.