Projet immobilier à la future gare du Grand Paris, Eiffage et Verrecchia remportent la consultation.

Depuis 2014, avec l’arrivée de Bruno Beschizza et de son équipe « Aulnay Respectueuse », il faut chercher dans la presse pour avoir des informations sur les projets concernant le devenir de la Ville.

Il s’agit pourtant de projets importants qui nécessiteraient une consultation réelle et régulière des aulnaysiens. Or, le débat démocratique n’existe pas à Aulnay. Tout se passe de façon confidentielle, dans la plus grande opacité, pour des invités triés sur le volet, ce qui démontre bien qu’en fait, tout est déjà décidé !

Ainsi le 27 novembre, Bruno Beschizza présentait le projet Val Francilia, le réaménagement d’ici 2030 des 107 ha de l’ancien site PSA à un public essentiellement constitué d’élus, de responsables d’entreprises, de commerçants …Quand on parle d’élus, il s’agit évidemment des élus de la même couleur politique que le maire ou de sensibilité politique proche. Les autres élus sont scandaleusement rejetés ! Opacité et sectarisme, voilà les 2 mots qui caractérisent cette équipe municipale.

Même procédé ce lundi soir avec une réunion privée dans le restaurant « La Bottega » pour la présentation de l’aménagement de la Place Abrioux ex Camélinat.

Voici donc une information aujourd’hui,  donnée par Le Moniteur, le 7 décembre :

Eiffage Immobilier et Verrecchia remportent la consultation pour le projet connexe à la gare d’Aulnay-sous-Bois.

S’agit-il bien du même constructeur Verrecchia déjà fort bien implanté à Aulnay-sous-Bois, notamment dans la construction de logements sur la Place Camélinat et rue Anatole France ?

Tout semble bien arrêté dans le projet connexe à Gare du Grand Paris dont on voit le plan ci-dessus: 371 logements, 960 m2 de commerces, une crèche privée et un parking de 80 places. Le projet se développerait de part et d’autre du parvis principal, 4 plots de logements en surplomb de la gare…et tout ça pour 2024 ! Pourtant l’arrivée du métro du Grand Paris Express ligne 16 ne semble pas annoncée pour les jeux olympiques de 2024, seule la gare du Bourget devrait être desservie pour 2024.

Il est pourtant inconcevable que de nouveaux logements soient livrés sans mode de transport lourd à proximité, surtout dans l’état de dégradation grandissant de dysfonctionnent du RER B aujourd’hui !

Affaire à suivre …