Constructions sur l’axe Mitry – Princet : un tissu d’erreurs volontaires sur le site de la Ville !

La carte ci-dessus montre le projet Mitry – Princet de 2012.

Le site de la ville met un coup de projecteur sur le projet Mitry Princet, en déclarant « Coup de frein sur le bétonnage ! ». On croit rêver, quand on assiste depuis 2014 à une accélération incroyable du bétonnage dans Aulnay sud et centre et qu’il est prévu un nombre délirant de logements à proximité de la future gare du Grand Paris.

Le site internet indique :

17 00 logements, c’est le nombre de logements prévus par la précédente municipalité le long de l’axe Mitry Princet.

C’est VRAI mais 1 700 logements échelonnés sur 15 ans et sur le vaste périmètre global de la concession d’aménagement les Chemins de Mitry Princet, du garage Ford avenue Jean Charcot , le long de la rue Jules Princet , le carrefour du Soleil Levant, la rue de Mitry, le quartier Mitry Ambourget, Savigny pour finir au Vélodrome, en bordure de la RN2.

700 logements, c’est le nombre de logements autorisés par Bruno Beschizza pour les 15 prochaines années sur l’axe Mitry Princet.

Une affirmation séduisante, qui tente de montrer que la municipalité revient soi -disant à un projet plus raisonnable ! En fait, pour le moment, le projet actuel de la municipalité prévoit une surface globale de constructions sur près de 69 000 m2 se décomposant ainsi :

– 36 000 m2 sur l’axe Princet soit une estimation d’environ 420 logements

– 10 000 m2 sur Mitry soit une estimation d’environ 125 logements

– 22 800 m2 au Vélodrome, soit environ 285 logements.

D’où un total plutôt proche de 830 logements, pour l’instant.

Depuis 2014, il y a déjà 420 logements en cours de construction sur l’axe Mitry Princet,.

Mais il est évident que cet axe sera amené à évoluer. Or, la municipalité se garde bien de faire une réelle projection sur les 15 années à venir. Il est pourtant clair que d’anciens pavillons risquent fort d’être vendus pour la construction de nouveaux immeubles et on verra passer dans les prochaines années, des avenants successifs autorisant de nouvelles constructions !

Cette mutation était prévue et bien anticipée dans le projet de l’ancienne municipalité puisque la RD 115 devait accueillir le BHNS, un Bus à Haut Niveau de Services qui devait irriguer le territoire de la concession Mitry Princet, comme l’épine dorsale reliant la gare du RER Aulnay au quartier de la future gare du Grand Paris de Sevran. Où en est ce projet ?

Alors, compte tenu de l’évolution logique de cet axe, des projets Mitry – Ambourget – Savigny, du projet Vélodrome et des projets en limite de territoire, comme l’opération Green City de 50 logements sur la rue J. Charcot, le projet Verrechia à la Villa Eiffel de 79 logements … les 1 700 logements seront vite atteints, peut-être même dépassés.

Le site d’Aulnay compare également le type de logements proposés, c’est volontairement FAUX et CARICATURAL.

1 700 logements avec G. Segura, 100 % de logements sociaux .

Voilà bien le chiffon rouge habituel agité par la municipalité actuelle, l’accent mis sur le logement social associé trop fréquemment par certains, à l’arrivée de problèmes de toutes sortes !

En fait, notre souci était une offre de logements diversifiés, l’instauration d’un vrai parcours résidentiel : du logement social avec accent mis sur le locatif intermédiaire, de l’accession sociale, du logement locatif privé et de l’accession à la propriété.

B. Beschizza : accession à la propriété et logement locatif intermédiaire.

En clair, pas de logement social, même pour les jeunes couples actifs ou les familles de classe moyenne.

L’enfumage est donc un peu fort ! D’autant plus que c’est, comme d’habitude pour tous les projets , silence radio sur le bétonnage prévu sur l’ancien site PSA, préemptant une partie du Parc historique Robert Ballanger.

Depuis 2014, Aulnay qui se voulait « Respectueuse », n’organise aucune réelle concertation, aucun débat démocratique à propos des projets concernant l’avenir de notre Ville ! La démocratie participative est réduite à de vagues séances d’information mais tout est déjà décidé par le Maire et sa majorité.

Voilà bien une équipe municipale en rupture totale avec ses habitants, procédant en catimini, en écartant systématiquement les élus de l’opposition municipale.