Avis sur le CDG Express : la volte-face de B. Beschizza, Président du Conseil Territorial Paris Terre d’Envol.

Hier soir lundi 12 novembre, au Conseil territorial de l’intercommunalité Paris Terre d’envol, le Président Bruno Beschizza s’apprêtait à faire voter une délibération dans laquelle il proposait aux élus d’émettre «  un avis favorable à la demande d’autorisation environnementales concernant le projet de liaison ferroviaire directe entre Paris et l’aéroport Charles de Gaulle ».

Face à la montée des protestations des élus présents au conseil territorial opposés au projet, en accord avec de nombreux usagers et les associations de défense de l’environnement, Bruno Beschizza a fait volte face et a pris la décision de retirer sa délibération qui allait être retoquée par les élus.

C’est à notre avis un aspect négatif que d’avoir retiré la délibération, de ne pas avoir assumé les contestations. Le vote CONTRE affirmait l’avis d’une majorité d’élus.

Par ailleurs, la situation est pour le moins cocasse pour le conseil municipal de mercredi prochain au cours duquel les conseillers municipaux sont appelés à voter une délibération semblable avec l’avis de B. Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois et non pas Président du CT « le conseil municipal propose un avis favorable à l’enquête publique concernant le projet de liaison ferroviaire directe entre Paris et l’aéroport Charles de Gaulle … ».

Or, Bruno Beschizza par son changement radical d’avis, a déjà annoncé hier soir en conseil de territoire, qu’il s’apprête à faire voter CONTRE sa propre délibération.

Pour rappel, le CDG Express est une ligne ferroviaire directe reliant la gare de l’Est à l’aéroport de Roissy.

C’est un projet privé, économiquement injuste et structurellement déficitaire estimé à 2,2 milliards dont un prêt de l’Etat de 1,7 milliards.

C’est un projet élitiste , ce CDG sera emprunté majoritairement par les hommes d’affaires alors que la priorité doit être la rénovation et la modernisation de la ligne B du RER et la réalisation du métro du Grand Paris Express.

Pour les aulnaysiens, le bruit ferroviaire va augmenter avec 4 trains par heure et par sens, tous les jours de l’année, de 5h du matin à minuit.

Le CDG entraînera de graves perturbations pénalisant les 900 000 passagers par jour du RER B durant les travaux et plus tard pendant l’exploitation, à chaque dysfonctionnement.

Il aura des effets négatifs sur la biodiversité , sur les eaux pluviales et souterraines.

Pour ces raisons, ce projet néfaste qui va à l’encontre des intérêts de notre territoire et de la qualité de vie de nos habitants ne doit pas passer.

Pour nous, élus socialistes et radicaux, notre devoir est de voter un avis DEFAVORABLE à l’autorisation environnementale du CDG Express.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s