Accueil des élèves: le maire doit davantage anticiper les besoins dans les écoles !

La Chambre Régionale des Comptes constate dans son rapport une forte augmentation du nombre d’élèves dans les quartiers sud et centre avec une aggravation de ces difficultés à brève échéance. Elle s’appuie sur une étude faite par un cabinet extérieur qui a prévu les évolutions à 5 et 10 ans. Les représentants de parents d’élèves et les élus de l’opposition demandaient régulièrement les résultats de cette étude, mais en vain ! Une fois de plus, la municipalité a maintenu les uns et les autres dans l’ignorance, évitant les questions embarrassantes ! On apprend aujourd’hui que le cabinet a rendu ses conclusions il y a UN AN, en octobre 2017 !

L’étude indique qu’à la rentrée 2021 sur les 23 écoles maternelles, 17 seront en sureffectif ou à 100% d’occupation. Sur les 30 écoles élémentaires, 18 seront en sureffectif ou à 100%. Il y aura un déficit global d’accueil de 15 classes maternelles à la rentrée 2019.

Alors que la municipalité actuelle parle encore du « bétonnage » soi-disant excessif de l’ancienne majorité, le nombre de nouvelles constructions depuis l’élection de B. Beschizza a explosé au centre et au sud d’ Aulnay : plus de 300 nouveaux logements dans les quartiers sud et 500 de plus au centre. Ce bétonnage accéléré doublé d’un renouvellement de la population dans la zone pavillonnaire du sud ont provoqué une saturation dans les écoles et la nécessité d’ouvrir des classes en catastrophe.

La CRC note qu’aujourd’hui la commune est globalement en capacité d’accueillir l’ensemble des enfants …c’est vrai sur le papier mais difficile pour des familles habitant le sud de la ville. Ainsi, l’an passé, des enfants de 3 ans n’ont pas pu entrer en Petite Section faute de place et l’on comprend la difficulté des parents à scolariser leur enfant à l’autre bout d’ Aulnay, dans une école ayant encore des places.

Par ailleurs, le gouvernement ayant décidé le dédoublement des classes en CP (13 classes concernées) et CE1 (16 classes) dans les écoles en REP+,(Réseau d’ Education Prioritaire) le manque de locaux se fera sentir aussi au nord de la ville.

Suite aux travaux dans le collège Le Parc, le Département rendra à la ville l’annexe Louis Barrault. Une aubaine pour le maire qui bétonne les quartiers sud depuis 2014 ! l’annexe sera transformée en école maternelle/primaire.

Mais en attendant 2019 ou 2020, la situation est loin d’être facile dans une maternelle qui a du ouvrir 2 nouvelles classes à la rentrée: les enfants sont accueillis dans 2 préfabriqués déposés cet été, sans communication entre eux, sans toilettes et sans point d’eau !

La scolarisation des collégiens du secteur du Parc risque aussi de poser d’énormes problèmes dans quelques années malgré l’extension actuelle ! Et même si le nombre de collégiens restait stable, le Collège manque d’une salle de restauration plus importante, de salles de sport et de salles polyvalentes. Or, le terrain légué à la Ville en 2011 par M. Pecoroni pour un équipement en faveur des élèves, est une réserve foncière de 1 608 m2. En acceptant le legs, l’ancienne équipe municipale avait anticipé la rénovation /extension du collège.B. Beschizza, par son projet de construire un immeuble sur le legs, ne respecte pas le souhait du donateur et s’apprête à bloquer définitivement toute nouvelle extension.

Sa priorité, dans ce cas précis , ce ne sont certainement pas les jeunes.

Les élèves d’Aulnay méritent mieux !

Publicités