B. Beschizza impose un barrage filtrant lors du Conseil municipal du 23 mai

Pour le 3ème Conseil municipal consécutif, les élus et le public désireux d’assister aux débats étaient accueillis par les forces de police et des agents de sécurité. L’ordre donné par le Maire était clair : barrer la route aux personnes venues manifester leur soutien à Hadama Traoré, afin d’éviter toute perturbation en conseil municipal.

Certes, le Maire est responsable du bon déroulement du conseil et doit garantir la sécurité aux élus et aux personnes présentes, au sein de la Mairie. Il a le droit d’interdire l’accès de la salle municipale aux personnes qui risquent de provoquer des incidents.

Seulement voilà ! Sur quels critères filtrer les personnes ?Mercredi dernier, les forces de police ne pouvant pas identifier à coup sûr les personnes susceptibles de manifester, malgré l’aide apportée par un membre du cabinet du Maire, le filtrage s’est fait sur des critères arbitraires et discriminatoires puisque toutes les personnes noires ou maghrébines, d’emblée assimilées à des personnes venues montrer leur soutien à d’ Hadama Traoré restaient à la porte.

Situation incompréhensible et difficile à vivre pour des personnes qui venaient pour la 1ère fois ou qui au contraire avaient l’habitude de participer régulièrement aux conseils municipaux, comme notre ami militant PS refoulé à la porte. Il a malgré tout insisté en demandant : « où est le problème ? C’est parce que je suis noir? ». Le policier n’a pas pu dire le contraire … Finalement reconnu, il a pu entrer dans la salle du conseil municipal.

Un barrage au faciès non appliqué à des personnes à la peau blanche qui avaient pourtant appelé à manifester mais qui pouvaient allègrement franchir le portail !

Par contre, un autre ami militant PS n’a pas eu le droit d’entrer ! Et pour lui, le critère de sélection est tout différent puisqu’il semblerait qu’il soit « fiché » pour avoir en son temps critiqué l’actuelle municipalité dans son blog.

C’est devenu une pratique courante de cette municipalité dite « Respectueuse » ! Il n’y a pas si longtemps, le Maire qui avait délibérément exclu les élus de l’opposition de la cérémonie de signature pour les terrains de PSA, avait donné l’ordre à la police de refouler tous les élus de l’opposition qui se présentaient. Il y a donc les invités et les exclus.

Triste spectacle pour les enfants élus au Conseil des enfants présents ce mercredi soir au conseil municipal! Ils étaient venus assister au vote de la 1ère délibération les concernant, portant sur un projet intergénérationnel. Mais l’exercice de démocratie que la municipalité voulait leur montrer n’a pas été un « sans faute » ! La démocratie est bien mise à mal lorsque certaines personnes, de simples citoyens ou des élus, sont exclues des débats publics pour des critères contestables.

« Aulnay respectueuse » est depuis longtemps un slogan de campagne électorale vide de sens.

Les aulnaysiens méritent mieux !

Publicités