Présence tardive des enseignants dans les écoles : la lettre « hors sol » de la mairie

Fin septembre, une lettre signée de l’adjointe au Maire chargée de l’éducation a été adressée aux directrices et directeurs d’école maternelle et primaire précisant l’occupation des locaux scolaires.
«le personnel en charge de l’entretien et de la maintenance des locaux rencontre dans certaines écoles des difficultés pour effectuer leurs tâches … les locaux étant régulièrement occupés avant et après les heures de cours par le personnel enseignant.
Je vous rappelle que l’occupation des locaux scolaires avant 8h20 et après 17h30… doit faire l’objet d’une demande spécifique… la demande est effectuée sur le formulaire habituel de mise à disposition des locaux scolaires …»

Comme de nombreux enseignants, nous avons réagi à cette lettre pour le moins «maladroite»:

Sans doute mécontent de nos commentaires, le Maire nous a rappelé par lettre recommandée les modalités de mise à disposition des classes : «la ville doit avoir connaissance des personnes occupant ses locaux et doit avoir préalablement donné son autorisation » pour des questions de nettoyage, de fermeture par les gardiens et de sécurité. Une sécurité poussée à l’extrême puisque le Maire parle même du Plan Vigipirate et du Plan Particulier de Mise en Sûreté !
Un prétexte exagéré voire désobligeant vis à vis des enseignants alors qu’ il est normal de permettre à ces personnes responsables, connues du personnel d’entretien et des gardiens, d’occuper leur classe avant et après les cours.
Il nous demande enfin de nous rapprocher des élus « avant de relayer des informations inexactes, voire erronées».

A notre tour, nous lui avons adressé un courrier précisant que :
-Les événements exceptionnels (fêtes, réunions, conseils d’école …) hors temps scolaire ont toujours fait l’objet d’une demande spécifique d’autorisation au Maire, pour des raisons évidentes de sécurité et d’organisation.

-La lettre envoyée aux enseignants est en total décalage avec le travail habituel et normal des enseignants qui arrivent avant 8h 20 pour préparer la classe et y restent parfois après 17h30. Il est donc maladroit et inconcevable de demander aux professeurs des écoles de faire une demande spécifique au Maire pour avoir le droit de travailler dans sa classe avant et après les cours.

-Ces dépassements d’horaires sont en général raisonnables et compatibles avec les tâches de remise en état des locaux. Il suffisait de régler les problèmes dans les écoles où le personnel concerné rencontrait des difficultés.

– Nous rappelons à notre tour au Maire l’ information inexacte voire erronée dans le journal Oxygène de Septembre :« la précédente municipalité avait fait le choix du samedi pour la demi-journée de cours », une grossière erreur à laquelle il n’a daigné ni accorder un droit de réponse aux anciens élus, ni rétabli la vérité dans le numéro suivant.

Les élus socialistes, radicaux et républicains.

Publicités