Oxygène d’Octobre : encore une tribune scandaleuse des « Républicains et personnalités locales » !

Dans Oxygène de ce mois- ci nous atteignons le sommet de l’hypocrisie de la majorité municipale : « Vain acharnement judiciaire »

C’est un comble, venant d’une équipe qui utilise à foison la protection fonctionnelle, donc l’argent des aulnaysiens (je pensais que la ville était endettée proche de la faillite dixit la majorité à chaque conseil municipal) pour attaquer en justice plusieurs blogs « citoyens » de notre ville. Ces blogs défendent la liberté d’expression que cela plaise ou non à Mr Bruno Beschizza. A ce que je sache, il n’y a pas eu atteinte à son encontre ni à sa fonction. Ses plaintes ridicules font passer notre ville auprès de la justice et de la police judiciaire (qui ont autre chose à faire) pour une ville où les élus et les citoyens seraient incapables d’ avoir un débat citoyen apaisé.

Donc ce mois -ci, Mme Elisabeth Rodrigues, (on n’a jamais entendu le son de sa voix en conseil municipal depuis 3 ans. Grand Mystère de cette majorité), nous parle d’acharnement judiciaire. Que je sache dans une démocratie locale saine, les élus travaillent pour l’amélioration de la vie de leurs concitoyens.
Donc oui, Mr Challier et les élus socialistes de son groupe ont fait un recours contre deux projets immobiliers. Et ils parlent d’acharnement ?
Pourquoi ? Il s’agit dans les 2 cas de propriétés léguées à la ville avec des conditions précises fixées par les donateurs : un terrain rue Legendre et le terrain de M. Pecoroni jouxtant le collège Le Parc.
Pour le terrain rue Legendre, impossibilité d’obtenir les documents nécessaires pour donner un avis sur le projet. Les élus n’avaient donc qu’une seule solution : stopper la décision par un recours en demandant des garanties sur le respect du legs. M.BESCHIZZA ayant fourni en septembre la garantie demandée, M.CHALLIER a fait annuler le recours ! Donc, pas d’action en justice !!!

L’autre recours porte pour le Non respect Moral d’un legs fait à la ville (Legs PECORONI) pour réaliser un projet en lien avec le scolaire ou le périscolaire alors que M. Beschizza veut vendre le terrain à un promoteur pour un « BETONNACHIZZA » du quartier et de la Place Camélinat. C’est que l’avenir des enfants d’Aulnay semble secondaire à cette majorité. On bétonne à outrance mais aucune école ne sort de terre peut- être comptent-ils installer les enfants sous des tentes ? Oui Madame Rodrigues c’est un droit fondamental de s’opposer et de faire un recours contre tout projet dévastateur pour notre ville. L’amélioration du bien- être des aulnaysiens est une priorité et non de l’acharnement judiciaire. Les propos de cette tribune montre qu’on est bien loin d’ « Aulnay Respectueuse ».

Cerise sur le gâteau, ces jours-ci la maire adjointe en charge à l’éducation et également directrice d’école vient d’envoyer une lettre à tous les professeurs des écoles pour les sommer d’arriver dans les classes à 8h20 et de libérer les classes à 17h30. Mme Claire Foulque directrice de l’école maternelle Croix-Rouge donc également professeur des écoles a du oublier que des professeurs des écoles consciencieux préparent leur classe avant l’arrivée des élèves. La bonne prise en charge de nos enfants doit passer avant des considérations économiques de pacotille.
J’invite la majorité municipale à « Réfléchir » sur cette citation de Pline Le Jeune
« Il vaut mieux exceller en une chose que d’être médiocre en plusieurs »

Didier RENNELA

Publicités