La vérité sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires à Aulnay-sousBois

Dans le magazine municipal de Septembre , il est écrit en page 15, à propos des rythmes scolaires :

« la précédente municipalité avait fait le choix du samedi pour la demi-journée de cours… suite à une large concertation associant l’ensemble des parents d’élèves, les enseignants et les services municipaux , il a été décidé de passer au mercredi. C’était une demande forte de la plupart des familles… »

Il nous a fallu relire plusieurs fois ces quelques lignes pour savoir si nous ne rêvions pas !comment interpréter ces propos totalement faux, à l’opposé de la réalité ?

Nous avons immédiatement adressé la lettre suivante à Monsieur BESCHIZZA.

« Monsieur le Maire,

C’est en votre qualité de Directeur de publication du journal Oxygène que je m’adresse à vous, afin de vous faire part de notre stupéfaction à la lecture de l’article sur les nouveaux rythmes scolaires, un article construit sur une grossière et surprenante « erreur » concernant la décision de l’ancienne municipalité à propos de la demi-journée de cours supplémentaire et présentant votre choix du mercredi comme la « bonne réponse » corrigeant le mauvais choix du passé.

Il est écrit : « la précédente municipalité avait fait le choix du samedi pour la demi-journée de cours… suite à une large concertation associant l’ensemble des parents d’élèves, les enseignants et les services municipaux , il a été décidé de passer au mercredi. C’était une demande forte de la plupart des familles… »

L’auteur de cet article ignore-t-il à ce point votre bras de fer avec l’ Education nationale et votre décision précipitée au lendemain de votre élection d’imposer pour 3 ans, le samedi matin travaillé, alors que l’ancienne majorité avait choisi le mercredi matin, répondant favorablement au souhait de 90% des 7 000 familles contactées ? (scenario validé le 22 janvier 2014 par le comité de pilotage en accord avec les 2 IDEN.). Ignore-t-il enfin la mobilisation continue des parents , des associations, des clubs sportifs et des élus de l’opposition pour que vous reveniez sur votre choix ?

Permettez-nous de ne pas retenir l’hypothèse d’une regrettable « erreur » du rédacteur dans la mesure où chaque article doit être en principe relu par le Maire adjoint concerné, en l’occurrence Madame Claire FOUQUE et bien évidemment validé par vos soins, Monsieur le Maire, en tant que Directeur de la publication du journal d’informations de la ville d’Aulnay-sous-Bois.

Tout laisse à penser que cet article aurait donc pour objectif de tromper les lecteurs, de laisser croire que vous avez répondu au vœu des familles, contrairement à l’ancien maire, en évoquant même une large consultation alors que celle-ci a été précipitée, réglée en quelques jours, au grand désarroi des enseignants et des représentants de parents d’élèves.

Par conséquent, nous dénonçons une utilisation démesurée du magazine municipal à des fins de propagande municipale avec de surcroît , des propos totalement faux dans cet article et nous exigeons un droit de réponse dans le prochain Oxygène afin de rétablir la vérité sur ce sujet.

Dans l’attente d’une réponse, veuillez recevoir Monsieur le Maire, nos sincères salutations.

Guy Challier

Publicités