Oxygène, septembre 2017 : la Beschizzamania poussée à l’extrême !

Pour cette rentrée, nous sommes gâtés. Pas moins de 8 photos du maire en action ! B.Beschizza au milieu de la foule, B.Beschizza inaugurant tout ce qui se présente. Photo grand format pour l’inauguration de la mairie annexe de la Rose des Vents suivie d’une page complète sur le soi-disant nouveau pôle de centralité regroupant des soi-disant nouveaux services.

Comme à l’accoutumé, ce fut une inauguration en catimini, entre élus de la majorité, le maire n’ayant invité aucun conseiller municipal de l’opposition ! Et dans son discours, il aurait largement insisté sur son rôle essentiel dans l’implantation de cette mairie dans les nouveaux locaux !

Une fois de plus, B.Beschizza ne fait qu’inaugurer des structures existantes dont le déménagement était prévu depuis des années, que ce soit la mairie annexe, la poste, la crèche de la Bourdonnais, les commerces. (Oxygène nov 2011 – oct 2012).

Car ce nouveau Pôle de centralité, c’est le fruit d’une très ancienne réflexion sur ce quartier , réflexion débutée avec J.C Abrioux puis G. Gaudron, projet repris et sorti de terre au cours du mandat de G. Segura et de ses élus grâce à la volonté politique de concrétiser des années de labeur et au travail considérable des services municipaux concernés.

Il n’y a pas si longtemps, M. BESCHIZZA critiquait haut et fort ces « affreux bâtiments » voulus par l’ancienne équipe municipale qui défiguraient soi-disant la montée vers le Parc Ballanger. Aujourd’hui pourtant, chaque ouverture de commerce, chaque déménagement de services devient pour lui l’occasion de s’approprier l’ensemble des réalisations, fier de toute nouvelle installation dans des locaux flambant neufs.

Certes, chaque équipe municipale a tendance à valoriser son action mais à ce point, c’est du jamais vu et çà frise la caricature…

Nouveauté aussi dans ce journal de septembre : 3 photos du député Alain Ramadier récemment élu!

Ne vous amusez pas à rechercher des photos de Daniel Goldberg , député pourtant très présent sur la ville durant son mandat, dans les anciens numéros depuis 2014, vous n’en trouverez aucune !

A Aulnay-sous-Bois, le journal d’informations de la ville ne présente que des photos du maire et de sa majorité et tout le reste n’existe pas ou semble ne jamais avoir existé. Même régime pour le député : ignoré dans le journal municipal s’il est de gauche, en vedette s’il est de droite.

Voilà une certaine idée de la démocratie à travers ce magazine municipal , bel outil de propagande municipale …

Oussouf SIBY

Publicités