Place Camélinat : le super bétonnage du maire continue ….

Le maire et ses élus ont organisé le jeudi 8 décembre une réunion réservée aux riverains sur le devenir de cette place, une réunion comme l’a dit M.BESCHIZZA« entre nous pour échanger et faire taire les rumeurs » …

1er objectif : construire un parking souterrain.

Il est prévu un parking souterrain de 80 places sur 2 niveaux, sous la place et les rues du pourtour.

Début des travaux fin juillet 2017 pour une livraison 12 mois plus tard, en août 2018.

Le projet ne fait pas l’unanimité, il suscite beaucoup d’ interrogations et d’inquiétudes. L’association « Aulnay environnement » y est fermement opposée: disparition des tilleuls centenaires, problème de circulation souterraine des eaux de pluie et difficultés possibles pour les propriétés limitrophes, problème de localisation de l’entrée et de la sortie du parking …

2- construire des immeubles à la place de la Perception, du café

Ce ne sont pas des rumeurs ! Ces projets sont arrêtés. Démolition de la Perception mi – Février.

Le maire se veut rassurant en précisant que les futurs appartements intéresseront des foyers ayant de bons revenus. En clair, par ces opérations immobilières de standing, il favorise l’arrivée d’une classe aisée et rappelle encore une fois qu’il est opposé à toute mixité sociale. Et qu’importe si le clivage se renforce entre les habitants des quartiers privilégiés et les autres !

Vives réactions de riverains en découvrant la taille de l’immeuble construit à la place du café : un énorme bâtiment de 5 étages (46 logements) qui, grâce au PLU de M.BESCHIZZA , fera 18 m de haut au lieu des 16 m autorisés dans le quartier !

3- vendre le legs Pecoroni à un promoteur- projet d’un grand immeuble à l’angle de la Place.

Pour rappel, M. PECORONI a légué à la ville sa propriété proche du collège Le Parc pour un projet en faveur de la jeunesse (classes, gymnase …). L’ancienne municipalité a accepté ce legs en 2011 avec l’objectif de proposer au département de reconfigurer le collège sur 2 sites au lieu de 3.

En septembre 2015, la nouvelle équipe municipale rachète le pavillon jouxtant le collège pour le même objectif : agrandir le site réservé à la reconfiguration du collège.

Mais en Décembre 2015, M. BESCHIZZA change de projet , il décide de vendre les 1 608 m2 , dont le pavillon nouvellement racheté , à un promoteur !

Les élus socialistes, opposés à cette vente, ont déposé 2 recours en Janvier et Août 2016.

Le maire considère que l’extension du collège est inutile depuis la construction du 7ème collège.

Or, son super bétonnage pratiqué depuis bientôt 3 ans dans le quartier et les futurs projets risquent fort de faire remonter les effectifs actuels de 600 collégiens à 800 ou 900.

Et même si les effectifs restent identiques, les collégiens ne disposent pas d’un collège digne de ce nom : une salle de restauration trop petite, des équipements sportifs très insuffisants (gymnase à partager avec les écoles primaires et un espace sportif sur une terrasse !).

Mais M. BESCHIZZA et ses élus n’hésitent pas à sacrifier le collège au profit d’un énorme immeuble à l’angle de la Place, pouvant atteindre lui aussi 18 m. Un montage photographique d’« Aulnay environnement » montre qu’en hiver, la place ne recevra pratiquement plus de soleil.

M. BESCHIZZA détourne les conditions du legs en annonçant qu’il y aura une crèche dans le futur immeuble alors qu’une nouvelle crèche va théoriquement ouvrir rue des Ecoles.

Qu’en est-il de l’agrandissement de la maternelle République déjà trop petite ?

Réponse du maire : « on aura bientôt 18 classes libres sur Barrault. Comme on manque de places dans les écoles du sud, on pourra faire une nouvelle école sur Barrault, en regroupant soit les classes primaires , soit les classes maternelles ».

Est-ce bien sérieux ? le maire veut concentrer d’avantage de classes sur Barrault pour répondre aux besoins du sud de la ville ? C’est donc la perspective d’un nombre d’élèves beaucoup plus important pour le collège Le Parc!

L’ancienne équipe municipale souhaitait respecter la volonté de M. PECORONI en proposant la totalité du legs au Département pour la reconfiguration du collège. Toutes les délibérations votées à l’unanimité par le Conseil municipal le rappellent.

En conclusion, reprenons les propos d’« Aulnay environnement »: Monsieur le Maire, arrêtez de massacrer cette Place ! Et ajoutons : respectez le projet initial en permettant l’extension du collège !

Evelyne Demonceaux

Publicités