La lettre du Maire : 8 pages de pub où l’on apprend comment B. BESCHIZZA créa Aulnay !

La 5ème lettre du Maire, aux frais des aulnaysiens, vient d’arriver dans les boîtes aux lettres.

Un nouveau coup de com’ où il s’agit de s’approprier en 8 pages, l’essentiel des réalisations des municipalités précédentes tout en donnant un coup de rabot sur les décisions actuelles contestées par la population.

Tout d’abord, B. BESCHIZZA créa les loisirs : de nouveaux centres culturels, des centres sportifs… enfin presque…. l’équipement de Balagny était déjà dans les cartons, le projet de centre aquatique est loin de faire l’unanimité et les programmes de Prévert ou du Nouveau Cap sont bien décevants.

Puis il développa les crèches… enfin presque … une nouvelle crèche privée et quelques places de plus dans une ancienne crèche municipale qui, elle aussi passe au privé, installée à présent dans les locaux neufs du Pôle de centralité, opération PRU de la municipalité précédente.

Il lui a fallu 2 ans pour transformer la ville …. enfin presque …. 4 photos récupérées aux archives illustrent ses plus belles réalisations telles que le Parc Gainville, les bords du canal, les équipements de la Rose des Vents. Trop facile de s’approprier le Parc Fessart, le projet de voie verte au Vieux pays … Pas un mot par contre sur le « Chemin des Parcs », beau projet travaillé par les anciens élus, financé par le Département mais rejeté à ce jour par B. BESCHIZZA …

Pas de photos non plus sur les multiples immeubles qui sortent de terre en zone pavillonnaire, mais , à ceux qui dénoncent un « super bétonnage » depuis 2014, le Maire et ses élus répondent que ces constructions de 4 étages et plus, c’est de la « revitalisation de quartier ».

Du beau, du bon …. du cher et du très cher pour des habitants fortunés venus d’ailleurs.

B. BESCHIZZA s’est ensuite attelé à un énorme chantier, celui de l’amélioration des transports… enfin presque …. la gare du Grand Paris puis un nouveau plan de circulation qui , à peine élaboré mécontente tout le monde. Mais le plus éprouvant, ce fut la pose d’une plaque à son nom dans le souterrain de la gare entièrement conçu par ses prédécesseurs !

Par contre rien sur le site PSA, au point mort depuis près de 3 ans, mais avec des projets alarmants tels que la construction de centaines d’appartements ou une nouvelle route à travers le Parc Ballanger.

Et que dire du joyau du Maire et de la 1ère adjointe, la très chère police municipale, payée par les aulnaysiens pour compenser les suppressions de postes d’un certain ami autrefois président !

Une police municipale aux ordres du Maire, si prompte à arrêter des « scotchteurs » d’affiches …

De grandes réalisations aussi en démocratie participative…. enfin presque… l’ancien Conseil des Seniors est rebaptisé Conseil consultatif des Aulnaysiens retraités… forte réduction du nombre de quartiers et de réunions devenues chambres d’enregistrement.Tout est dans l’art de prendre les décisions entre soi puis de les présenter en réunion publique.

B. BESCHIZZA, tout pour la réussite des élèves …ou presque… aucune difficulté à reprendre des dispositifs déjà existants qui ont fait leur preuve tels que « maîtriser sa rentrée », soutien scolaire, programme de réussite éducative (PRE) …

Heureusement, on note quelques nouveautés comme l’installation de nouveaux commerces, une navette vers les marchés et … un bal populaire.

Mais il faut croire que le bulletin municipal déjà consacré à la valorisation des actions de cette municipalité ne suffisait plus puisque les lettres successives s’attachent à présenter un bilan truqué et mensonger pour mieux faire oublier ce qui ne passe pas: aménagement des quartiers en panne, des constructions qui ne répondent pas aux besoins des aulnaysiens, des services réduits et plus chers, l’échec cuisant de la réforme des rythmes scolaires, la fermeture des centres sociaux, la piscine vouée à la destruction, aucun bilan des actions de santé publique depuis 2014 … un Maire surtout présent … sur les plateaux télé , en total décalage avec les besoins réels des aulnaysiens.

Evelyne Demonceaux

Publicités