NON A LA CASSE DU CMES !!!

Que penser de la suppression prochaine du service de radiologie du CMES ?

La nouvelle est tombée récemment: suppression fin décembre du service de radiologie du Centre Municipal d’ Education à la Santé (le CMES Pasteur).

Pour la santé comme dans d’autres domaines, M.BESCHIZZA  et ses élus semblent n’avoir qu’une priorité : le coût d’un service municipal !

Certes, ce centre de radiologie, plus modeste que celui de l’Hôpital Privé de l’Est Parisien, demande une participation financière de la part de la collectivité.

Faut-il le supprimer pour autant  ? la fermeture des centres de santé  municipaux va-t-elle suivre ?

Le « service radio » participait à la palette de consultations offerte au CMES grâce à ses espaces réservés aux radiographies, à la radiographie dentaire, aux échographies et aux mammographies.

Le centre, en lien avec ARDEPASS (Association de Recherche et de Dépistage des Pathologies du Sein dans le 93)  participait  activement à la prévention du cancer du sein.

Le personnel insistait sur l’accueil des patients: le centre ne raisonne pas en termes de profit, il faut prendre le temps de sensibiliser, d’écouter, de rassurer. Mener des actions d’informations dans et hors du centre, car la prévention est indispensable à toute médecine efficace.

Des études révèlent que de plus en plus de personnes renoncent à se soigner pour des problèmes financiers. Faciliter l’accès aux soins pour tous devient une nécessité absolue dans nos villes et pour atteindre cet objectif, les centres municipaux ont toute leur place aux côtés de la médecine libérale.

Or, supprimer la radiologie, c’est fragiliser le CMES qui par sa pratique du tiers payant et de tarifs « encadrés » répond aux attentes des habitants, quelle que soit leur condition sociale.

En fermant ce service et peut-être demain le CMES, la majorité actuelle risque fort d’accroître les difficultés des Aulnaysiens les plus fragiles et d’abandonner des missions qui ont fait la réputation de la ville, des missions menées par les anciennes équipes municipales, celles de l’éducation à la santé et de la prévention.

Pour la santé aussi, les Aulnaysiens méritent mieux !

 

Evelyne Demonceaux

Publicités